Reprise de la production, et l'exportation du pétrole en Libye    La Russie bloquera-t-elle à nouveau cette assistance vitale ?    Voie ouverte à la transformation de Sainte-Sophie en mosquée    Qui veut faire imploser la Tunisie ?    Chiffres: 4787,9 MDT    Augmentation de 81% des mouvements de protestation    5 nouveaux cas de coronavirus en Tunisie    Un Tunisien a tenté de s'immoler par le feu dans les locaux du Consulat général de Tunisie à Milan    Tunisie: Saisie de 30 tonnes de sucre subventionné à l'Ariana    Tunisie: Interpellation de l'individu ayant dicté via un haut-parleur des réponses à une épreuve du bac    Etoile du Sahel : Sans Ammar Jemal et Yassine Chikhaoui, 47 joueurs pour terminer la saison    Sit-in ouvert du bloc du PDL au parlement    Kélibia : Mise en échec d'une tentative d'immigration clandestine de 17 Tunisiens vers l'Italie    Le ministre libyen des Finances reçu au Palais de Carthage    Programme TV du samedi 11 juillet    "Le gouvernement travaille selon une méthodologie rentable", assure Asma Shiri    Tunisie – Hsouna Nasfi attire l'attention sur la gravité de ce qui s'est passé à l'ARP    DERNIERE MINUTE : Un ressortissant tunisien menace de s'immoler par le feu dans le consulat tunisien à Milan    Ensemble pour préserver les acquis    Tunisie : Nouvelair organise un vol de rapatriement de Moscou vers la Tunisie    Mercato : Mohamed Drager en route vers la Bundesliga 2    40e jour du décès de Chedly Klibi : La Cité de la culture baptisée au nom de l'illustre ministre de Bourguiba    La saison 2020/2021 de Bundesliga débutera le 18 septembre    Impact de la crise du COVID 19 sur les entreprises tunisiennes : Les PME tournent au ralenti    Tribune | Comment l'article 77 de la Constitution réduit l'objet du concept de «Sécurité nationale» à celui de «Défense Nationale» ? : Le concept de «sécurité nationale» dans la Constitution tunisienne ? (2e partie)    Club Africain : Plus que 2000 cartes d'adhérents vendues    Exclusion des Coupes d'Europe : Manchester City fixé lundi    L'ambassadeur de la Suède en Tunisie chez Ghannouchi    La KFW met en place de nouveaux mécanismes de financement de projets numériques en Tunisie    Météo : Temps idéal pour la baignade!    Un nouveau cas de coronavirus à Sousse    Tourisme : Près de 50% des adhérents de la FI2T ont procédé à des licenciements (enquête)    Le baril du pétrole clôture le 9 juillet 2020 à 42,6 $    Les parties politiques en Tunisie: Le chaînon manquant    Six marins français testés positifs au covid, à leur retour d'une traversée en provenance de Tunis    Il était une fois... «12 mille dinars pour des Ripoux» !    Cri d'alarme pour les droits d'auteur    Irremplaçable pour toujours !    Un avertissement sans frais à Netanyahou    Algérie : Interdiction de circulation automobile entre 29 wilayas    Tunsie : La Cité de la Culture officiellement baptisée au nom de Chedli Klibi    Lancement du nouveau projet du Ballet de l'Opéra de Tunis : «Empreintes dansées» dans les régions    Utopies Visuelles à Sousse (du 10 au 26 juillet 2020) : Une édition en partie digitale    Portrait poignant de deux afghanes sous le joug masculin    Un Tunisien remporte le 1er prix d'un concours mondial de poésie, Découvrez son poème    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dix personnalités et la relance culturelle
Publié dans Le Temps le 27 - 05 - 2020

Quel est l'état des lieux de notre culture aujourd'hui? A travers des approches analytiques, des pratiques différentes et un regard prospectif, dix personnalités culturelles prennent la parole dans le cadre d'une série vidéo produite par la Fondation Kamel Lazaar. La diffusion des dix épisodes commencera dès le 27 mai sur les réseaux sociaux de la fondation et de sa station d'art.
La culture est dans l'attente d'une relance qui ne saurait plus tarder. Après avoir investi les réseaux sociaux, la vie culturelle sera prochainement de retour avec ses rencontres, expositions et concerts. En ce sens, les festivals d'été seront également dans le viseur avec cette année des éditions à 100% tunisiennes et certains festivals qui se contenteront de quelques soirées symboliques.
