3ème édition du concours tunisien des produits du terroir    Tunisie-Sfax: Suspension du gardien du marché aux poissons Bab Jebli pour cette raison    Conseil de sécurité : Aucun accord sur une déclaration commune à propos des violences à Jérusalem    Par Hichem Ben Ahmed : Une femme battue, c'est l'humanité qu'on assassine !    Le Samsung Galaxy A32 enfin disponible en Tunisie !    Huawei Eco-développement lance son nouveau programme dans la région Moyen-Orient et Afrique pour soutenir les startups d'applications mobiles    Tunisie – El Jem : Décès d'un homme du covid après avoir reçu ses deux doses de vaccin    20 martyrs palestiniens des suites des raids israéliens sur la Bande de Gaza    Tunisie – VIDEO : Arrestation des responsables de l'incendie des voitures de la garde nationale à Teboulba    La BIAT tire à la hausse la bourse de Tunis    Covid-19 : Décès du maire de Sidi Bouzid    L'APIA prépare la troisième édition du concours tunisien des produits du terroir    Le ministère de la Femme dénonce l'assassinat de Refka Cherni    Un Israélien fonce avec sa voiture sur des Palestiniens    Sfax Ouverture du plus grand centre de vaccination en Tunisie    Hichem Mechichi rencontre le ministre portugais de l'Intérieur Eduardo Cabrita à Lisbonne    Arrestation de trois individus ayant incendié deux voitures devant le siège de la Garde national à Teboulba    Tunisie-Yamina Zoghlami: Les commerçants peuvent exposer leurs marchandises aux environs des marchés [Audio]    Décès du doyen de l'ophtalmologie Ridha Mabrouk    L'UGTT qualifie l'opération de la Cité Jarrah, à Al-Qods occupée, de "crime de purification ethnique"    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    Des films tunisiens 'Sans Ticket' par la Cinémathèque Tunisienne et Artify du 14 au 16 mai 2021    Baisse de 26% des mouvements de protestation en avril (Rapport)    Ons Jabeur 24ème au classement WTA    Pas de confinement pour les transports publics irréguliers    Basket : Un maillot de Jordan vendu aux enchères 1,38 million de dollars    Football : Programme TV de ce lundi 10 mai 2021    Abdellatif Mekki : Ennahdha ne compte pas retirer sa confiance à Kaïs Saïed    Tunisie : La 32e session des JCC confiée au cinéaste Ridha Béhi    Les Nuits de l'Europe 2021: Une série de concerts en live streaming du 8 au 23 mai    Jeu Mahba by Ooredoo : 20 000 DT Cash à gagner lilet 27    Confinement Général | Tunisair : Les nouveaux horaires d'ouverture des agences    Retour prochain des volontaires japonais en Tunisie    La Tunisie demande une réunion du Conseil de sécurité sur l'escalade d'Israël contre les Palestiniens    Tunisie : Le CNOT tiendra son Assemblée Générale élective le 12 juin prochain    Tunisie : Des députés jugent inconstitutionnel le projet de loi sur la Cour constitutionnelle    Tunisie: Entretien téléphonique entre Kais Saied et Mahmoud Abbas    Décès du colonel Mohamed Kasdallah : Faire-part du ministère de la Défense    Tunisie: La députée Nesrine Laamari appelle au non-respect des nouvelles mesures sanitaires    Covid19 : Report de la manifestation théâtrale "Semaine pour le théâtre tunisien"    Mercato : Moussa Marega rejoint Al-Hilal (officiel)    La situation en Palestine au cœur d'une conversation entre Kaïs Saïed et Mahmoud Abbas    La fusée chinoise incontrôlable finit dimanche à l'aube au-dessus de l'Océan indien    Tunisie-Ligue 1 (J25) : les matches de ce dimanche    Foot-Europe: le programme du jour    Mansour Shaiek, ancien milieu offensif du CAB: «Belhaj a senti venir le coup !»    Sfax [EN DIRECT] : Soirée de clôture des protestations des artistes professionnels de Sfax    Sfax [VIDEO] : Les artistes de Sfax protestent d'une manière artistique civilisée pour la onzième soirée consécutive    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trump accepte un second mandat pour le Parti républicain
Publié dans Le Temps le 28 - 08 - 2020

Dans une Amérique à fleur de peau, Donald Trump a accepté hier soir la nomination du Parti républicain pour un second mandat en se présentant comme l'unique rempart face au risque d'"anarchie".
