385 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    Tests négatifs pour 11 migrants clandestins au Kef    Rapatriement de 113 Tunisiens via Ras Jedir    Tunisie – Sousse : Enregistrement de deux nouveaux cas de importés de covid19    Mohamed Ouertatani nommé Directeur général du Fonds tunisien de l'investissement    Tarak Ben AMMAR votera aux prochains Oscars    Ce que l'on sait de la rencontre entre Noureddine Erray et Patrice Bergamini    Mercato : Achraf Hakimi (Real Madrid) signe à l'Inter Milan (Officiel)    Tout le monde contre le projet    Houssem Habbassi avec le groupe    Les médecins privés reviennent à de meilleurs sentiments    Land'Or décide de distribuer un dividende de 0,180 dinars par action    La passion amoureuse loin du qu'en dira-t-on    Hausse des températures : Les recommandations du ministère de la Santé    Cin'étoiles d'été : Projections de films récents par l'IFT à Tunis, Sousse et Sfax (Programme)    Istanbul : basilique Sainte-Sophie peut redevenir une mosquée d'ici 15 juillet    Tennis : Novak Djokovic testé négatif au coronavirus    2,7 milliards de dinars de déficit budgétaire    Lancée prochainement par le collectif Soumoud : Consultation sur la révision du système électoral    Municipalité de Tunis : Parachèvement des procédures relatives à la réalisation de deux projets importants    Covid-19 : 2 années de croissance de perdues en matière de monétique    Le navire « Tanit » de la CTN, quitte la Tunisie sans voyageurs et y retourne avec 2000 passagers    Le ministère des Finances invite les contribuables à utiliser le système de télédéclaration et de télépaiement    Lutte contre la Covid-19 : Alwaleed Philanthropies au secours de 10 pays africains    Suspicion d'abus et de corruption : 7 anciens et actuels cadres de Tunisair en garde à vue    Réouverture de l'hôtel THE PEARL à Sousse    Israël Palestine : A-t-on enterré la paix ?    FARK : Néziha ZAOUALI    Tunisie: Une Candidate infectée par coronavirus passe les examens de la neuvième depuis le centre de quarantaine à Monastir    Espérance de Tunis : Tayeb Meziani sur le départ    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 2 juillet à 11H00    CONDOLEANCES : Halima ABDESSALEM    Danemark : distances non respectées, la finale de la Coupe brièvement arrêtée    Le ministère de la santé veille sur l'actualisation permanente de la classification des pays selon le niveau de risque épidémique    Météo : persistance du temps chaud    Poursuite de la baisse des cours mondiaux du pétrole brut sous l'impact de la crise du Covid-19    Report du festival de la chanson tunisienne à 2021    Tunisie : Les vols de rapatriement programmés ce jeudi    Grève de 3 jours dans toutes les compagnies pétrolières à Tataouine    Noureddine Erray se félicite de l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU du projet tuniso-français sur la lutte contre la Covid-19    Nouveau partenariat entre le MAMC et deux institutions culturelles publiques    Le plus grand franchisé américain de Pizza Hut dépose le bilan sous le chapitre 11    La France et ses alliés sahéliens tiennent sommet à Nouakchott    Le Film palestinien "It Must be Heaven" d'Elia Suleiman projeté en Tunisie (B.A. & Synopsis)    Personne ne peut prétendre détenir la solution militaire ou politique pour apaiser la Libye    Chiraz Laatiri, ministre des affaires culturelles, à La Presse : «Le zonage pour assurer le bon déroulement des festivals»    Tunisie: Un bateau de pêche tunisien arraisonné par des garde-côtes libyens    Le Festival de la chanson tunisienne reporté à 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Report de la 56ème session pour 2021
Publié dans Le Temps le 03 - 06 - 2020

Le Ministère de la Culture a annoncé, via un communiqué, publié ce dimanche, le report de la session 2020 du Festival de Carthage, la plus grande manifestation estivale en Tunisie, ainsi que celle du Festival International d'Hammamet. Par contre, les autres festivals régionaux et locaux pourraient se tenir tout en respectant les mesures sanitaires en vigueur afin de se prémunir contre le COVID-19 et ce, à partir du 15 juillet. Cependant l'organisation de manifestations culturelles, et des festivals, devront suivre une démarche progressive conformément à ce que requiert la situation épidémiologique de la pandémie (limitation du nombre de spectateurs, port de masques, distanciation sociale…). C'est donc la situation sanitaire encore précaire qui a poussé les responsables à prendre de telles décisions.
Victime de cette pandémie, le Festival de Carthage n'aura donc pas lieu cette année, laissant ainsi les festivaliers sur leur faim, sachant que les spectacles de ce grand festival drainent chaque année des milliers de spectateurs, venant non seulement du Grand Tunis et de l'intérieur du pays, mais également de l'étranger.
D'abord, prévue pour août 2020, la tenue du Festival a été enfin annulée, vu que les conditions de sécurité contre le COVID-19 ne seront pas réunies en cette saison d'été, privilégiant ainsi la santé du public sur le culturel et le festif. Toutefois, l'idée de l'annulation du Festival était envisagée par certains responsables car on ne pouvait pas réunir 10 000 spectateurs ou plus (surtout dans les grands spectacles) dans le même espace sans courir de risques. D'ailleurs, le Ministère de tutelle ne déroge pas aux règles générales dictées par cette crise mondiale, sachant que d'autres festivals internationaux dans le monde ont dû annuler leur session 2020 en raison de la pandémie COVID-19, tels que le Festival marocain « Mawazine » ou le Festival d'Avignon en France, pour ne citer que ces deux exemples.
Cette annulation, n'en disconvenons pas, va plonger des centaines d'artistes (musiciens, chanteurs, comédiens…) dans une situation économique difficile, d'autant plus que plusieurs d'entre eux ont déjà été programmés à se produire lors de cette session sur les planches de l'Amphithéâtre romain, ayant déjà signé des contrats avec le Comité Directeur du Festival. De même, des centaines de techniciens et d'ouvriers saisonniers recrutés chaque année pour travailler au Festival seront désœuvrés.
Ainsi, des questions urgentes se posent : considérant le coronavirus comme étant un cas de force majeur, tous les contrats signés avec le Ministère seront-ils annulés ou reportés à l'année prochaine ? Les acomptes versés aux différentes troupes seront-ils récupérés ? Les artistes tunisiens, les plus vulnérables, peuvent-ils s'attendre à une compensation de la part du ministère de tutelle ? Heureusement que les artistes étrangers étaient déprogrammés lors de cette édition 2020 qu'on vient d'annuler !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.