Ons Jabeur passe au second tour du tournoi de Wimbledon 2022    Pages éclairées de l'histoire du mouvement national tunisien (6) : Aux origines historiques d'un malaise endémique : une indépendance qui divise    Cyber-sécurité : L'ANSI met en garde contre une nouvelle technique d'hameçonnage    Auto: 16 industriels se sont associés dans le cadre du projet 5G    Laârayedh: Hamadi Jebali doit être hospitalisé à l'hôpital militaire pour une chirurgie urgente    Classement WTA Live : Ons Jabeur retrouve le Top 5 mondial    Une fin de saison houleuse : Dans la tourmente    Point de vue | Trop tard !    L1 | Play-off ( dernière journée) : Le verdict...    UGTT : grève générale au sein de la fonction et du secteur publics    Journée de colère du personnel de la santé: Précisions    Pourquoi | Les estivants et les plages    Voici les 10 chansons qui nous procurent du bonheur    Hubert Tardy-Joubert, directeur de l'Institut Français de Tunisie à La Presse : «La langue française est une langue Monde»    Mourad Messaoudi : les magistrats continueront à faire grève !    OPPO lance des offres exceptionnelles sur ses smartphones de la Série A à l'occasion du baccalauréat et de l'Aïd El Kebir    JM Oran 2022: 1ère médaille à la Tunisie remportée par la karatéka Wafa Mahjoub    Spectacle '24 Parfums Kids' de Mohamed Ali Kammoun Orchestrea    L'avocat et la famille de Hamadi Jebali sollicitent le soutien des Tunisiens    Tunisie: La date de l'Aid El-Idha selon l'Institut de la météorologie    « Espace El Mdina » à Hammamet : Une exposition de peintures géantes et un spectacle scout pour clôturer l'atelier artistique sur la lutte contre les violences économiques faites aux femmes    Zakaria Bouguerra: La vague du Covid-19 va se poursuivre jusqu'au mois d'août    Mabrouk Korchid tacle le Club de Madrid pour avoir appelé à la libération de Hamadi Jebali    INPT : il faut garantir un traitement humain à toutes les personnes privées de leur liberté    Une centrale solaire flottante installée au Lac de Tunis    Quid de la campagne référendaire ?    Mondher Lakhal : la digitalisation pour des services bancaires 24h/24 et 7j/7    Moutons de l'Aïd: Les prix sont fixés entre 500 et 850 dinars    Les sympathisants de 5 partis politiques affirment avoir été agressés par les " milices de Kais Saïed"    À l'occasion du sommet du G7 en Allemagne : D'un monde mieux reconstruit à un monde menacé de la pire crise de famine    Lancement new Opel Mokka en Tunisie, tout sauf normal !    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Interview de Sihem Boughdiri Nemsia : le déficit budgétaire dépassera celui prévu par la Loi de Finances 2022    J'agence libanaise des news : un seisme d'une magnitude de 5,1 sur l'echelle Richter frappe Oran en Algerie    JM – Volley (F) : la Tunisie s'incline face à la Grèce    Le Club de Madrid appelle Kais Saïed à libérer Hammadi Jebali    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off) : les matches de ce dimanche    Rencontre avec le compositeur Karim Thlibi: Quand la musique s'affranchit de la parole    Hammam-Lif: Le Casino renaîtra de ses cendres    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La moisson des siècles
Publié dans Le Temps le 07 - 03 - 2017

Depuis 1896, la Tunisie a offert un plateau de tournage aux cinéastes de plusieurs nationalités. Films documentaires et oeuvres de fiction se comptent par centaines depuis la première venue sous nos cieux des opérateurs Lumière et le tournage en 1919 du mythique "Cinq gentlemen maudits" de Luitz Morat...
C'est en 1919, il y a presque un siècle, qu'était tourné en Tunisie le film "Cinq gentlemen maudits" de Luitz Morat. Ce film interprété par Pierre Regnier est en fait le premier film de long métrage à avoir été tourné sur le continent africain. L'oeuvre est depuis devenue mythique et fera d'ailleurs l'objet d'un remake en 1931. Cette nouvelle version des "Cinq gentlemen maudits" sera tournée au Maroc par Julien Duvivier avec Harry Bauer dans le rôle principal.
