Tunisie : Bachr Chebbi présente ses excuses au gouverneur de Tunisie et à son épouse    CAN 2021 – Gr A : Où regarder les matches de la J03 ce lundi ?    Par Emna Chatty : Moi, tout simplement    Saïed, Taboubi, manifestations … Les 5 infos du weekend    CAN 2021 – Gr E : Le champion d'Afrique est tombé de haut !!    Tunisie-Ministère de la Santé : Réunion sur les préparatifs pour lutter contre la propagation rapide du Coronavirus    Tunisie : Coupure de gaz dans ces zones demain, lundi    Secousse tellurique à Gafsa    À Sfax, le Covid-19 continue de se propager rapidement    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Gr F / Tunisie – Mauritanie : les formations de départ    Tunisie-coronavirus : L'association des parents pour le protocole sanitaire dans les écoles    Le Gouvernement allemand œuvre pour la promotion du tourisme durable en Tunisie    Kasserine: Saisie de 12,5 tonnes de semoule [Photos]    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Football : La CAN Cameroun en images    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    CAN 2021 — Groupe f —2e journée : Tunisie-Mauritanie (17h00): De la hargne s'il vous plaît !    MEMOIRE: Mohamed HADIDANE    Pourquoi: L'éclairage public    FARK: Riadh SIALA    Consultation nationale: La plateforme électronique e-istichara.tn opérationnelle    Ils ont dit    CAN (2e journée): les matches de ce dimanche    Regrettable et désolant    Covid-19: Fermeture de 122 établissements scolaires et 373 classes    Météo: Stabilité de la plupart des indicateurs météorologiques    Dégradation continue de la note souveraine de la Tunisie: Comment renverser la vapeur ?    Mes odyssées en Méditerranée : Le faux comte sicilien, Pepito Abatino, et la star Joséphine Baker    «The Wasteland» d'Ahmad Bahrami: Une expérience sensorielle    Hosni Zouaoui, ancien milieu défensif du CAB: «Je ne crois qu'au mérite»    L'Omicron, un vent contraire limité et temporaire pour l'économie mondiale    Abdelaziz Kacem: Saveur et savoir, même étymologie    Tunisie-Ministère de l'Intérieur : Appel à témoins contre un élément takifiriste    Tunisie : Les organisations nationales condamnent la "répression policière" lors des manifestations d'hier    Tunisie-vidéo : Kais Saied reçoit Noureddine Taboubi    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    Frappé par des policiers Tunisiens, un journaliste français à la clinique    Du 1er au 10 janvier 2022, les recettes touristiques ont crû de 19%    Baisse de 5,5% de la production d'œufs de consommation en 2021    Semaine boursière : Le Tunindex reprend des couleurs mais l'inertie se poursuit    Meurtre du caporal Saïd Ghozlani : Des peines allant de 32 ans de prison à la condamnation à mort    La France met en garde contre un risque d'attentat élevé en Tunisie    L' Ukraine victime d'une grosse cyberattaque visant ses sites gouvernementaux    Tahar Bekri: Abdelwahhab Meddeb et la relecture de l'héritage culturel arabo-musulman    Le grand poète tunisien Noureddine Sammoud est décédé    Noureddine Sammoud n'est plus    " Streams " de Mehdi Hmili dans les salles tunisiennes à partir du 19 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le bras de fer se poursuit toujours de plus belle !
Publié dans Le Temps le 07 - 06 - 2020

Comme il fallait s'y attendre d'ailleurs, l'attaquant Alaeddine Marzouki n'a pas été au rendez-vous pour la reprise qui a démarré jeudi dernier. En conflit avec son club dont il s'est plaint auprès de la commission fédérale des litiges pour une question de présumés salaires demeurés impayés, il a refusé, par le passé de répondre à la convocation de son entraîneur à deux reprises. La première fois contre l'Etoile du Sahel et la seconde fois lors du match, disputé en déplacement, contre l'ES Metlaoui.
Avec des attestations à l'appui, le CS Sfaxien dément les allégations de son récalcitrant joueur et affirme qu›il est en règle avec Marzouki. Celui n'est pas en droit de réclamer la salaires des mois de mars et d›avril et de mai. Salaires qui font l›objet de négociations avec l›ensemble des joueurs de l›équipe, conformément aux recommandation de la Fédération Tunisienne de Football qui a accordé aux clubs l›autorisation de réduire à hauteur de 50%, les salaires des joueurs à cause des répercussions de la pandémie du coronavirus sur leurs revenus.
Sami Bousarsar : ‘Le cas Marzouki est d'ordre
disciplinaire
et d'appartenance au club'
Evoquant, récemment sur les ondes de radio Diwan FM, Sami Bousarsar le secrétaire général du club ‘Noir et Blanc' a indiqué que le cas du joueur Alaeddine Marzouki relève à la fois de la discipline et de l'appartenance au club'
En effet cela fait des mois que Marzouki poursuit avec obstination et sans relâche ses dérapages disciplinaires. Pourtant et contrairement à ce qu'il prétendait, nous sommes en situation financière régulière avec lui avec des preuves à l'appui
Les chèques impayés étaient des chèques de garantie
Concernant les chèques impayés auxquels il eut recours pour incriminer, à tort, le club étaient en fait des chèques de garantie d'une partie de sa prime de rendement. Il était convenu avec qu'il ne devait pas présenter ces chèques à la banque pour encaissement. et il a failli à son engagement. Pourtant Marzouki sait parfaitement que sa prime de rendement lui sera versée tôt ou tard. Les difficultés financières que le CSS et qui sont propres à la quasi totalité des clubs n'étaient pas un secret pour lui et avait l'assurance que sa prime de rendement lui sera versée dés que le club sera en mesure de le faire. Mais, alors que tous les joueurs de l'équipe ont fait preuve de compréhension et de patience à l'égard de leurs club, lui, a choisi un chemin tortueux.
Marzouki a choisi
un chemin tortueux
Nous avons vainement tout essayé avec lui pour qu'il revienne à de meilleurs sentiments,'. Le responsable a sfaxien a révélé par la même occasion qu'un memmbre du bureau directeur lui a remis récemment un chèque de 30 mille dinars non antidaté qu›il pourrait donc encaisser le jour de sa présentation à la banque. Mais il a refusé d›encaisser le chèque tout comme il s›est refusé aussi de le restituer au club.
Sami Bousarsar s'est, toutefois, retenu d'indiquer la vraisemblable raison qui aurait amené Marzouki à entrer en conflit avec son club et qui ne serait autre que la résiliation pure et simple de son contrat, invoquant pour atteindre cet objectif le motif ‘d'es salaires impayés'. Notons, à cet égard, que la FIFA a adopté le 16 mars 2018 lors de son conseil tenu dans la capitale colombienne, Bogota, une disposition stipulant que tout joueur est en droit de résilier son contrat avec son club s'il n'a pas perçu ses salaires de deux mois successifs. Mais, le plus intriguant dans tout cela, c'est le retard énorme mis par la commission fédérale des litiges pour clôturer soit dans un sens soit dans un autre un dossier qui ne fait que s'éterniser.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.