La série démarre le 27 mai avec Youssef Seddik
Pour réfléchir à cette reprise et poursuivre l'élan pris durant la période de confinement, la Fondation Kamel Lazaar (KLF) continue à entretenir sa présence sur les réseaux sociaux. Depuis le 16 mars dernier, la station d'art animée par cette fondation, a proposé de nombreux directs et aussi des rubriques de culture générale. Le public a ainsi pu découvrir quelques pages de notre histoire de l'art, des oeuvres appartenant à la collection de la fondation et aussi des lectures à haute voix sur l'art et ses théories. Bien accueillies par le public, ces initiatives ont été complétées par la diffusion de films documentaires et artistiques de format court. Ce cinéma virtuel a maintenu le lien avec la Cinémathèque du film court abritée par le centre culturel qui se trouve à Bhar Lazreg. Ainsi, des films de Hazem Berrabah, Sélim Gribaa ou Amine Chiboub ont été programmés en attendant de les retrouver sur grand écran. De même, le film "Zohra" d'Albert Samama Chikli, une oeuvre réalisée en 1922, a fait partie de ces cycles virtuels qui vont se poursuivre après le confinement et se déployer dans la durée.
C'est dans ce cadre que la Fondation Kamel Lazaar vient de produire une série documentaire basée sur des entretiens avec des personnalités du monde de la culture. Dix entretiens sont à la base de cette série qui est intitulée "La Culture aujourd'hui" et propose des approches, des pratiques et des prospectives émanant de plusieurs points de vue. Pluridisciplinaires, ces entretiens englobent des praticiens de la culture comme la chorégraphe Cyrinne Douss ou la musicienne Mariem Azizi, des théoriciens comme le philosophe Youssef Seddik ou le metteur en scène de théâtre Lassaad Ben Abdallah ainsi que des acteurs de terrain à l'image de la conseillère municipale Rawdha Zaouchi Razgallah ou l'activiste Aziz Amami. Les autres intervenants proviennent des domaines de l'art visuel comme Mohamed Ben Soltane ou Mohamed Ben Slama. La littérature est représentée par Hend Bouaziz et la photographie par Héla Ammar.
Les invités de cette série qui a été tournée dans les locaux du B7L9 ne parlent pas à proprement dire de leur discipline. Ils analysent plutôt la situation actuelle à partir de leur pratique et répondent à un ensemble de questions. Tous les entretiens sont ainsi structurés de la même manière et seront diffusés à partir du mercredi 27 mai au rythme de deux épisodes par semaine, chaque mercredi et vendredi. La première diffusion sera consacrée à Youssef Seddik qui répondra aux mêmes questions qui s'afficheront sur des panneaux de couleur bleu ciel. La première de ces questions se penche sur le rôle de la culture dans une période de crise et les suivantes envisagent le caractère d'urgence que peuvent prendre les interventions culturelles ou encore les modalités de soutien à la culture, au patrimoine et à l'art. Chaque entretien comprend un second volet qui permet de suivre l'actualité des différents invités et certains aspects à tonalité plus personnelle. En moyenne, chaque entretien comprend une trentaine de minutes.
La programmation en ligne, partie intégrante
de la démarche de KLF
En soi, la diffusion de ces vidéos est innovante dans la mesure où elle va permettre d'élargir et consolider le lien entre le public et la station d'art de la Fondation Kamel Lazaar. En outre, la somme de ces entretiens ouvre le débat sur les conditions de la relance culturelle qui devrait être effective dans les semaines à venir. En attendant la diffusion de cette série sur la culture aujourd'hui, la station B7L9 propose des rendez-vous de l'éphémère, avec des artistes et des animateurs culturels. Chaque jour, une intervention en direct est au programme avec des musiciens, des poètes et aussi des coaches en développement personnel. Ces programmes qui se déroulent en l'absence du public sont un autre levier pour maintenir le lien. Ils sont diffusés à partir des locaux de la station d'art et des chaises sont disposées, avec écrit sur des feuilles, les noms de plusieurs habitués de cet espace qui sont ainsi virtuellement présents.
Entre les directs, les productions et les films, la station B7L9 ne chôme pas et reste ouverte en ligne, avec une programmation originale et soutenue. Cela devrait continuer à être le cas car le recours aux réseaux sociaux devrait être systématisé et structuré pour contribuer au rayonnement de la Fondation Kamel Lazaar et de l'espace culturel qu'elle anime à Bhar Lazreg en banlieue de la Marsa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.