Bac 2019, 546 cas de fraude et de mauvaise conduite enregistrés    CAN 2019 : Le classement des équipes les plus chères    Le Kyokushinkai-karaté doté d'un nouveau Bureau fédéral    Tunisie: Hamma Hammami annonce un Front populaire sans le Watad    Affaire Khashoggi- Le rapport de l'ONU affirme l'implication de Mohamed Ben Salmane dans l'assassinat de Khashoggi    La légendaire Amstel débarque en Tunisie    Festival Carthage 2019 : Le violoniste Zied Zouari au programme le 23 juillet avec “Electro Btaihi”    Polémique autour du message de Boubaker Ben Akecha, Borhen Bssais réagit    France- L'ex président français Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption    Polémique autour du message de Boubaker Ben Akecha, Borhen Bssais réagit    TT International Services TTIS et Deloitte Conseil Tunisie : Vers une collaboration très étroite en Afrique    Explosion dans une « gargotte » à El Mourouj 5    DS AUTOMOBILES : PARTENAIRE DE TUNIS FASHION WEEK 2019    Chokri Belaid : Report de l'examen de l'affaire de son assassinat au 29 Novembre prochain    Programme TV du mercredi 19 juin    A partir de quel nombre d'heures de sommeil devient-on plus beau?    certaines instances indépendantes deviennent douteuses, dcélare Taboubi    La DIVA Amina FAKHET : Pour une 2ème fois à Yuka gammarth le 16 juillet 2019.    Première réunion du Forum parlementaire régional pour la santé et le bien-être dans la Région de la Méditerranée orientale    Réaction de Nabil Karoui à l'adoption de l'amendement de la loi électorale : « Suicide du processus, nous allons poursuivre et nous gagnerons »    CAN 2019 : Les Aigles de Carthage au bout d'un parcours quasiment sans fautes    Coupe de la CAF : L'US Ben Guerdane menacée de disqualification    L'amendement de la loi électorale adopté par l'Assemblée des représentants du peuple    Amendements de la loi électorale : ''une étape importante'', selon Al Joumhouri    La Poste Tunisienne organise son 1 er hackathon pour réinventer le timbre-poste    L'Equipe nationale féminine de rugby en Tunisie a réalisé de bons résultats et remporté des titres importants sur le plan international    « Cabinet des Citoyens », organisé par l''Organisation de coopération et de développement économique, dans le cadre des Journées MENA-OCDE    Tunisie: Coupure de diffusion de deux jours pour des chaînes de télévision et des radios    La garde à vue de Michel Platini levée    Espérance de Tunis : Chaâlali et Ben Mohamed causent les problèmes    Tunisie: Al Joumhouri met en garde contre le report des élections    Météo: Prévisions pour mercredi 19 juin 2019    Aménagement de la salle couverte de handball d'El Menzah Sport par l'ambassade du Japon    Signature d'une convention de partenariat entre le Festival International de Carthage et Tunisair    2e édition des Rencontres de Carthage: thème central, La lutte contre les fake news (Programme)    Huawei annonce le lancement du Huawei Y5 2019 qui clôture son entrée de gamme    Golfe d'Oman : Les Etats-Unis publient de nouvelles photos accusant l'Iran et renforcent leur dispositif militaire au Moyen-Orient    Les prix des hôtels n'ont pas changé, c'est le pouvoir d'achat du Tunisien qui est en berne !    Décès de l'ancien Président égyptien Mohamed Morsi au cours de son audition au tribunal    Les forces américaines sommées par Téhéran de quitter le Golfe d'Oman    Après le chaos qui a suivi les frappes aériennes de l'OTAN et le meurtre de Kadhafi, OBAMA a reconnu qu'il s'agissait de la « pire erreur de sa vie »    REGARDE-MOI de Nejib Belkadhi remporte 4 prix au festival du cinéma tunisien    Une idée sur les salaires des Présidents, Chefs de gouvernement, et Chanceliers…    MOOD TALENT devient partenaire de LA SAISON BLEUE    Six orphelins de djihadistes de l'EI rapatriés en Belgique    Festival International De Poésie de Sidi Bou Saïd 2019 du 14 au 16 juin    « Boulevard Paris 13 », ou le premier Louvre du Street Art conçu par le franco-tunisien Mehdi Ben Cheikh    BardoFest du 19 au 30 juin 2019 avec du théâtre, du cinéma et du jazz (Programme)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Un centre qui privilégiera les spécificités culturelles et anthropologiques de la région»
Publié dans Le Temps le 27 - 12 - 2017

Inauguré durant la récente édition des Journées théâtrales de Carthage, le Centre des arts dramatiques et scéniques de Kasserine s'active déjà et a établi son programme pour 2018. « Le Temps » a rencontré Taoufik Gassoumi, directeur de cette institution culturelle pour en savoir plus sur ses activités.
