DECES : Médecin général Mohamed Moncef Ben Moussa    Le 27 novembre, date de la plénière à l'ARP pour le vote de la LF complémentaire    A son tour, le champ de Guebiba victime du chantage des protestataires de Sfax    Une excédent commercial de 157 MDT des produits de la pêche (janvier-septembre 2020)    Covid-19 | Kasserine : 5 décès et 46 nouvelles contaminations    Le digital et médiation culturelle : Des idées à revendre    Focus Business | Les projets public-privé sur la sellette    Impact de la crise Covid-19 sur le secteur de l'hôtellerie : De lourdes conséquences sociales    Projet Souk El Kahina : Appui à la petite agriculture en Tunisie    Sécurisation des dispositifs médicaux : Un hacker peut‐il vous briser le cœur?    Expatriés : La régularité de Dräger    NEWS | La filière clubiste pour l'UST    Equipe nationale | Une esquisse de bilan : Kebaïer n'est pas le vrai problème    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 24 Novembre 2020 à 11H00    Moez Chakchouk prend la défense du projet du port Enfidha    Mourad Guellaty: Comment vivre dans un monde où le corona est roi?    Contrepoint | Petite déduction, grosse vérité    Présidence de la CAF : l'intérim du Congolais Constant Omari prolongé    Ooredoo atteint 24 gouvernorats durant sa campagne de sensibilisation contre la propagation du Covid-19    Donald Trump ordonne le transfert de pouvoir à Joe Biden    Kasserine : la vanne du champ pétrolier « Douleb » fermée par les sitinneurs    Vers le lancement du programme de l'initiative économique des femmes "Raeda" dans sa nouvelle version    Foot : La Ligue des champions de l'UEFA reprend ses droits aujourd'hui    Mercato : Le défenseur du Primeiro de Agosto dans le viseur du Club Africain    Les juges puis les cadres judiciaires, les grèves dans les tribunaux s'éternisent    Tunisie : Mise à jour de la situation épidémique dans les établissements scolaires    Tunisie: La Première dame entamera ses fonctions au Centre d'études juridiques et judiciaires de Tunis    Le mystérieux virus Chapare inquiète les scientifiques    Jerandi en France pour participer à la Conférence ministérielle de la Francophonie    LC Europe (poules / J4): les matches de ce mardi    Tunisie [Vidéo]: Projets et préoccupations de l'île de Kerkennah, explications du maire    Météo | Légère hausse des températures et pluies sur la plupart des régions    Haikel Mekki-audio :" Le ministre des finances a présenté de fausses données à la commission des finances "    Tunisie: Les habitants de Sfax redoutent une pénurie de carburants    Affaire des déchets italiens : Le réseau Tunisie verte menace de recourir à la justice internationale    Les terribles conditions de vie des réfugiés éthiopiens    Pandémie, allégement de la dette et lutte pour le climat, en débat    Huit morts dans des tirs de roquettes    Le court métrage "A moitié d'âme" propose une image qui interpelle le cœur dans une société où l'argent est le maître du monde    Des participants au dialogue libyen auraient reçu des pots-de-vin, l'ONU mène l'enquête    Voici les prix des vaccins anti-Covid-19    En vidéo, Enfin une nouvelle chanson pour la diva Amina Fakhet    Mes odyssées en Méditerranée | Siciliens de Tunisie – les Ciscardi : De la Sicile à la Tunisie, la route de l'espoir...    Fadhel Jaziri à La Presse : «Notre politique culturelle n'est plus articulée sur un marché»    France: Nicolas Sarkozy jugé pour corruption et trafic d'influence    Nouvel ouvrage de Sahraoui Gamaoun sur l'histoire et le patrimoine de sa ville natale Akouda    "Non à la Démolition", une campagne artistique virtuelle pour sauvegarder le bâtiment de l'Hôtel du Lac à Tunis    Gastronomie: "Couscous" et "Charfiya " vers l'inscription au patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour un meilleur rendement
Rentrée scolaire — Espace éducatif
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 09 - 2015

A l'occasion de la rentrée scolaire 2015-2016, le chef du gouvernement, Habib Essid, et le ministre de l'Education, Néji Jalloul, se sont rendus hier matin dans la région de Ben Arous où ils ont visité quatre établissements éducatifs.
Dans une déclaration à la presse, le chef du gouvernement a souligné que les efforts se poursuivront pour améliorer les espaces éducatifs et les conditions de travail des enseignants dans les différentes régions du pays afin de garantir un meilleur rendement des établissements scolaires.
