Mabrouka, cette ouvrière qui a accouché dans une camionnette    Une étudiante tunisienne remporte le prix des droits de l'Homme de l'Organisation Pro-Asyl 2020    Tunisie: Le ministre du commerce tunisien rencontre l'ambassadeur d'Iran    3 nouveaux cas de coronavirus à Sfax    Tunisie – Date des Soldes d'été 2020 et soldes d'hiver 2021    Tunisie: Trois morts et un blessé dans un accident de voiture à Mounastir    Carthage dance n'aura pas lieu: Manifeste de « Carthage dance »    La réussite des élèves au cœur de toutes les démarches de l'Académie du Lac et du Collège du Lac    Ministre de la défense : développer les zones frontalières est un défi à relever    DECES : Salsabil Drira épouse Besbes    Billet : Confiance, quand tu nous fuis !    MEMOIRE : Abdelkader Kachlouf    Il semble que les frères marocains ont un problème avec nous, déplore Tebboune    Le ferry Carthage attendu à Zarzis avec 1600 passagers à bord    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 6 juillet à 11H00    Les rendez-vous IJA : la culture en accès libre chaque vendredi au Coworking Space Al Badil    Devant la difficulté de se projeter : L'ESZ navigue à vue    AMEN BANK élue « Meilleure Banque en Tunisie pour l'année 2020 » par le magazine «Global Finance »    Mise en garde contre une page de recrutements fictifs sur Facebook    Anas Hammadi reconduit à la tête de l'Association des Magistrats Tunisiens    Tunisie: Ennahdha remporte les élections municipales partielles de Hassi El Ferid à Kasserine    Ils ont dit    Tunisie : Taux de participation de 18,75 % aux élections municipales partielles à Jbeniana    Le ministère des affaires sociales met en garde contre une fausse page facebook    D'un sport à l'autre : La CAN de rugby, tremplin pour le Mondial    À la rencontre de la lutteuse Marwa Amri : «Aux JO, nous serons jugés sur les résultats»    Les indiscrétions d'Elyssa    Tunisie : Le taux d'inflation se replie à 5,8% en juin 2020 (INS)    La Tunisie abrite la 2ème édition des jeux électroniques arabes et le Forum arabo-européen de la jeunesse en 2021    Tunisie: Noureddine taboubi [vidéo]: « il est temps de tirer la sonnette d'alarme »    L'OSAE appelle à exclure l'agriculture des conventions internationales dont l'ALECA    Les douaniers inquiets    Les 7 bonnes nouvelles de Nizar Yaiche pour les Startupers    "Patrimoine culturel et développement durable", thème d'une Journée d'étude au Musée archéologique de Sousse    Budget : Baisse des recettes propres de l'Etat de 10%, à fin avril 2020    L'Arabie Saoudite annonce des mesures sanitaires pour le Hadj    L'Observatoire de la Souveraineté Alimentaire met son veto contre l'ALECA    Football : Programme TV de ce lundi 06 juillet 2020    Amnesty International relaie l'appel au secours    Mariages, plages et terrasses :Le Prince de l'été terrassant le Mutant couronné    Quand s'élargit le champ du rêve et des possibles !    Un écrivain qui ne cherchait pas à plaire    Etoile du Sahel : "nous sommes en contacts avancés avec Lemerre" (R.Chrafeddine)    Manel Souissi, Présidente de la fédération tunisienne des cinéclubs: «Les plateformes de cinéma et le streaming : pierre d'achoppement»    Le droit à l'euthanasie au XIXe siècle: «S'accabadoras», les prêtresses de la mort    Football : Programme TV de ce dimanche 05 juillet 2020    20 Saoudiens jugés par contumace en Turquie    La France a un nouveau PM, Jean Castex    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le pouvoir tente « d'acheter » la paix sociale
Publié dans Le Temps le 02 - 06 - 2020

r La mise en œuvre des accords signés précédemment, le redressement des entreprises publiques et la régularisation de la situation des enseignants suppléants et des ouvriers des chantiers ont été au centre de la réunion
r Une commission mixte paritaire entre le gouvernement et l'UGTT sera mise sur pied pour examiner les différents dossiers sociaux en suspens à partir de la semaine prochaine
Le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, a présidé, vendredi, une séance de travail conjointe qui a réuni plusieurs ministres et une délégation du Bureau exécutif de l'Union Générale du Travail (UGTT) conduite par Noureddine Taboubi, secrétaire général la centrale syndicale.
