Tunisie – Alerte météo !    Conditions d'entrée sur le territoire européen pour les tunisiens    Officiel : La France retirera la Tunisie de la Liste Verte    Sport | Hamdi Meddeb présente le projet d'un grand complexe de jeunesse et de sport    Tunisie | Quatre nouvelles nominations au ministère du Transport et de la Logistique    Infantino réfute le projet d'une Superligue    En Iran, une explosion dans une usine pétrochimique suivie d'un incendie    Yassine Chikhaoui reconduit jusqu'à juin 2021    «La Nouvelle Frontière» : pour réfléchir sur les défis auxquels nous sommes confrontés...    Une histoire de déracinement    Les aventures de Omar Trabelsi avec son ''Petit pays''    ASSAD : Un chiffre d'affaires en baisse de 13,9% (30 09 2020)    L'Olympiade du Klim Keffois prévue du 26 au 28 octobre 2020 au Kef    Tunisie: Mustapha Ben Ahmed fait assumer à la présidence de l'ARP la responsabilité de la violence au Parlement    Drame de Sbeïtla, la famille de la victime proteste    Le ministre de la Justice reçoit l'ambassadeur d'Allemagne à Tunis    Tournoi d'Ostrava : Ons Jabeur s'arrête en quart de finale    Tunisie : Hausse du nombre des contaminations et celui des décès à Monastir    Night in Tunisia, une création musicale signée Yacine Boularès, bientôt sur scène    Un Tunisien obtient gain de cause contre le ministre des Affaires Etrangères    Les boulangeries en grève sur tout le territoire national à partir du 15 novembre    L'Instance d'accès à l'information émet 12 nouvelles décisions    AHK : La Tunisie, veut-elle rester dans la course des pays attractifs ?    Ammar Mahjoubi: Mythologies proche-orientales et récits bibliques    Lancement officiel de son programme de soutien aux entrepreneurs spécial Covid-19 : Baobab Tunisie en partenariat avec USAID unis pour soutenir la viabilité des entrepreneurs durant la crise    DECES : Mounir BELHADJ    CONDOLEANCES    Des délégations militaires des camps en conflit en Libye signent un accord de cessez-le-feu à Genève    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 23 Octobre 2020 à 11H00    Fièvre catarrhale : Plus de 190 étables touchées (ministère de l'Agriculture)    EST | Mercato : Pourquoi Ouattara devrait rester...    Regards sur notre football | La passion inexistante    La poésie en questions | Dans l'atelier de la langue    La Bourse de Tunis clôture jeudi en faisant du surplace à 6649,46 points    Nouveau service Ooredoo : Payez vos cotisations CNSS à travers le service Mobicash de Ooredoo    Tunisie: 10 nouvelles infections au Covid-19 à Médenine    Tunisie : Le dossier libyen, le terrorisme et la migration irrégulière, au cœur de la réunion du "Dialogue 5+5"    Budget de l'Etat : Le volume de la dette publique estimé à 92,7% du PIB, à fin 2021    Covid-19 : Avec 44 morts supplémentaires, le bilan des décès s'élève à 784    CORONAVIRUS NEWS : La Tunisie a enregistré 1322 nouveaux cas et 44 morts le 21 Octobre    Ligue 1 : Le tirage au sort aura lieu aujourd'hui    Friction entre le bureau de l'ARP et le gouvernement concernant trois projets de loi    Accords de normalisation avec Israël | Youssef Cherif: « L'espionnage moderne, par le biais des outils technologiques, va connaître un essor dans la région »    Au moins 25 sécuritaires afghanes tués    Discours apaisant de l'UE, Londres marque son "intérêt"    Plan de relance aux USA    La Fédération générale de la culture exprime son refus de la réduction du budget du ministère des affaires culturelles pour l'année 2021    Gilles Kepel : «La loi contre le séparatisme doit traiter les causes et non les seules conséquences»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mehdi, Essia et la Révolution
Publié dans Le Temps le 05 - 09 - 2020

La collection "La Grenade" aux éditions Lattés publie le premier roman de Hella Feki. Dans cette oeuvre, l'auteure ouvre sa narration quelques jours avant la chute de Ben Ali.
Le premier roman de Hella Feki vient de paraître en France, aux éditions Lattés. Intitulé "Noce de Jasmin", ce livre de 220 pages se voudrait être une oeuvre singulière reliant la petite et la grande histoire. Paru dans la collection "La Grenade", cet ouvrage devrait être bientôt disponible en librairie.
Destins individuels,
destinée d'une nation
L'auteure commence son récit alors que la rue gronde. Mehdi, le personnage central avec Essia, se trouve en cellule. Jeune journaliste aux prises avec la censure et la répression, il redoute que son arrestation ne lui vaille d'être torturé. Dans sa cellule, il est taraudé par une peur insidieuse et aussi le sentiment que la situation devrait inéluctablement échapper au régime en place. Mehdi comprend qu'une révolution est en train de se préparer mais sans en avoir une certitude absolue.
Son amie Essia est quant à elle inquiète de la disparition de Mehdi. Elle décide d'aller à sa recherche et met le cap sur Sfax, sa ville d'origine. Essayant de le retrouver, elle va être confrontée à une réalité en pleine accélération.
Le livre s'ouvre sur un premier mouvement, neuf jours avant la chute de Ben Ali. Une première séquence montre Mehdi dans sa geôle puis c'est au tour d'Essia d'être introduite dans le fil de la narration. Ensuite, le lecteur fait la connaissance de Yacine, le père de Essia qui égrène son journal, celui d'un immigré, celui d'un homme mûr qui se souvient des péripéties qui ont mené la Tunisie à l'indépendance en 1956.
L'oiseau inconnu de René Char
Saluant l'écriture "puissante, évocatrice et sensuelle" de Hella Feki, les lecteurs de cet ouvrage le considèrent comme un récit de l'intérieur de la Révolution tunisienne, un texte qui fait se rencontrer des destins individuels et la destinée d'une nation.
De manière très poétique, l'auteure place quelques strophes des "Matinaux" de René Char en exergue du roman. Mystérieux, le poème évoque un oiseau inconnu qui au coeur de l'orage parvient à rassurer puis "chante avant de s'envoler". Ainsi, c'est aussi à la recherche de cet oiseau métaphorique que s'élancera le lecteur de Hella Feki. Une auteure francophone à découvrir et un roman à lire pour retrouver les accents débridés des jours révolutionnaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.