«L'Etat n'épargnera aucun effort en vue de promouvoir le secteur de l'éducation», a-t-il souligné faisant remarquer que plusieurs commissions se penchent actuellement sur ce sujet.
Il a, dans ce contexte, souligné que «cet objectif ne pourrait être atteint sans la conjugaison des efforts de toutes les parties, notamment la famille éducative qui veille à la formation des jeunes générations et œuvre au développement du pays».
Le chef du gouvernement avait visité, en premier lieu, l'école primaire d'Ouzra relevant de la délégation de Mornag qui a connu plusieurs aménagements après la dernière visite du ministre de l'Education au cours de laquelle il a pris connaissance des lacunes existantes.
Il a ensuite visité l'école Ennour des malvoyants à Ben Arous qui compte 105 élèves pensionnaires et demi-pensionnaires et offre des supports éducatifs aux enfants aveugles ou malvoyants.
A cette occasion, le personnel de l'école Ennour a appelé le chef du gouvernement à renforcer le nombre des psychologues pour garantir un meilleur encadrement à cette catégorie d'élèves outre l'amélioration des moyens et outils d'enseignement.
A Mégrine, le chef du gouvernement a pris connaissance des conditions d'enseignement à l'école primaire «Mégrine Sahl» qui a également connu plusieurs aménagements avant de visiter le collège pilote de Mégrine où il a pris connaissance des préoccupations des enseignants et des élèves.
Notons à cet égard que près de deux millions d'élèves ont rejoint, hier matin, les bancs des écoles, des collèges et des lycées pour entamer une nouvelle année universitaire 2015-2016.
S'élevant à un million 93 mille, le nombre des élèves inscrits aux écoles primaires a enregistré une hausse de 26 mille élèves, par rapport à l'année écoulée.
Cette hausse est due à l'augmentation du nombre des nouveaux inscrits en première année primaire, qui s'explique, selon le ministère de l'Education, par la reprise de la croissance démographique et l'augmentation du nombre des naissances au cours de ces dix dernières années dans l'ensemble des régions de la République.
Pour ce qui est des élèves inscrits aux collèges (technique et général) et aux lycées, leur nombre a atteint 916.300, enregistrant, ainsi, une hausse de 27.400 élèves par rapport à l'année précédente.
Selon le ministère de l'Education, cette hausse découle du changement du système d'évaluation du baccalauréat, de l'adoption d'une nouvelle formule de calcul de la moyenne générale du concours national et de l'augmentation du nombre des nouveaux inscrits à la 7e année de base.
La rentrée scolaire s'est déroulée dans de bonnes conditions dans les différents gouvernorats du pays.
A Kasserine, 52.000 élèves ont repris le chemin de 111 écoles primaires dans la région, y compris les deux nouvelles écoles, créées à Belhijette et El Faka (Kasserine-Sud). Pour ce qui est de l'enseignement secondaire, le nombre des lycéens a atteint environ 20 mille dans les collèges et 17.844 dans les 17 lycées secondaires de la région.
« Les établissements scolaires de la région ont été renforcés durant l'année scolaire 2015-2016 par de nouveaux équipements, des salles de classe, des bureaux et des laboratoires», a indiqué le commissaire régional de l'éducation, Mohamed Lotfi Nasralli, précisant que 4 écoles bénéficieront de la nouvelle organisation du temps scolaire dans les localités de Boulaâba, Sidi Harath, Boulahneche et El Mrira.
Aides sociales et scolaires
A Sidi Bouzid, 87.862 élèves ont regagné les bancs des différents établissements scolaires de la région.
5 nouveaux établissements éducatifs ont été réalisés dans cette région, dont les collèges de Henia Abazid et Ben Aoun, l'école primaire cité Ezouhour et El Yosr à Regueb, outre l'école primaire cité Essalema à Jelma. Plusieurs établissements scolaires ont connu des travaux de réhabilitation et d'extension, outre la construction de 8 salles de classe ordinaires, 4 salles spécialisées, deux salles de révision, une salle informatique et un complexe administratif.
Dans le cadre du mois de l'école, 117 établissements scolaires ont été réhabilités dans la région.
A Zaghouan, près de 35 mille élèves ont rejoint hier les bancs de l'école dans 140 établissements scolaires. Il s'agit de 19.500 élèves dans l'enseignement de base, 8.250 dans les collèges et 7.200 dans les lycées.