Entre documentaires et films de fiction
Ce film tourné en 1919 fait à juste titre pleinement partie de l'histoire du cinéma en Tunisie. Relativement simpliste, la fable raconte les aventures de cinq jeunes hommes maudits par les imprécations d'un vieil homme pour avoir tenté de retirer le voile d'une femme. A grands renforts d'exotisme, le réalisateur mettra en valeur le "décor" tunisien, inaugurant un long cycle de tournages de films en Tunisie.
Auparavant, les opérateurs Louis Lumière ont commencé à filmer des documentaires en Tunisie dès 1896. C'est ainsi que douze films d'une minute chacun avaient été tournés dès les premiers pas du cinématographe. Ces films représentent différentes scènes comme une halte à la gare, des souks, des portes et des places publiques ainsi que l'escorte du bey de Tunis. L'ensemble de ces courts métrages sont disponibles à la Cinémathèque française et pourraient être montrés en Tunisie. La dernière projection de ces films a eu lieu au milieu des années soixante.
La tradition du tournage de documentaires a connu plusieurs autres moments devenus historiques. Ainsi, en 1899, seront tournés des films mettant en exergue pêcheurs de Bizerte ou tribus du sud. Réalisées par Raoul Sanson, ces oeuvres seront présentées à la Foire universelle de Paris en 1900.
Quelques années plus tard, Félix Mesguich tournera dans plusieurs régions tunisiennes. C'est en 1905 que cet ancien opérateur des équipes de Louis Lumière filmera Tunis, Kairouan, Matmata ou Djerba.
Tous ces films précèdent les oeuvres qui seront réalisées par Albert Samama Chikly, premières tentatives cinématographiques purement tunisiennes qui sont "Zohra" en 1922 et "Ain el Ghezal" en 1924. Toutefois, en 1901, Samama Chikly a aussi tourné un court métrage de vues aériennes. Ce petit film est en effet la première oeuvre de ce pionnier et a été tourné depuis le ciel, à partir d'une montgolfière qui avait pris son envol de l'avenue de Paris.
De "Maarouf le savetier" à "L'Arabe"...
Après le film "Cinq gentlemen maudits", une autre oeuvre tournée en Tunisie en 1921 mérite d'être mentionnée. Il s'agit de "Maarouf le savetier", réalisé par Roger Dessort, sur un scénario du Tunisien Taieb Belkhiria qui devient ainsi le tout premier scénariste de l'histoire du cinéma tunisien.
Inspiré des Mille et une Nuits, ce film a été entièrement tourné en Tunisie. Interprété pr Jean Signoret et Marguerite Larose, cette oeuvre mettait aussi à l'affiche le comédien tunisien Mohamed Medelgi et également le fameux Mairef, le nain du bey. Les scènes du film avaient été tournées à la maison du Baron d'Erlanger, au café de Sidi Bou Said et dans les jardins de la demeure des Bouhageb/
La première projection de ce film a eu lieu le 19 mai 1921 au cinéma Max Linder à Paris. Le public tunisien découvrira ensuite cette oeuvre à l'Omnia Pathé, alors dirigé par Ali Ben Kemla, le tout premier directeur de cinéma qui est aussi le fondateur du célèbre Théâtre Ben Kemla au Passage.
Les tournages continueront en cette époque héroique du septième art encore naissant. Ainsi, en 1922, Victor Tourjanski tournera une nouvelle version des contes de Schéhérazade. Une année plus tard, en 1923, Rex Ingram viendra en Tunisie tourner une oeuvre devenue mythique. Il s'agit de "L'Arabe", un film interprété par Ramon Navarro, une star de l'époque. Pour l'anecdote, Haydée Tamzali, fille de Albert Samama Chikly figurera à l'affiche de cette oeuvre aux côtés de Alice Terry.
Il en est ainsi de la longue histoire du cinéma sous nos cieux. Depuis la fin du dix-neuvième siècle à nos jours, des centaines d'oeuvres d'une grande diversité ont été tournées sous les lumières de Tunisie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.