Equipe nationale : 26 joueurs pour débuter le stage de préparation    Ligue 2 : l'Olympique de Béja en préparation pour les matches barrages face à l'EO Sidi Bouzid    Covid-19 : la BAD mobilise 180 M€ pour soutenir la Tunisie dans sa réponse à la crise sanitaire    L'ibuprofène, un traitement contre le Covid-19 ?    Le PDL a promis de l'argent aux signataires de sa motion    La KfW met à la disposition du Gouvernement Tunisien un prêt à taux concessionnel s'élevant à 100 M€    Où est passé la neutralité légendaire de la Tunisie?    Ça sent la privatisation et l'assainissement social    Où est passé l'argent? demande Nabil Karoui    Deux scénarios pour boucler la coupe de la Ligue Africaine et celle de la CAF    Aujourd'hui, verdict du TAS sur l'affaire EST-WAC    Aujourd'hui, la reprise avec un effectif de 37 joueurs    Reprise de la circulation entre les régions    Bravo ! Les respirateurs fabriqués par les étudiants produits en série    Précisions de l'INP sur les pièces du patrimoine tunisien en vente aux enchères à Paris    Report de la 56ème session pour 2021    Le ténor Italien Cristian Ricci dédie sa dernière vidéo filmée à Venise au peuple Tunisien (vidéos)    Faouzi Mahfoudh (Directeur de l'Institut National du Patrimoine)    Tunisie [Vidéo]: Une plénière de perte de temps et aucun député ne peut remplacer Rached Ghannouchi, Selon Seifeddine Makhlouf    Plateforme [email protected] d'AMEN BANK    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 3 juin à 11H00    Tunisie – Voitures de louage : Nouveau tarif et nouvelles règles    Tunisie – Confinement ciblé : Quelles sont les activités qui vont reprendre à partir de demain ?    ARP : Le débat continu sur le déroulement de la séance et son ordre du jour    La députée Olfa Terras s'élève contre «le populisme en appelant à placer l'intérêt de la Tunisie au-dessus des surenchères stériles et des antagonismes simulés»    Projet PRACTICE-JAWDA PAQ-DGSU de l'Université de Carthage 2020-2024    Arrestation du syndicaliste sécuritaire Walid Zarrouk : Deux versions et des contradictions    FARK : Professeur Mohamed Taher KHALFALLAH    COVID-19 | Coopération Tuniso-Coréenne face à la pandémie    Prolongation de la validité des certificats de visite technique    Reprise du secteur touristique : Le sauvetage est-il encore possible ?    Suppression puis réactivation de comptes d'« influenceurs » tunisiens : La mystérieuse affaire Facebook !    Tribune | Statut de l'artiste en Tunisie : Supprimons cette censure que l'on ne saurait voir !    Boutar rafle le Golden YouTube Creator Rewards    Tarek Kahlaoui - L'opportunité diplomatique en Libye: Combler le vide de médiation crédible!    Tunisie – VIDEO : Ghannouchi doit partir… Il sera, même, incapable de répondre aux accusations    CSS | Reprise des entrainements ce vendredi : On rechausse les crampons !    Reprise des activités de l'espace B7L9 : Un programme «phygital»    «Les Âmes fortes» de Jean Giono : L'œuvre qui met à nu l'âme humaine    Campagne #AfricaTogether contre la Covid-19 par la Croix-Rouge, Facebook et Plusieurs artistes    Coronavirus | Gafsa : Premier cas de décès à Métlaoui    Météo : temps partiellement voilé    Parlement : Ouverture d'un débat autour de la diplomatie parlementaire, le refus de toute intervention étrangère en Libye et rejet d'une base logistique en Tunisie    L'Ambassade de Suisse à Tunis recrute    Bizerte : Saidani demande de prendre en charge les travaux du stade 15 octobre    Tunisie: Après le tollé, Imed Khemiri annonce le rejet par Ennahdha de toute ingérence étrangère en Libye    Ghanouchi : La neutralité négative n'a pas de sens    Libye: L'ONU annonce l'acceptation de la reprise des pourparlers pour un cessez-le-feu par les parties en conflit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Femmes doublement torturées
Publié dans Le Temps le 29 - 03 - 2020

Bien que le confinement sanitaire soit une opportunité pour certains de jouir du bonheur familial que la routine habituelle écrase, il constitue pour d'autres et notamment pour les femmes, un dédale obscur dans lequel elles s'enferment mais duquel elles souffrent, également ! Maintes femmes y compris les jeunes mariées témoignent de l'atmosphère morose dans laquelle elles s'enlisent durant cette période jugée trop pesante.
Quelques hommes, non habitués à se clouer à leurs canapés pendant des journées entières, provoquent l'angoisse et le stress de l'épouse. Ils se montrent trop exigeants et trop impulsifs, ce qui déclenche les querelles et engendre une ambiance loin d'être joviale.
Le plus grave c'est que, dans certaines familles, cela dépasse les simples injures ou insultes pour atteindre la violence et toucher ainsi à la dignité de la femme. « Le confinement m'a révélé le vrai caractère de mon mari qui s'avère en fin de compte un pervers narcissique : il ne fait que me provoquer, m'insulter pour me battre par la suite pour des futilités drôles. Cela est non seulement dû à l'obligation de rester à la maison, mais aussi à la consommation non modérée de ce maudit alcool qui le rend inconscient jusqu'à la barbarie», en témoigne tristement une femme sur une page Facebook.
En fait, s'enfermer chez soi ne signifie jamais se montrer violent et agressif envers ceux qu'on a fait semblant d'aimer, rien ne justifie la cruauté et rien ne la tolère ! Se comporter de la sorte n'est point une preuve de force ; mais une confirmation de lâcheté et d'impatience envers un état de confinement sanitaire général et temporaire.
Au lieu de se montrer égoïste et assujettissant en cette période très délicate, sur tous les plans, il vaut mieux se partager de belles idées, projeter un regard optimiste sur un avenir radieux, profiter de ce temps libre pour écouter de la belle musique, s'occuper de son jardin et bouquiner, surtout.
L'atrocité du comportement atteint parfois à la sauvagerie : à force de demeurer oisif et passif à la maison, l'homme recourt à la violence, cet acte très dégradant et très humiliant pour les deux individus. C'est une faillibilité voire une tare d'avoir des attitudes agressives nuisibles à la femme comme aux enfants.
Les conséquences deviennent, en effet, de plus en plus dégradante surtout avec la présence des enfants, ces êtres, généralement, fragiles et très sensibles. Des troubles psychiques et de l'insomnie seront dès lors constatés chez ces pauvres gamins dans l'incapacité de défendre leur mère et de fuir la torture du père. La loi ne tolère guère ces injustices faites à l'égard des femmes : des amendes mais des peines de prison seront associées à ceux qui abusent de leur pouvoir vis-à-vis de leurs conjointes.
Luttons contre ces sévices susceptibles de séparer un couple, qui, en temps normal, est considéré comme le plus heureux sur terre ; l'idéal pour ainsi dire. Ne laissons pas cette phase délicate et provisoire nous conduire à des pratiques discriminatoires et indésirables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.