Abir Moussi refuse les excuses de Jamila Ksiksi exigeant des excuses officielles du Bloc parlementaire d'Ennahdha    Robert Redford honoré au Festival international du film de Marrakech qui lui décerne l'Etoile d'Or    L'Etoile Sportive du Sahel étrique en déplacement le club zimbabwéen du FC Platinum : 3 buts à Zéro    Ligue 1 : Deux matchs nuls ce samedi    Ligue des champions : L'Etoile du Sahel frappe fort et confirme contre le FC Platinum    Le Président de la Chambre syndicale des promoteurs immobiliers reçu par le Président du Parlement    L'armée américaine veut récupérer les débris de son drone disparu en Libye    Mohamed Habib Jemli s'adresse au Peuple tunisien et aux médias    Déchets marins : véritable fléau à exterminer    Tunisie : Des substances dangereuses dans les chaussures des fripes    Programme TV du samedi 7 décembre    Les députés du PDL ont passé la nuit à l'ARP sans wifi et sans électricité    Amir Zaibi, le champion arabe d'échecs est Tunisien    Etoile du Sahel : Quel onze de départ contre FC Platinum ?    Qatar/Arabie saoudite: Des progrès pour mettre fin à la crise dans le Golfe    Abdelmajid Ezzar tire la sonnette d'alarme : « En cas de guerre la Tunisie serait exposée à la FAMINE »    Houssem Hamdi et Soli & Green désirent planter 12 millions arbres en Tunisie    Colloque pluridisciplinaire « La dynamique de la société tunisienne face aux défis politiques » les 7 et 8 Décembre 2019 à l'Hôtel Le Majestic à Tunis    Habib Jemli se répète encore : On prend tout le temps qu'il faut pour bien choisir…    LC Afrique (Poules / J2) : les matches de ce samedi    Tunisie: Attérrissage d'urgence d'un avion à Marseille, explications de Tunisair    Tunisie: Décès d'un homme percuté par un train au niveau d'Enfidha    Ligue des champions de la CAF : L'Espérance ST prend seule les commandes    Météo: Prévisions pour samedi 07 décembre 2019    Drame de Amdoun, mandat de dépôt à l'encontre du propriétaire de l'agence de voyages    Le courant Démocratique a proposé 2 personnalités indépendantes au poste de ministre de l'Intérieur    Foyer Ibn Jazzar à Sfax, le ministère de l'enseignement supérieur décide le retrait immédiat de la circulaire    Le Fonds TASDIR+ lance son opération baptisée « La Conquête des Marchés Extérieurs » avec son 4ème et dernier Appel à Candidatures    Ouverture du premier centre guinéo-tunisien d'ophtalmologie à Conakry    La rougeole a tué 140.000 personnes l'an dernier, selon l'OMS    En vidéos : TOPNET inaugure son premier point de vente franchisé TOPNET SHOP au KEF    En vidéo : MG partenaire de la 5ème édition du Festival international des musiciens et artistes handicapés    Retour sur image : Le bloc du Parti Destourien Libre transforme la salle des plénières en dortoir    Tunisie : A partir de 2021, Tunisair exploitera en leasing, cinq avions de type “A 320 neo”    Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal    Etats-Unis: Fusillade dans la base militaire de Pearl Harbor, deux morts    Success Sotry TN: Nour Bellalouna de Nabeul, artisane et entrepreneuse (Vidéo)    Tunisie: Kaïs Saïed supervise la cérémonie du 67ème anniversaire de l'assassinat de Farhat Hached    Guirra le nouveau film de Fadhel Jaziri dans les bacs dès le 4 décembre (B.A. et Synopsis)    Un stock de Kalachnikovs découvert par un plongeur au Monastir    Journées Architecturales de Carthage 2019: remise des prix    Le Ciné-Club de Tunis entame la saison culturelle 2019 – 2020 avec un 1er cycle de films et débats «Questionnements sur la sexualité»    Londres : VIDEO : Attaque terroriste au couteau : Plusieurs blessés… L'agresseur abattu par la police    Klay BBJ porte plainte, à son tour, contre Beya Zardi    Vidéo Buzz : Quand de jeunes tunisiens sauvent une baleine bloquée à la marina de Bizerte    Kef : Une secousse tellurique de magnitude 3.48° sur l'échelle de Richter enregistrée à Sakiet Sidi Youssef    Des associations tunisiennes dénoncent la légalisation de l'implantation de colonies en Cisjordanie    Albanie: Trois morts dans un tremblement de terre d'une puissance de 6,4 degrés sur richter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Un centre qui privilégiera les spécificités culturelles et anthropologiques de la région»
Publié dans Le Temps le 27 - 12 - 2017

Inauguré durant la récente édition des Journées théâtrales de Carthage, le Centre des arts dramatiques et scéniques de Kasserine s'active déjà et a établi son programme pour 2018. « Le Temps » a rencontré Taoufik Gassoumi, directeur de cette institution culturelle pour en savoir plus sur ses activités.
