Abir Moussi : Le dernier remaniement ministériel est « anticonstitutionnel »    HUAWEI : L'intégration d'un seul écosystème dans les milieux professionnelle moderne    Le cinéma tunisien présent à la 18ème édition du FCAPA en ligne    Participer à la grande étude sur les contributions économiques et sociales des Tunisiens de l'étranger    Un virus asiatique dont le taux de mortalité atteint 75% préoccupe les chercheurs    Mechichi envoie une correspondance à l'ARP    Tunisie : Nouvelle session du programme "Octopus" de la FKL    Tunisie-Ennahdha: Le Conseil de la Choura dénonce les actes de violence    Hédi Bouraoui: Voilà ce que nous avons perdu!    Voici la date des soldes d'hiver    Les émeutes nocturnes, que pensent les politiciens et les analystes?    Le Président de la FIFA soutient le redémarrage du football africain au Cameroun    Affaire ANGED-VALIS : Conflit d'intérêts confirmé pour Elyes Fakhfakh    Manque flagrant en lits de réanimation dans les régions intérieures    L'UIB certifiée PCI-DSS pour la 3ème année consécutive    Royal El Mansour El Mahdia classé parmi les 7 meilleurs hôtels Iberostar dans le monde    Korchid : ceux qui m'ont suivi ont échoué à récupérer les fonds Ben Ali    Libye: Le Forum du dialogue politique vote sur le choix d'un mécanisme de sélection des candidats à l'autorité exécutive    CoviDar, une initiative citoyenne pour la prise en charge des malades de coronavirus chez eux    Le Tunisien Walid Boudhiaf bat le record du monde en Apnée (vidéo)    Les Tunisiens privés de vaccins à cause du ministre de la Santé limogé, selon l'UPR    Walid Jalled au chef de l'Etat : envoyez vos missiles constitutionnels    Les smartphones Galaxy S21, Galaxy S21+ et samsung galaxy Ultra en précommande    Tunisie: Abdellatif Mekki appelle à définir qui est derrière les actes de pillages et de vandalisme    Kasserine : 15 personnes arrêtées pour actes de vandalisme    D'un sport à l'autre    Coronavirus: Le bilan s'alourdit à Sfax    Hand – Mondial 2021 : Programme de la 3ème journée    Tunisie – météo : Passages nuageux et légère augmentation des températures    Tunisie [Vidéo]: Protestations des avocats à Médenine contre un juge pour la publication de posts sur Fabebook    Néji Jalloul appelle à des concertations politiques pour sortir de la crise    Ligue 1 : L'Espérance de Tunis tient encore à Mouine Châabani    Volte-face de Abdessalem Younsi: Retour à la case départ    Hand – Mondial 2021 : Qui est Mehdi Harbaoui, l'un des hommes du match face au Brésil ?    Relance de l'économie Tunisienne: Une croissance de 5,8% est possible pour cette année    L'EST trébuche à Sfax après 33 matches d'invincibilité: Un mal pour un bien ! ...    Nadia Khiari, dessinatrice de « Willis from Tunis », à La Presse «Je suis dans l'autodérision : je me moque de nous-mêmes»    Cinéma tunisien «Halte au hold-up sur nos voix !»    L'Algérie pose une condition pour partager son vaccin avec la Tunisie    Saviez-vous que le premier journal imprimé en Tunisie était en langue italienne ?    Sombre fin de règne pour Trump Un ministre démissionne et dénonce les discours post-élection    Les nouvelles procédures douanières créent des pénuries    Sur les pas de Merkel: Armin Laschet président de la CDU en Allemagne    Bruits et chuchotements    La complainte de l'Acropolium    La fabuleuse histoire de l'épave de Mahdia    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Biélorussie : L'Union Européenne va sanctionner les responsables de la répression
Publié dans Tunisie Numérique le 15 - 08 - 2020

L'Union européenne a décidé vendredi 14 août de sanctionner la répression en Biélorussie après la réélection contestée du président Alexandre Loukachenko.
« L'UE va maintenant lancer un processus de sanctions contre les responsables des violences, arrestations et fraudes liées à l'élection » présidentielle en Biélorussie, a annoncé la ministre des Affaires étrangères suédoise, Ann Linde, à l'issue d'une vidéoconférence avec ses homologues.
« Nous assistons à un terrorisme d'Etat en Biélorussie. C'est clairement inacceptable en Europe au XXIe siècle », a dénoncé le chef de la diplomatie du Luxembourg Jean Asselborn.
La France est « pleinement engagée sur le principe de sanctions individuelles ciblées et le soutien aux droits et aux libertés du peuple biélorusse », a assuré le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes Clément Beaune dans un message sur son compte twitter.
Une liste de personnes accusées d'avoir organisé et procédé à la répression en Biélorussie va être établie et elle sera soumise pour approbation aux Etats membres.
Plan de médiation
La Biélorussie est toujours sous le coup d'un embargo sur les ventes d'armes et de matériel pouvant être utilisé pour la répression. Quatre personnes sont déjà interdites de séjour dans l'UE et leurs avoirs ont été gelés depuis 2016. Les nouveaux noms s'ajouteront à cette liste.
L'UE veut forcer le président Loukachenko à s'engager sur un plan de médiation en trois points proposé par la Lettonie, la Lituanie et la Pologne, voisins de la Biélorussie.
La Pologne a préconisé vendredi l'organisation de nouvelles élections. « Elles doivent être équitables, avec des observateurs d'autres pays », a demandé le Premier ministre Mateusz Morawiecki.
L'opposante biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa, réfugiée en Lituanie après avoir contesté la victoire d'Alexandre Loukachenko, a appelé vendredi à des « manifestations pacifiques » dans son pays durant le week-end.
Des milliers de manifestants ont été relâchés vendredi 14 août, alors que l'UE menaçait de punir la Biélorussie pour les fraudes lors de la présidentielle et la brutalité contre les opposants. Beaucoup témoignent avoir été battus ou torturés.
Des plaies mal refermées, d'énormes hématomes, des récits d'horreur. La brutalité de la répression post-électorale est apparue au grand jour, hier, à Minsk, alors que bon nombre des 7 000 manifestants arrêtés depuis lundi 11 août ont été libérés par le régime.
" On nous a battus sans arrêt, on était obligés de rester debout toute la nuit et non pouvait entendre les femmes crier sous les coups." C'est une cruauté incompréhensible , témoignait un homme soigné devant le centre de détention Okrestina, où des dizaines de bénévoles d'ONG et de simples citoyens attendaient avec des vivres, de l'eau, des compresses désinfectantes et des bandages.
Partagez1
Tweetez
+1
Partagez
1 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.