Ne manquez pas les promotions de saison chez Orange et gagnez plein de cadeaux !    Ford fournit 7 conseils pour voyager en toute sécurité avec des enfants en voiture    Il faut en finir avec la fonction publique, déclare Anouar Maarouf    La grève des Taxis et Louages ne sera pas observée par tous, et la perturbation n'aura certainement pas d'effet sur le secteur du transport    Tunisie- L'UTICA dément la grève des taxis individuels et des louages    La sélection nationale arrive à Alger    Coupe de Tunisie – 1/8 de finale : Programme Tv de la deuxième tranche    Tous les pays du Golf ont normalisé avec Israël sauf le Koweït, déclare Riadh Sidaoui    Tunisie: Le bloc de Nidaa Tounes refuse la démission de Ridha Charfeddine    Le projet de l'inscription de Djerba sur la liste de l'Unesco sera soumis en Octobre 2019    “La Mosaïque Autrement” de Néjiba Maamar à La Galerie Fenyed La Marsa    Nizar Chaari, Président de NEW CARTHAGE, se réunit avec les jeunes de Kébili lors d'un Forum international estudiantin    La fondation Tony Elumelu annonce 3 050 entrepreneurs selectionnes dans le cadre du 5eme cycle du programme d'entreprenariat de laTFE    CA : Du nouveau concernant la blessure d'Ahmed Khalil    Clôture des travaux du Forum de la société civile et des médias au Moyen-Orient et Afrique du Nord    Il n'y avait pas de petits clubs !    «Le bon exemple de l'US Tataouine»    «Le chemin de croix des promus»    «Bleus de chauffe» roublards !    Le consensus sera-t-il de retour ?    Tunisie – Météo : Ciel nuageux progressivement abondants l'après-midi avec pluies isolées    Haro sur l'usage excessif et inapproprié des antibiotiques    Beaucoup reste à faire…    Des prestations de piètre qualité    Festival International de Théâtre de Gafsa: Programme de la 23e édition du 23 au 29 mars    Du récit du devoir au récit du vouloir    Chacun d'entre nous poursuit une quête    La coalition électorale ''Victoire de la Tunisie'' dénonce des mesures sécuritaires prises à leur encontre    Tunisie: BCE a de nouveau tendu la main à Ennahdha, selon Yassine Brahim    Tunisie: Abdellatif Mekki accuse Béji Caïed Essebsi d'ingérence dans des questions hors de ses compétences    1500 médecins s'apprêtent à quitter la Tunisie    Assaut du port de la Goulette, son directeur explique    Semaine de la Journée Mondiale du Théâtre : 3 secondes de Mayar Alexane Samedi 30 Mars 2019 au 4ème Art-Avenue de Paris    Tunisie: Nouveautés dans l'enseignement du français et de l'anglais à l'école primaire    Tunisie: Décès d'un cadre de la prison civile de Sfax, ouverture d'une enquête    Tunisie: Repêchage au large de Sfax du corps d'une jeune fille partie en Italie à la recherche de soins contre le cancer    CAN 2019-Tirage: La Tunisie dans le pot 1    Les USA livrent à Alger 29 de ses daéchiens, qu'en est-il des tunisiens?    L'indice d'intégration régionale africaine (ARII) pour renforcer la Zone de libre-échange continentale africaine ZLEC    L'Afrique du Sud dernière qualifiée, les 24 sélections qui iront à la CAN 2019    La Voie Normale « عالسّكّة » : Un film d'Erige Sehiri – Le mardi 26 Mars à la Cité de la Culture    VIDEO : Panique et mouvement de foule à Disney Land Paris par peur d'un attentat    L'USS Arlington, un fleuron de l'US Navy, en escale    Exercices militaires conjoints    Daech en Syrie: « Game over »? Pas si sûr !    « Daesh » totalement éradiquée en Syrie après la récupération de Baghouz, dernier bastion resté entre ses mains    Mouvement de panique à Disneyland Paris suite à une rumeur d'attaque    Le droit à la différence en avant-plan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vétusté des établissements scolaires: Le toit d'une salle de classe s'effondre à Mahdia.. attention, danger !
Publié dans Le Temps le 16 - 12 - 2018

Le toit d'une salle de classe s'est effondré en plein cours au lycée à Ouled Chamekh du gouvernorat de Mahdia. Heureusement, pas de blessés enregistrés. Seuls des dégâts matériels ont été constatés mais l'incident a semé la panique au sein des élèves et relancé la polémique des établissements scolaires en piteux état et nécessitant des travaux de réhabilitation.
Ce n'est pas un ou deux ou dix établissements scolaires qui sont menacés d'effondrment mais des dizaines à travers tout le territoire. Construits pour la plupart il y a quatre ou cinq décennies, leur état déplorable et le risque de catastrophe est imminent. Le problème ne date pas d'hier puisque le ministère a identifié depuis belle lurette les élablissements présentant un réel danger et les a classés par ordre de risque. Et depuis? Certains ont été rénovés grâce au maigre budget mis à la disposition du ministère de l'Education quand d'autres l'ont été grâce aux louables efforts de la société civile. Et les autres, tous les autres ? Rien, nada ! La situation est telle qu'elle et va de mal en pis d'année en années. Elèves et enseignants y courent un réel danger puisque s'il ne s'agit pas de mûrs moites d'humidité, il s'agit de toits prêts à s'écrouler ou encore de menaçants fils électriques laissés à l'air ou encore de clôtures absentes et d'animaux errants dans la cour de l'école ou du lycée. Autant de défaillances et autant de risques courus par tous ceux qui fréquent ces établissements. Malheureusement, et même si chaque nouveau ministre nommé avoue que la situation est difficile voire intenable dans certaines écoles ou certains collèges et lycées, il s'empresse aussi de rappeler que les moyens alloués à son ministère et notamment dédiés aux travaux de rénovation sont insuffisants pour résoudre le problème et retaper à neuf tous ces établissements. Quelle solution alors ? Car même si l'actuel ministre de l'Education, Hatem Ben Salem, se veut à chaque fois rassurant à ce propos, affirmant qu'un maximum d'effort sera déployé pour réhabiliter le plus grand nombre d'établissements, la réalité est que tous ces efforts restent bien insuffisants et le danger guette à tout moment. La preuve, ce qui s'est passé à Mahdia mais aussi dans d'autres gouvernorats, surtout dans les établissements scolaires situés dans les villages les plus reculés qui ressemblent plus à des entrepôts délaissés qu'à des lieux de savoir. Les drames se succéderont donc indéniablement. Entre temps, le conflit entre enseignants et ministère de l'éducation continuera de faire rage. C'est même à se demander quel danger est plus néfaste pour les élèves ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.