Le Temps : Allez-vous entreprendre au sein du CADSK une politique spécifique en direction de la créativité et de la production dramatique et scénique ?
Taoufik Gassoumi : C'est une institution et un théâtre régional où il sera tenu compte du cadre géographique et des spécificités culturelles, démographiques et mêmes anthropologiques de la région. Le centre est la première institution de production et de distribution théâtrale dans le gouvernorat de Kasserine. Ses axes s'articulent sur la formation, l'organisation de manifestations et la production de spectacles visuels. Et outre le théâtre, il s'agira de cinéma, de danse, de chorégraphie, de danse-théâtre...Le travail avec le corps, les arts visuels et corporels y compte beaucoup aujourd'hui. Car l'image prend le dessus, de nos jours, au niveau du choix du public des pièces qu'il voudrait voir.
. Le centre va-t-il recevoir et travailler avec des troupes théâtrales amatrices et professionnelles existant et travaillant dans le gouvernorat de Kasserine ?
-Le CADSK va effectivement être en relation avec les troupes de théâtre amateur, professionnel et scolaire. Cela se passera au sein d'une école de formation existant in situ et pluridisciplinaire allant du théâtre, au cinéma et à la critique cinématographique. Nous avons également un programme qui sera organisé au printemps prochain avec les écoles françaises en Tunisie afin de voir d'autres gens et s'ouvrir sur d'autres cultures.
. Qu'avez-vous préparé pour la saison 2017-2018 comme pièces et créations de spectacles d'arts visuels ?
Nous avons déjà établi en 2017 une convention de partenariat avec les Journées théâtrales de Carthage qui nous a permis de recevoir une pièce algérienne intitulée : « The last play » sur un texte de Falah Chaker, adaptée et mise en scène par : Okbaoui Cheikh. Cela a eu lieu dans le cadre de la manifestation : «Al inzel athakafi » (Le parachute culturel), organisée du 7 au 14 décembre à l'occasion de l'ouverture du centre. Le film : « A la kaf ifrit » (La belle et la meute), de Kaouther Ben Hénia, y a été également projeté. L'Etat a réalisé que la solution pour vaincre les problèmes du terrorisme et économiques est la culture et le théâtre spécifiquement. Nous avons d'autre part notre vision au niveau du parcours de production pour 2018.Il y sera produit quatre œuvres théâtrales. Nous avons commencé avec un premier travail théâtral. Il s'agit de la pièce : « Kontra », mise en scène par Taieb Mlaiki. Le second spectacle est une opérette musicale destinée aux enfants. La troisième œuvre est un monodrame qui s'inscrit dans le cadre du théâtre expérimental en coopération avec une compagnie de danse à Lyon de Feryel Remadi. Nous avons également une autre convention avec les théâtres régionaux algériens, d'autant plus que le gouvernorat de Kasserine est limitrophe avec quatre « Wilayas » algériennes. Cela s'intitulera : « Les Journées théâtrales des frontières-JTF. » Elles faciliteront la création d'un marché culturel avec le marché algérien, qui nous amènera à des formations et à des productions collectives.
. Quelles sont les dates déjà établies des représentations des nouvelles productions du Centre des arts dramatiques et scéniques de Kasserine ?
-Le premier travail : « Kontra », comme déjà annoncé, sera donné au mois de mars 2018 et les autres créations s'étaleront durant l'année. En octobre 2018 démarreront les JTC, les Journées théâtrales de Cilium, l'ancienne Kasserine, en l'occurrence. Un nouveau concept où seront présentées des pièces théâtrales régionales avec une sélection préalable.
. Pensez-vous que la création de centres d'arts dramatiques et scéniques à travers le pays par le ministère des affaires culturelles est une nécessité et montre réellement la richesse de la production théâtrale qui y existe ?
-Depuis la création du Secrétariat d'Etat aux affaires culturelles, on ne pouvait pas évoquer l'Etat sans la culture. Après la rupture survenue avec l'inversion des rôles, une rupture délibérée a eu lieu pour frapper l'existence de l'Etat. Il fallait donc revoir la relation de l'Etat envers la culture, car cette dernière est une institution et non une activité en marge de la réalité des choses. L'Etat doit garder sa position pyramidale, car la base ne peut pas diriger. Nous prônons une politique culturelle qui s'articule sur la décentralisation culturelle.
Interview réalisée par :


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.