Le musée militaire de Mareth accueille un véhicule allemand ayant servi pendant la IIe guerre mondiale    Tunisie – AUDIO: Une fille se fait électrocuter à l'hôpital de Jendouba !    Débats Budgétaires 2021 : L'ARP entame l'examen du projet du budget du ministère des affaires sociales pour l'année 2021    Semaine Boursière : Le Tunindex affiche un léger rebond de 0,7%    Tunisie | Covid-19 : 1403 nouvelles contaminations et 56 décès recensés    Motegi Toshimitsu Ministre japonais des Affaires Etrangères en Tunisie la semaine prochaine    La crise de l'approvisionnement en gaz met à nu les limites de la connexion au gaz naturel    Le vaccin sera gratuit en Algérie, mais non obligatoire    Le centre 13 août d'accueil des femmes victimes de violence rouvre ses portes    Attijari bank et le PNUD Tunisie s'associent et s'engagent en faveur de l'entrepreneuriat et de l'intégration des ODD en Tunisie    Un médicament qui bloque la transmission du Covid-19 identifié    La Tunisie candidate à l'organisation des Jeux Africains de la plage de 2023    Asma S'hiri Laabidi, nommée secrétaire générale de la Mer    Le projet de la LF 2021 adopté par la commission des Finances    Abir Moussi s'insurge contre un Mohamed Affes insultant envers les femmes    Tunisie [Vidéo+Photos]: Préparatifs de l'Olympique de Béja pour le match contre le Stade Tunisien    Une stratégie nationale des produits du terroir    "CORE, creative hub" : un nouveau programme dédié à l'économie créative et culturelle    L'UGTT est déterminée à lutter contre toutes les formes de violence et à préserver les intérêts du peuple    Comité de pilotage du PARJ : Engagement de projets visant la réforme de la justice    Mechichi participe à la prière du vendredi à la mosquée Mâlik ibn Anas    LCA : Le CS Sfaxien pour confirmer la bonne prestation du match aller    Indice de connectivité mondiale 2020 : La mondialisation se redresse suite au recul entrainé par la Covid-19    Programme TV du vendredi 04 décembre    "Digital cultural eXperience" offre une visite virtuelle des sites historiques tunisiens    People Power Expo Tunis du 5 au 26 décembre 2020 à la cité de la culture Chedli Kélibi    L'initiative « Souk At-Tanmia » soutient plus de 80 entreprises tunisiennes    Alerte météo : Baisse des températures et possibilités de chutes de neige sur les hauteurs ouest    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 04 Décembre 2020 à 11H00    NEWS | Sanctions réduites pour Chamam et Benguit    MEMOIRE : Pr Mohamed Touhami BEN SAID    La poésie en questions | Une vocation à l'épreuve de l'islam II    Vient de paraitre | « Grabuge » de Hichem Ben Ammar : L'écume des mots    « Bassamat Opéra » à Djerba : Des acteurs à besoins spécifiques en devenir    Tunisie: Zied lkhdhar: Reprises des rassemblements hebdomadaires pour réclamer la vérité sur l'assassinat de Belaïd et Brahmi    Coronavirus: Joe Biden aux américains: Portez un masque pendant 100 jours    L'ITES et TSC annoncent le lancement d'un appel à candidatures pour le programme Tunisian Smart Cities    Coronavirus: Le bilan s'alourdit à Nabeul    La dernière : on vole du phosphate à Mdhilla    Tunis accueille le Congrès 2020 des maires francophones    Kamel Déguiche : Le règlement de l'affaire du CS Chebba passe par le recours des clubs à la FIFA    Les jeunes médecins en deuil et en colère    Tunisie: Les Jeunes médecins en grève suite au décès de leur confrère dans chute d'ascenseur    Les députés jugent faible le budget 2021 du ministère des Affaires culturelles    Tunisie [Vidéo]: Espace culturel "Joker Prod" à Sfax pour promouvoir les talents et la créativité des jeunes    L' élection américaine de 2020    L'ONU lève l'interdiction de voyage pour six mois de l'épouse de Kadhafi et sa fille Aïcha    L'ancien chef d'Etat français Valéry Giscard d'Estaing n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ça bouillonne fort dans l'Hémicycle
Publié dans Le Temps le 24 - 03 - 2020

LE TEMPS - Après le sursis qui a été accordé au peuple tunisien, grâce à cette crise du Covid-19, voilà que note illustre assemblée nationale nous rappelle à son bon souvenir, avec, comme d'habitude, des frasques, des divergences d'appréciation et des batailles rangées entre partis politiques. Le mouvement Ennahdha, surtout, a semé le holà, lorsque le président du gouvernement Elyès Fakhfakh a parlé de l'activation de l'article 70 de la Constitution qui va réduire la marge de manœuvre du président du mouvement islamiste, Rached Ghannouchi
Les avis des parlementaires ont divergé concernant la volonté de l'exécutif de recourir à l'article 70 de la Constitution pour hâter et faciliter l'application des mesures gouvernementales exceptionnelles visant à lutter contre la pandémie du Covid-19.