Cette réunion «de haut niveau» a porté essentiellement sur la mise en œuvre de plusieurs accords conclus précédemment entre l'organisation ouvrière et le gouvernement, le redressement des entreprises publiques et l'élaboration d'un nouveau modèle de développement.
«Les discussions ont porté sur la régularisation de la situation des travailleurs précaires comme les enseignants suppléants et les ouvriers des chantiers, la mise en œuvre des divers accords sectoriels signés entre les ministères et les syndicats ainsi que l'amendement de l'article 2 du statut des agents de la fonction publique et sa généralisation sur plusieurs secteurs, dont notamment le secteur de la santé », a révélé Hfaïedh Hfaïedh, le secrétaire général adjoint de l'UGTT chargé de la fonction publique. Et d'ajouter : «Un débat profond a également concerné la situation des entreprises publiques et les moyens qui pourraient être mis en œuvre pour les redresser».
Réunions marathoniennes
Le secrétaire général adjoint de l'UGTT chargé du secteur privé, Mohamed Ali Boughdiri, a de son côté fait savoir qu'une commission mixte paritaire entre le gouvernement et l'UGTT sera formée pour examiner, à partir de cette semaine, de nombreux dossiers en suspens ainsi que la mise en œuvre des accords antérieurs.
Selon lui, d'autres réunions se tiendront dans les jours à venir avec le gouvernement pour approfondir le dialogue et trouver des solutions aux dossiers en suspens.
Le chef du gouvernement, Elyès Fakhfakh, a souligné l'importance du rôle crucial que joue l'UGTT dans l'assainissement du climat social et dans la présentation de propositions servant l'intérêt du pays, tout en insistant sur l'importance des efforts concertés de toutes les parties pour surmonter les répercussions de la crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus.
«Le gouvernement a choisi l'approche de la clarté et de rétablissement de la confiance et est déterminé à continuer à être responsable et sérieux dans la gestion de tous les dossiers afin d'établir un climat de confiance mutuelle avec tous ses partenaires d'une part et avec le peuple tunisien d'autre part», a-t-il précisé un communiqué publié par la présidence du gouvernement.
Le ministre des affaires sociales, Mohamed Habib Kechaou, a, quant à lui, estimé que la rencontre entre le gouvernement et la centrale syndicale était «fructueuse» et a traité un certain nombre de dossiers sociaux en suspens.
Quelle vision stratégique ?
«Nous avons abordé les difficultés économiques et sociales accentuées par la crise sanitaire et ont convenu de tenir des réunions périodiques pour aboutir à une vision stratégique pour la prochaine période et élaborer des propositions sur un nouveau modèle de développement qui consacre l'Etat démocratique social et équitable », a-t-il dit.
La rencontre entre la délégation gouvernementale et les dirigeants de l'organisation ouvrière a été précédée par une réunion tenue mardi entre le chef du gouvernement et le secrétaire général de l'UGTT. Ce dernier a souligné à cette occasion la nécessité d'associer les différentes parties agissantes et d'adopter un dialogue honnête dans le cadre du respect de la volonté du peuple et des principes de l'Etat de droit pour surmonter les retombées de la crise sanitaire engendrées par le coronavirus et passer à l'étape de la relance économique et sociale.
Le gouvernement tente ainsi de ne pas s'attirer les foudres de l'UGTT qui a mêlé, depuis sa création, en 1946, action syndicale et activisme politique. Forte de ses 750.000 adhérents, la puissante centrale syndicale est en effet devenue un acteur incontournable sur la scène politique que tous les gouvernements cherchent à amadouer ou, du moins, à ne pas s'aliéner.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.