Nouveau gouvernement | Hichem Mechichi se concerte avec quatre de ses prédécesseurs à la tête de l'exécutif    Gafsa | Reprise de l'approvisionnement des clients en phosphate    Tunisie - Droit et révolution : quelle relation ?    Habib Khedher démissionne de son poste de chef de cabinet du président de l'ARP    Trump contre TikTok, ou la guerre froide du Web    Un vaccin avant la présidentielle US    Yaâcoubi et Coulibaly de retour, Bousu et Chaâlali avec le groupe    Prime royale promise aux joueurs !    Un glacier du Mont Blanc menace de se détacher    Tollé et appels au boycott    Rencontre avec Yosra Nafti    A Sousse, Bizerte à l'honneur    Nouri Lajmi invite l'ARP à préserver l'essence du projet de loi sur la communication audiovisuelle    Amir Fehri se confie sur sa nomination en tant qu'ambassadeur de l'ALECSO    Tunisie: 44% de taux de réussite dans la session de contrôle du bac 2020    2 nouveaux cas de coronavirus à Tataouine    18e journée: Al Watania diffusera le match USBG -EST (Photos)    "Les défis de l'industrie financière face aux nouvelles chaînes de valeur mondiales", thème d'une conférence-débat de l'ATUGE    BMW, le constructeur automobile le plus recherché sur Google    Bourse de Tunis : Amélioration de 10% du résultat global des sociétés cotées en 2019 par rapport à 2018    Nouvelle boutique en ligne de Huawei Tunisie : Avec Huawei, le mall chez vous    Tribune | 15 juillet 1960 : il y a soixante ans, les premiers Casques bleus tunisiens de l'Histoire au service de la paix ( 3°partie)    Ben Sassi: Chute de l'activité du prêt à porter à cause du coronavirus    Kraïem: La situation de Tunisair est très difficile    Armure d'Hannibal : Le vrai du faux    Mini-Football | Finale Coupe de Tunisie : La première coupe pour Tronja    EST | Son absence s'est fait ressentir au dernier match : Coulibaly, ce joueur si indispensable !    POINT DE VUE | Précarité...    « Summer Show », exposition collective à la galerie Selma-Feriani avec Younes Ben Slimane, Dora Dalila Cheffi et Fares Thabet : A découvrir !    Tunisie : Le porte-parole de Qalb Tounes relève plusieurs points communs entre Kais Said et Francesco Cossiga    Les représentants de la filière laitière en Tunisie entament une série de mouvements de protestations les 17, 19 et 21 août 2020    L'Espagne est redevenue une zone rouge à cause des clubs de nuit, selon Nissaf Ben Alaya    Salma Ennaifer réaffirme l'engagement de la Tunisie dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé    La commission des litiges résilie le contrat d'un joueur du CSS    41 cas de contamination par le coronavirus dont 7 cas locaux    Liste des membres de la Commission d'encouragement à la production cinématographique pour l'année 2020    Le groupe Ecobank annonce les finalistes du Concours Fintech 2020    Tunisie – Mechichi s'entretient avec les anciens présidents et chefs de gouvernement    Météo: Prévisions pour vendredi 07 août 2020    Sousse: Le nombre de contaminations locales au coronavirus passe à 16    Des rencontres au TOP prévues par Hichem Mechichi ce vendredi : 4 anciens Chefs de gouvernement et 2 ex Présidents de la République !    ''Ne donnez pas d'argent à notre gouvernement corrompu''    Liban: Dr Imed Halaq s'exprime sur l'état des bléssés [audio]    Nouveau partenariat entre les Affaires culturelles et la Municipalité de La Marsa    Double explosion à Beyrouth : au moins 113 morts et 4 000 blessés selon un dernier bilan    La Tunisie envoie des aides au Liban    Festival de Sfax 2020 et Festival de Sousse 2020 reportés    Liban: Au moins 135 morts et plus de 5000 blessés dernier bilan de l'explosion de Beyrouth    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Djebel Oueslate: La montagne qui n'a pas encore divulgué tous ses secrets
Publié dans Le Temps le 05 - 07 - 2020

Beaucoup d'historiens et d'archéologues Tunisiens et étrangers parlent encore de cette montagne (895 mètres d'altitude) relevant administrativement de la délégation de Ain Jloula et qui surplombe également les délégations de Haffouz et d'Oueslatia.