Le chef du gouvernement, Elyès Fakhfakh, avait annoncé lors de son adresse aux Tunisiens samedi dernier, son intention de demander au pouvoir législatif, des prérogatives lui permettant de promulguer des décrets et des lois pour faire face aux répercussions économique et financière de la propagation du virus.
Le mouvement Ennahdha fulmine et montre les dents en estimant qu'il y a une incohérence à recourir simultanément aux articles 70 et 80 de la Constitution, surtout au regard du décret émis par le président de la République relatif à l'interdiction de la circulation et les rassemblements de plus de 3 personnes dans les voies et places publiques.
"Le président de la République s'est appuyé, dans les mesures qu'il a décrétées, sur l'article 80, lequel, oblige l'institution législative à rester en état de réunion permanente, alors que l'article 70, du moment qu'il stipule la délégation du pouvoir au chef du gouvernement, contraint le parlement à suspendre sa mission pour une période n'excédant pas les deux mois " a relevé le député et porte-parole d'Ennahdha, Imed Khémiri.
Khémiri a fait savoir que le parlement n'a pas reçu jusqu'à ce jour une demande officielle claire de la part du chef du gouvernement à ce sujet comme le prévoie le texte de la Constitution.
"Le bureau de l'ARP examinera cette question et prendra position vis-à-vis des problèmes auxquels fait face le pays de manière générale", a indiqué Imed Khémiri, assurant que l'institution législative continuera à assurer son rôle et ses devoirs législatifs relatifs aux efforts consentis pour lutter contre le Covid-19.
Le bloc démocratique, pour sa part, ne voit aucun inconvénient pour déléguer à Elyès Fakhfakh la prérogative de promulguer des décrets pour faire face à une situation exceptionnelle et gérer la crise sanitaire avec l'efficacité et la rapidité escomptées, le groupe parlementaire "Qalb Tounès" exige du chef du gouvernement de donner plus d'éclaircissements sur ladite prérogative et d'adresser une demande officielle à l'Assemblée des Représentants du Peuple à cet effet.
Concernant l'activation de l'article 70 de la Constitution, le député du Courant démocrate et président du bloc démocratique, Hichem Ajbouni, a indiqué que le bloc, avec ses composantes politiques, n'a pas d'objection à déléguer au chef du gouvernement le pouvoir de prendre des décrets lois pour une période de deux mois.
"La délégation du pouvoir n'est pas un putsch, mais elle est bien cité dans le texte de la Constitution en cas de péril imminent. L'activation de l'article 70 et la délégation du pouvoir par le parlement au chef du gouvernement pour une période de deux mois s'inscrit dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19 et permettra plus d'efficacité et de rapidité dans la prise de décisions ", a estimé Ajbouni.
De son côté, le président du bloc "Qalb Tounès", Oussama Khélifi, a assuré que les députés de son groupe seront aux premières lignes avec le gouvernement et le peuple pour lutter contre la crise provoquée par la pandémie, soulignant toutefois qu'ils attendent d'Elyès Fakhfakh plus d'éclaircissements au sujet de la délégation du pouvoir.
A cet effet, le bloc de "Qalb Tounès" exige, également, du chef du gouvernement d'adresser une demande officielle au Parlement concernant l'activation de l'article 70 de la Constitution pour interagir avec les motifs de cette demande.
"Les députés de Qalb Tounès s'attachent au principe du travail collectif et à la préservation des institutions de l'Etat et de la démocratie", a-t-il déclaré. Et d'ajouter que "le Covid-19 ne doit pas avoir raison de la société et de l'Etat".
L'article 70 de la Constitution dans son paragraphe 2, stipule que l'Assemblée des représentants du peuple peut, à la majorité des trois cinquièmes de ses membres, en vertu d'une loi et pour un motif déterminé, déléguer au chef du gouvernement, pour une durée déterminée qui ne dépasse pas les deux mois, le pouvoir de prendre des décrets lois dans le domaine de la loi, lesquels seront soumis à l'approbation de l'Assemblée à la fin de la période en question.
Quant à l'article 80 de la Constitution il stipule qu' "en cas de péril imminent menaçant les institutions de la nation et la sécurité et l'indépendance du pays et entravant le fonctionnement régulier des pouvoirs publics, le président de la République peut prendre les mesures nécessitées par cette situation exceptionnelle, après consultation du chef du gouvernement et du président de l'Assemblée des représentants du peuple et après en avoir informé le président de la Cour constitutionnelle. Il annonce les mesures dans une déclaration au peuple. Durant toute cette période, l'Assemblée des représentants du peuple est considérée en état de réunion permanente".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.