A moins de 70 jours de l'élection, le discours du président américain, prévu en fin de soirée depuis les jardins de la Maison Blanche, clôture une convention républicaine organisé sous forme de show Trump, largement virtuel en raison du Covid-19.
Il intervient dans un contexte de superposition de crises - sanitaire, économique, sociale - et de tensions raciales qui rendent l'issue du scrutin du 3 novembre d'autant plus imprévisible.
Depuis plusieurs jours, la petite ville de Kenosha (Wisconsin), où un jeune Afro-Américain, Jacob Blake, a été grièvement blessé par des policiers, est le théâtre de manifestations et de violences.
"Je suis le seul rempart entre le rêve américain et l'anarchie, la folie et le chaos": si l'on se fie à ses déclarations de ces derniers jours, le 45e président de l'histoire devrait dresser le sombre tableau d'une Amérique sous la menace d'une présidence "socialiste".
Et se saisir du dossier pour attaquer son adversaire démocrate.
"La semaine dernière, Joe Biden n'a pas dit un mot sur le violence et la chaos dans lesquelles plongent des villes à travers le pays", a lancé mercredi soir, en guise de prélude, le vice-président Mike Pence depuis Baltimore.
Cette nouvelle mobilisation contre les violences policières et le racisme soulève cependant des questions délicates, pour Donald Trump comme pour Joe Biden.
Le milliardaire républicain, soucieux de galvaniser sa base électorale en martelant son soutien aux forces de l'ordre, n'a jusqu'ici jamais mentionné le nom de Jacob Blake.
L'ancien vice-président Joe Biden devra trouver le ton juste, sur fond de pressions contradictoires venues de sa droite et de sa gauche au sein de son propre parti.
S'il a condamné mercredi les "violences inutiles", il a aussi exprimé sa solidarité avec les manifestants et dénoncé une nouvelle fois le "racisme généralisé" qui mine la société américaine.
Largement devancé dans les sondages nationaux, donné battu dans de nombreux Etats-clés, Donald Trump répète que les enquêtes d'opinion ne reflètent pas l'état d'esprit de l'Amérique et se dit convaincu qu'il créera la surprise, comme en 2016.
La façon dont il abordera la pandémie du coronavirus dans son allocution sera scrutée avec une attention particulière.
Mardi soir, Melania Trump a faire preuve d'une empathie qui tranchait avec ses déclarations et a marqué les esprits.
"Depuis mars, nos vies ont radicalement changé", a-t-elle affirmé, prenant acte d'un choc que le président cherche en permanence à minimiser. "Je sais que beaucoup de gens sont inquiets, je veux que vous sachiez que vous n'êtes pas seuls", a-t-elle ajouté.
Mais, sur les trois jours écoulés, la grand-messe républicaine a largement passé sous silence cette pandémie qui a fait quelque 180.000 morts aux Etats-Unis.
Or les Américains n'apprécient guère la façon dont Donald Trump gère cette crise sanitaire sans précédent.
Selon la moyenne des sondages établie par le site FiveThirtyEight, 58,2% désapprouvent sa réponse face à la pandémie (38,7% approuvent).
Le sujet sera au coeur de l'intervention de Kamala Harris, colistière de Joe Biden, qui sera chargée de mener la contre-offensive côté démocrate. Elle s'exprimera quelques heures avant le discours de Donald Trump.
Le choix de la Maison Blanche, bâtiment fédéral chargé en symboles, pour un discours éminemment politique, au service d'un seul parti, a fait grincer des dents.
Mais l'ancien hommes d'affaires de New York, qui a balayé d'un revers de manche les questions éthiques soulevées par ses détracteurs, est ravi de son choix.
"C'est un lieu où je me sens bien, c'est un lieu où le pays se sent bien".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.