Le commissaire régional de l'éducation Mohamed Ghazouani a affirmé que les parents d'élèves ont exprimé leur satisfaction de la présence des enseignants au premier jour de la rentrée scolaire, se déclarant inquiets de la possibilité de la suspension des cours en cas de grève prévue le 17 et le 18 septembre.
Le directeur régional des affaires sociales à Zaghouan, Zouhair Omri, a indiqué qu'à l'occasion de la rentrée scolaire, 8.000 élèves bénéficieront d'aides sociales.
D'autres aides ont été distribuées par des associations au profit de 600 élèves.
A Gabès, la rentrée des classes s'est déroulée dans «des conditions normales», selon les constatations du correspondant de la TAP dans la région, précisant que plus de 71 mille élèves ont rejoint les différents établissements scolaires.
Dans le cadre du «mois de l'école», des dizaines d'établissements scolaires ont connu des travaux de réhabilitation et d'aménagement dans ce gouvernorat.
A l'Ariana, des activités festives ont été organisées hier matin, à l'entrée du lycée de la cité Ennaser, à l'occasion de la rentrée scolaire.
Le secrétaire général de la direction régionale de l'éducation de l'Ariana, Ridha El Bekri, a précisé à la correspondante de la TAP que ces activités festives n'ont pas entravé la marche des cours, signalant que la directrice du lycée a interdit toute activité non conforme au règlement intérieur du lycée.
D'autre part, les établissements scolaires relevant des autres délégations ont connu une rentrée scolaire normale pour tous les niveaux d'étude (primaire, de base et secondaire). A Bizerte, plus de 106 mille élèves ont rejoint les bancs de l'école et lycées, depuis hier matin, dans des conditions normales, a constaté le correspondant de la TAP dans la région.
La nouvelle année scolaire dans le gouvernorat de Bizerte a été marquée par l'augmentation du nombre des enseignants passant à 3.230 et la création d'un nouveau lycée à Bizerte et à Ras Jebel ainsi qu'un collège à Bizerte-Sud et à Sejnane.
Par ailleurs, quelque 150 bus ont été mis en service pour assurer le rentrée scolaire et universitaire et 10 mille aides sociales seront distribuées aux élèves et 1.100 aux étudiants.
A Béja, une ambiance festive a marqué le premier jour de la rentrée scolaire où une cérémonie a été organisée à l'occasion de l'inauguration de la nouvelle école de Jebel Chaâra à Béja-Nord.
Cette école a connu des travaux de réaménagement financés par la société allemande de câblages automobiles « Komberg-Shubert » installée dans la région.
Par ailleurs, la Steg a distribué hier des aides sociales au profit de 150 écoliers de l'école primaire Mjaless (délégation de Amdoun).
A l'occasion de la rentrée scolaire, des travaux de restauration ont été réalisés dans 106 écoles sur un total de 151 dans la région.
Boycott à El Faouar
De son côté, le ministère des Affaires sociales a distribué des aides au profit de 17.700 élèves et étudiants.
Les élèves de la grande école dans la délégation d'El Faouar (gouvernorat de Kébili) ont boycotté hier la rentrée scolaire, a constaté le correspondant de l'agence TAP dans la région.
Ce mouvement intervient pour protester contre le retard dans l'exécution des travaux d'aménagement de l'école. Il a été prévu notamment la construction de 4 nouvelles salles de classe et un bureau du directeur, a indiqué Ali Ben Hmid, instituteur de l'école.
Il a précisé dans une déclaration au correspondant de la TAP qu'une décision de détruire deux salles, sur un ensemble de 8 salles de l'école, a été déjà prise par la direction régionale de l'équipement.
Les conditions de travail dans cet établissement scolaire, qui accueille 240 élèves, sont très difficiles avec le manque de salles de classe, de tables, un bureau de directeur outre le manque d'une clôture qui empêche l'accès des animaux errants représentant un danger pour la sécurité des élèves.
Des parents ont confié au correspondant de l'agence TAP que la décision de boycotter la rentrée scolaire n'est pas facile mais le retard dans l'exécution des travaux d'aménagement représente une entrave pour les élèves.
Une précision de la date du démarrage des travaux d'aménagement permettrait une reprise des cours, ont souligné les parents.
Contactée par le correspondant de la TAP, une source des services techniques relevant de la direction régionale de l'éducation a indiqué qu'une séance de travail a été tenue lundi et couronnée par la décision d'accélérer la réalisation des travaux. Le choix de l'entrepreneur et le démarrage des travaux seront pris au cours de cette semaine, a assuré la même source.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.