Habitée, dans le lointain passé, par l'homme primitif, cette montagne a vécu des périodes fastes avant de connaitre la période la plus sombre de son histoire, celle de sa chute et la dispersion de ses habitants, en l'occurrence les « Ousseltias » en 1762 par les soldats de Ali Bacha pour avoir abrité et soutenu son propre petit-fils, Ismail Ben Younes, de 1759 à 1762. C'était après avoir brulé et détruit leurs villages, coupé et déraciné les milliers d'oliviers, humilié leurs femmes et violenté leurs enfants, réduits à l'esclavage. Comme le témoigne la célèbre chanson
«Na bekerti cherdet maa
el azaba»
(‘نابكرتي شردت مع العزابة )
Des paroles qui auraient été composées par une mère chagrinée après avoir perdu à jamais, sa fille dans cette adversité. Plus tard, elles seront interprétées par l'icône de la chanson tunisienne, feue Saliha.
Des traces de l'homme
primitif
Les archéologues qui se sont rendus dans cette région ont découvert des cavités préhistoriques dans différents endroits de cette montagne (Ain Khanfous, Oued Majel et Oued Chara plus particulièrement), abritant de magnifiques peintures rupestres qui ont fait de cette montagne la zone la plus riche en gravures rupestre du pays. Ces trésors qui méritent d'être constamment surveillés, continuent d'attirer spéléologues et curieux de tout bords. D'autre part, cette région d'une superficie ne dépassant pas les 135 kilomètres carrés a connu à l'époque Hafside une période prospère dans le domaine des cultures hydrauliques, surtout, avec notamment une exploitation intelligente des eaux des pluies (une pluviosité annuelle allant de 400 à 500 millimètres) pour l'irrigation des cultures en terrasses à savoir oliviers, pommiers, figuiers, vignes, caroubiers... qui continuent jusqu'à nos jours d'offrir d'excellentes récoltes à la population de cette région.
Colloque national
mémorisant la dispersion
des ‘Ousseltias'
C'est pour mettre en valeur cette richesse archéologique et écologique, qu'un colloque national, le premier du genre est organisé les 4 et 5 juillet. Il est consacré à ce djebel et surtout à la comémoration d'une période mouvementée, vécue par les anciens habitants de cette montagne.
Ce rendez-vous qui sera organisé sous les tentes, mettra également en exergue les réalisations hydrauliques effectuées par les Ousseltias dans leur djebel.
Yassine Oueslati, originaire de du gouvernorat de Siliana (un des descendants d'une tribu ayant été forcée de quitter leur djebel natal), initiateur et coordinateur de cette manifestation, dit à ce propos : « Etant issu de la tribu d'Ouled Ismail, dans la délégation de Gaafour du gouvernorat de Siliana, une tribu qui a été forcée comme toutes les autres de quitter le Djebel pour s'installer à Gaafour dans le gouvernorat de Siliana. Je me suis intéressé, depuis ma jeune enfance aux histoires racontées par les vieux du village à propos d'un djebel qui a connu son apogée avant de tomber dans l'oubliette de l'histoire. Il a ajouté : « Ce colloque organisé en collaboration avec des associations environnementales et touristiques actives dans les délégations d'Oueslatia, de Haffouz et de Ain Jloula, vise à faire découvrir l'histoire de ce Djebel, ses richesses archéologiques et les opportunités qu'il offre pour le développement du tourisme écologique de toute la région ».
Le programme de cette manifestation comprend un bouquet riche et varié alliant ateliers de travail, activités culturelles et environnementales (visites des nombreux vestiges préhistoriques jusque-là répertoriées dans ce djebel). Des communications seront présentées à cette occasion et des échanges seront animés par d'éminents spécialistes en la matière à l'instar des Dr Riadh Mrabet, Jaafar ben Nasr, Abdelhakim Abichou et Abelwahed Mokni auteur du livre ‘La dispersion des Ousseltias (Chatat Ahl Ousslet) de 1762 jusqu'au début du 20ème siècle'.
Un motel. Pourquoi pas ?
Certainement, la réalisation d'un motel dans ce Djebel, riche en histoire, qui accueillera les nombreux visiteurs dont notamment des spéléologues et des chercheurs, en fera un symbole de son renouveau, Quelques autres petits projets, à l'instar d' une huilerie artisanale qui triturera une production oléicole locale biologique d'une grande valeur nutritive et une exploitation judicieuse des nappes de romarins et d'autres plantes médicinales, des projets apicoles dans une région couverte d'une flore riche composée essentiellement de romarin, de marrube, de câpre, de thym, de caroubier. Une idée pour retenir les habitants des lieux et fera revivre leur histoire. Pourquoi pas ?!
N.K


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.