Tunisie | Covid-19 : 80 décès et 2059 nouvelles contaminations recensés en 24 heures    42% des jeunes au chômage ont trouvé un emploi par leurs propres moyens (Etude)    BCT : Hausse des billets et monnaies en circulation de 17%, à la date du 21 janvier    Tunisie : La crise de l'ammonitrate et la colère des agriculteurs    La Chambre de commerce et d'Industrie de Sfax exhorte les entreprises intéressées par le projet de la Zone Logistique de Gargour de rejoindre le Consortium Régional    Le bateau transportant des bovins soupçonnés d'avoir la maladie de la langue bleue interdit de débarquer au port de Bizerte (OMMP)    Le PDL va proposer des motions de censure à l'encontre de Mechichi et Ghannouchi    Mohamed Hédi Chérif n'est plus!    Tunisie – Education : Les surveillants et surveillants généraux persistent dans leur grève ouverte    Ligue 1 : L'AS Soliman plonge le CA en plein crise    CAN U17 : La Tunisie n'ira pas en phase finale    Tunisie – ALERTE METEO : Avis de tempête    Pr. Mohamed Douagi : Allez circulez, il n'y a plus rien à voir    Par Jawhar Chatty : Peut-on dire de quelqu'un qu' il a été enterré en grande pompe ?    Moi et mon cancer...    A «l'Orient-Express»... le voyage n'était pas de tout repos    La continuité dans un esprit de changement    Singularités et textures monumentales (2/2)    Covid-19 : Le gouvernorat de Tunis enregistre le bilan quotidien le plus élevé en 24 heures    Mechichi reçoit des membres du bloc parlementaire al-Karama    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie: En images, des éleveurs à El Hencha en colère contre la pénurie du fourrage    DECES: Abderrahmane BEN MESSAOUD    EST-ST :2-1 | Revoilà Khénissi !    Ligue 1 — 9e journée L'USM se reprend, la JSK au bout du rouleau !    NEWS: Revoilà Maher Haddad    Mes odyssées en Méditerranée: "Simpaticuni", premier Journal siculophone de Tunisie (1911-1933)    «Night in Tunisia» par-delà le temps et les frontières: Les pérégrinations d'un morceau    On a lu pou vous : « Chroniques de la Révolution tunisienne : Chroniques 2011/ 2014 » de François G.Bussac: Chroniques contre l'oubli    Rachida Triki, spécialiste en esthétique et philosophie de l'art, à La Presse : « La misère symbolique est une menace pour l'éducation du goût et l'exercice de la pensée »    Prix à la consommation et inflation 2020: Chute évolutive du taux d'inflation    Célébration de la journée mondiale de la culture africaine et afro descendante le 24 janvier de chaque année    Mondial de handball 2021 – Maroc vs Chili en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Tunisie – Les nouveaux joujoux de la police tunisienne arrivent à bon port !    Tunisie-Culture: Autorisation aux espaces culturels et artistiques d'organiser leurs activités!    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Covid-19 : Une situation sanitaire extrêmement grave    Le FMI appelle la Tunisie à prioriser les dépenses de santé et met en grade contre un déficit de plus de 9%    «Mâ lam tasqot mina elomôr... lam taôd khadra» (Celle qui ne tombe de l'âge... n'est plus verte), recueil de poèmes de Amor Daghrir : La patrie est une femme !    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Tunisie: Dialogue, dialogue...quand tu brides l'action    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    JEEP RENEGADE best-seller en 2020    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le président biélorusse n'exclut plus de céder le pouvoir
Publié dans Le Temps le 18 - 08 - 2020

Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, s'est dit prêt hier à quitter le pouvoir après la tenue d'un référendum constitutionnel et d'un nouveau scrutin présidentiel, pour mettre fin aux manifestations qui ont suivi sa réélection contestée, le 9 août.
Le chef de l'Etat, qui s'exprimait au lendemain d'une énorme manifestation à Minsk, a toutefois exclu de le faire sous la pression de la rue. Svetlana Tikhanoskaïa, cheffe de file de l'opposition réfugiée en Lituanie, s'était auparavant déclarée prête à diriger le pays.
"Nous avons organisé des élections. Tant que vous ne m'aurez pas tué, il n'y en aura pas d'autres", a assuré Alexandre Loukachenko, qui s'adressait aux salariés d'une entreprise publique dont certains ont lancé des appels à la démission.
Il a toutefois proposé ensuite de réformer la constitution, ce qui ne semble pas de nature à désamorcer la contestation. "Nous soumettrons la réforme à un référendum et je céderai mes pouvoirs constitutionnels, mais pas sous la pression ou à cause de la rue", a-t-il poursuivi, selon l'agence de presse officielle Belta, ajoutant que de nouvelles élections législatives et présidentielle pourraient être organisées après ce référendum.
"Non, je ne suis pas un saint. Vous connaissez ma fermeté. Je ne suis pas éternel. Mais, si vous faites tomber le président, vous entraînerez les pays voisins et le reste", a insisté le chef de l'Etat.
Réunion de l'UE
De son côté, Svetlana Tikhanoskaïa a déclaré dans une vidéo souhaiter l'instauration d'un mécanisme juridique pour garantir la tenue d'une nouvelle élection présidentielle équitable, tout en disant prête à assumer les plus hautes fonctions.
"Je suis prête à prendre cette responsabilité et à agir comme un leader national pendant cette période", a dit l'ex-candidate à la présidentielle, ajoutant qu'il était nécessaire de profiter de la dynamique générée par une semaine de protestations en Biélorussie.
Elle a également appelé les forces de l'ordre à rejoindre les manifestants, en promettant de pardonner leur comportement antérieur.
Cette vidéo a été diffusée alors que l'agence Interfax faisait état d'une grève des employés de la télévision publique BT et que Tut.By annonçaient que les salariés du géant biélorusse de la potasse Belaruskali menaçaient de suspendre la production.
Alors que la Russie s'est déclarée prête à fournir, si nécessaire, une aide militaire à la Biélorussie dans le cadre de leurs accords de défense bilatéraux, la Lituanie voisine a estimé lundi par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Linas Linkevicius, qu'un tel déploiement constituerait "une invasion injustifiée à la fois sur le plan légal, moral et politique".
Du côté de l'Union européenne, qui s'est engagée sur la voie de nouvelles sanctions contre Minsk, le président du Conseil, Charles Michel, a annoncé la convocation mercredi d'une réunion des Vingt-Sept pour évoquer la situation en Biélorussie.
L'UE, qui s'apprête à inviter Moscou à renoncer à toute ingérence en Biélorussie, a en outre demandé l'ouverture d'une enquête sur la répression des manifestations depuis le scrutin du 9 août.
"Ces manifestations pacifiques avaient des revendications claires: la libération de toutes les personnes détenues illégalement, le jugement des responsables de brutalités policières et la tenue d'un nouveau scrutin présidentiel", dit Josep Borrell, porte-parole de la diplomatie européenne, dans un communiqué.
"Les chiffres montrent clairement que la population biélorusse veut du changement et le veut maintenant. L'UE les soutient", ajoute-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.