Le Temps : Allez-vous entreprendre au sein du CADSK une politique spécifique en direction de la créativité et de la production dramatique et scénique ?
Taoufik Gassoumi : C'est une institution et un théâtre régional où il sera tenu compte du cadre géographique et des spécificités culturelles, démographiques et mêmes anthropologiques de la région. Le centre est la première institution de production et de distribution théâtrale dans le gouvernorat de Kasserine. Ses axes s'articulent sur la formation, l'organisation de manifestations et la production de spectacles visuels. Et outre le théâtre, il s'agira de cinéma, de danse, de chorégraphie, de danse-théâtre...Le travail avec le corps, les arts visuels et corporels y compte beaucoup aujourd'hui. Car l'image prend le dessus, de nos jours, au niveau du choix du public des pièces qu'il voudrait voir.
. Le centre va-t-il recevoir et travailler avec des troupes théâtrales amatrices et professionnelles existant et travaillant dans le gouvernorat de Kasserine ?
-Le CADSK va effectivement être en relation avec les troupes de théâtre amateur, professionnel et scolaire. Cela se passera au sein d'une école de formation existant in situ et pluridisciplinaire allant du théâtre, au cinéma et à la critique cinématographique. Nous avons également un programme qui sera organisé au printemps prochain avec les écoles françaises en Tunisie afin de voir d'autres gens et s'ouvrir sur d'autres cultures.
. Qu'avez-vous préparé pour la saison 2017-2018 comme pièces et créations de spectacles d'arts visuels ?
Nous avons déjà établi en 2017 une convention de partenariat avec les Journées théâtrales de Carthage qui nous a permis de recevoir une pièce algérienne intitulée : « The last play » sur un texte de Falah Chaker, adaptée et mise en scène par : Okbaoui Cheikh. Cela a eu lieu dans le cadre de la manifestation : «Al inzel athakafi » (Le parachute culturel), organisée du 7 au 14 décembre à l'occasion de l'ouverture du centre. Le film : « A la kaf ifrit » (La belle et la meute), de Kaouther Ben Hénia, y a été également projeté. L'Etat a réalisé que la solution pour vaincre les problèmes du terrorisme et économiques est la culture et le théâtre spécifiquement. Nous avons d'autre part notre vision au niveau du parcours de production pour 2018.Il y sera produit quatre œuvres théâtrales. Nous avons commencé avec un premier travail théâtral. Il s'agit de la pièce : « Kontra », mise en scène par Taieb Mlaiki. Le second spectacle est une opérette musicale destinée aux enfants. La troisième œuvre est un monodrame qui s'inscrit dans le cadre du théâtre expérimental en coopération avec une compagnie de danse à Lyon de Feryel Remadi. Nous avons également une autre convention avec les théâtres régionaux algériens, d'autant plus que le gouvernorat de Kasserine est limitrophe avec quatre « Wilayas » algériennes. Cela s'intitulera : « Les Journées théâtrales des frontières-JTF. » Elles faciliteront la création d'un marché culturel avec le marché algérien, qui nous amènera à des formations et à des productions collectives.
. Quelles sont les dates déjà établies des représentations des nouvelles productions du Centre des arts dramatiques et scéniques de Kasserine ?
-Le premier travail : « Kontra », comme déjà annoncé, sera donné au mois de mars 2018 et les autres créations s'étaleront durant l'année. En octobre 2018 démarreront les JTC, les Journées théâtrales de Cilium, l'ancienne Kasserine, en l'occurrence. Un nouveau concept où seront présentées des pièces théâtrales régionales avec une sélection préalable.
. Pensez-vous que la création de centres d'arts dramatiques et scéniques à travers le pays par le ministère des affaires culturelles est une nécessité et montre réellement la richesse de la production théâtrale qui y existe ?
-Depuis la création du Secrétariat d'Etat aux affaires culturelles, on ne pouvait pas évoquer l'Etat sans la culture. Après la rupture survenue avec l'inversion des rôles, une rupture délibérée a eu lieu pour frapper l'existence de l'Etat. Il fallait donc revoir la relation de l'Etat envers la culture, car cette dernière est une institution et non une activité en marge de la réalité des choses. L'Etat doit garder sa position pyramidale, car la base ne peut pas diriger. Nous prônons une politique culturelle qui s'articule sur la décentralisation culturelle.
Interview réalisée par :


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.