Tunisie-Algérie : Entretien téléphonique entre Kais Saied et Abdelmajid Tebboune à l'occasion de l'avènement de Ramadan    Etats-Unis : Victimes d'une fusillade au lycée dans le Tennessee    Tunisie – Yassine Ayari fait la lumière sur une bizarrerie des dépenses de l'Etat    Tunisie – En désespoir de cause, Enahdha rêve de ressusciter ses anciennes alliances    En faible volume, l'indice phare de la bourse s'inscrit à la baisse    « La nomination d'un nouveau PDG à la tête de la TAP ne sera pas révisée », assure Mechichi    Bilan Covid-19 : Plus de 2.000 personnes hospitalisées et 39 décès notifiés le 11 avril    Tunisie-Mechichi : « J'exige toujours que les nouveaux ministres prêtent le serment constitutionnel »    Porsche dévoile son Taycan Cross Turismo    Signature d'un mémorandum d'entente entre le ministère de l'Intérieur et l'ambassade des USA    Prière des Tarawih : Le ministère des Affaires religieuses fixe les règles à suivre    Tunisie-El Watania Educative: Premier jour de diffusion    Coûtant 430 millions de dinars, l'aménagement de Sebkhet Sijoumi inquiète...    "Des aides exceptionnelles seront versées à environ 1 million de familles à revenus limités" (Trabelsi)    « Béder » : pour ancrer l'esprit entrepreneurial chez les écoliers    Ahmed Ounaies : La visite de Kaïs Saïed en Egypte était exceptionnelle    CS Sfaxien : rupture du ligament croisé pour Aymen Dahmen    La protection de l'orphelin    La miséricorde    Les droits du voisin    HUAWEI Tunisie annonce pleins de nouveautés au cours d'une soirée organisée à l'hôtel Four Seasons    Prix des produits alimentaires : Lancement d'une application qui permet de signaler les dépassements    Covid-19 | Monastir : 2 décès, 40 nouvelles contaminations et 25 cas de guérison    L'Amen Bank propose la distribution d'un dividende de 2,150 dinars par action    Jeu quiz Fortuna 2021 by Ooredoo : Voiture et montants cash hebdomadaires et mensuels mis en jeu    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 12 Avril 2021 à 11H00    Saha Chribtek propose 4 clips vidéos filmés au Parc Belvédère de Tunis durant Ramadan 2021    News | Ça dérape en Ligue 3 !    Ramadan 2021 : Horaire d'ouverture des Bureaux de Poste    Visite du Chef de l'état en Egypte : Saïed veut renforcer les liens entre Al-Azhar et la Zitouna    MEMOIRE : Haj Brahim GUERRICHE    Enquête | Paris sportifs en ligne :«Les liaisons dangereuses…»    AG évaluative du CNOT : L'union fait la force    Entretien avec Lassaâd Ben Abdallah : Un performeur de tous les défis    "L'homme qui a vendu sa peau" sacré meilleur film et "El Harba" meilleur scénario au festival de Malmö    Exposition de photographies de Souheila Ghorba : « Al Layali Essoud »    11 Ramadan    2- Le jeûne et les maladies chroniques    Kais Saied visite Al-Azhar et la Cathédrale de la Nativité au Caire    Tunisie: Daily Brief du 12 avril 2021    Kaïs Saïed quitte l'Egypte après une visite de trois jours    Egypte : Kais Saied rencontre le Cheikh d'Al-Azhar    Kais Saied visite Al-Azhar et la Cathédrale de la Nativité au Caire    Ligue des champions (6e et dernière journée) : résultats complets et les qualifiés    Foot-Europe: le programme du jour    Israël, le 51e Etat?    «La dernière» de Wafa Taboubi au Rio: Rien ne va plus !    Qui est Nora Al Matrooshi, la première femme astronaute arabe ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coup d'Etat et grande instabilité en Arménie
Publié dans Le Temps le 26 - 02 - 2021

-Agences-Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a dénoncé hier une tentative de coup d'Etat militaire et limogé son chef d'état-major, après que le commandement de l'armée a réclamé la démission de son gouvernement.
«Je considère que la déclaration de l'état-major est une tentative de coup d'Etat militaire. J'invite tous nos partisans à se rassembler place de la République» à Erevan, a écrit sur sa page Facebook Nikol Pachinian.
Le Kremlin, se disant «préoccupé» par la situation, a appelé «au calme» dans cette ex-République soviétique du Caucase, un allié traditionnel de la Russie. La Turquie, ennemi juré de l'Arménie, a dit pour sa part «fermement» condamner la «tentative de putsch» en Arménie.
Le pas décidé, mégaphone en main, le Premier ministre de 45 ans a pris la tête de centaines de ses partisans.
«La situation est tendue mais tout le monde est d'accord qu'il ne doit pas y avoir d'affrontements (...) la situation est gérable», a-t-il dit, qualifiant l'appel des militaires à son départ de «réaction sous le coup de l'émotion».
«Nous avons besoin de dialogue plutôt que de confrontation», a-t-il ajouté, la foule l'applaudissant et scandant son nom.
M. Pachinian a en outre estimé que les généraux ayant réclamé sa démission restaient des «frères», à l'instar du chef d'état-major, Onik Gasparian, qu'il a limogé jeudi matin.
Guerre civile
L'opposition, qui réclame le départ de M. Pachinian depuis la défaite militaire arménienne face à l'Azerbaïdjan au Nagorny Karabakh fin 2020, a elle réitéré cette revendication, estimant qu'il risquait de conduire l'Arménie à la «guerre civile».
«La déclaration de l'armée est un tournant. Nous appelons Nikol Pachinian à ne pas mener le pays vers la guerre civile et une effusion de sang. Pachinian a une dernière chance de partir sans qu'il y ait de troubles», a jugé le parti Arménie Prospère, principale formation d'opposition.
La puissante Eglise apostolique arménienne a appelé les forces politiques à trouver une solution «à la table des négociations pour le bien de la patrie et du peuple».
Mercredi, M. Pachinian avait limogé Tigran Khatchatrian, l'adjoint du chef d'état-major, déclenchant la colère du commandement militaire qui a en retour réclamé sa démission, jugeant que le Premier ministre n'était «plus en mesure de prendre les décisions qui s'imposent».
Ils l'ont accusé «d'attaques destinées à discréditer les forces armées».
Tigran Khatchatrian s'était moqué dans la presse de déclarations de M. Pachninian mettant en cause la fiabilité d'un système d'armement russe, les lance-missiles Iskander, durant le conflit du Karabakh.
Le Premier ministre arménien est depuis des semaines sous la pression de l'opposition et de manifestations récurrentes, qui réclament sa démission à cause de la défaite militaire de l'Arménie face à l'Azerbaïdjan, à l'automne 2020, dans le conflit du Nagorny Karabakh.
Jusqu'ici, il avait le soutien de l'armée. A la fin de la guerre, celle-ci et Nikol Pachinian, confrontés au risque d'une véritable débâcle, avaient accepté les conditions d'un cessez-le-feu négocié par le président russe Vladimir Poutine et qui impliquaient d'importantes pertes territoriales pour l'Arménie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.