Kaïs Saïed envoie balader les Tunisiens    Les eurodéputés soutiennent un retour à l'ordre constitutionnel en Tunisie    Par Jawhar Chatty : Le 25 juillet, les Tunisiens vont devoir « trancher »...    Démarrage des travaux de FITA 2022 : L'Afrique à l'épreuve des incertitudes    Un message qui compte : "l'UE restera un ami de la Tunisie et de son peuple"    Pourquoi | Encore une...    Jeunes dans les quartiers populaires : Gare à la marginalisation !    Express    Emna Kefi, experte en digital à La Presse : «Voir la RSE adoptée par toutes les entreprises est un rêve»    Début de l'exercice Phoenix Express 2022 en Tunisie    Ligue 1 | 7e journée – Play-off – CSS-ESS (1-0) : Harzi, l'instinct du buteur !    Sadok Belaïd : les réunions du comité consultatif des Affaires juridiques se dérouleront sans quorum    Sousse: La récolte céréalière en deçà des attentes    Le délégué de Boumhel s'explique sur sa sortie nocturne en tricot de peau    Fête des mères: Les bureaux de Poste seront ouverts ce dimanche pour la livraison des bouquets de fleurs    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Un nouveau spectacle de Walid Gharbi : Nouvelle cadence, nouveau pont    4e édition des Journées chorégraphiques de Carthage : Un acquis qui se consolide    USBG : Sans illusions !    CA : Le regard vers l'avenir    Jendouba: Opérations blanches de la Protection civile (Vidéo)    Safouane Ben Aïssa : les négociations avec le FMI s'achèveront après l'été    Ridha Chkoundali: Les 300 M€ débloqués par l'UE ne résout pas les problèmes financiers de la Tunisie (Vidéo)    Le Fonds de Fonds ANAVA souscrit 6 millions d'euros dans son premier fonds sous-jacent, 216 Capital Fund I    BAL 2022 : Les stats qui font de Radhouane Slimane un joueur plus que spécial    Crise de déchets: L'UGTT évoque une prochaine grève générale à Sfax (Vidéo)    Italie : Ibrahimovic absent 7 à 8 mois    Je reste à Liverpool, assure Salah    Réactions à la publication du décret présidentiel portant convocation des électeurs pour le référendum du 25 juillet    Tunisie-officiel : Tout sur le référendum    Météo : Baisse relative des températures    Tunisie...14 élèves hospitalisés : les détails    La Tunisie reçoit 300 millions de l'UE    Mercato : Ellyes Skhiri sur les tablettes de Benfica !    Tunisie : Swagg Man écope de 3 ans de prison    Finales Conférence Est NBA : Boston mène 3-2 cotre Miami    Tunisie-Hatem Mliki [VIDEO] : « Le président de la République n'est pas porteur de projet et de pensée »    Tunisie : La star internationale Claudia Cardinale en Tunisie !    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Trop tôt ?...trop tard ?
Soldes d'été
Publié dans Le Temps le 31 - 07 - 2009

Cette année, les soldes d'été démarreront le premier août, avec un peu de retard par rapport à l'année 2008, et se poursuivront jusqu'au 15 septembre.
Les directives et les instructions ont été données aux commerçants par le Ministère du Commerce et de l'Artisanat quant au respect de la réglementation en vigueur régissant les périodes de soldes. Les entreprises et commerçants, spécialisés dans la vente on line, sont autorisés, au même titre que les magasins, à participer aux soldes d'été en respectant les dispositions de la loi relative aux techniques de vente et à la publicité commerciale. Cette période de soldes, que ce soit en été ou en hiver, suscite chez les ménages tunisiens un grand intérêt, si bien qu'on assiste chaque fois à des ruées et des bousculades inhabituelles des foules de clients dans les centres commerciaux, les grandes surfaces et surtout les boutiques et les magasins du prêt-à-porter. Cela représente un grand bonheur pour les clients à petits budgets qui attendent ce rendez-vous avec impatience, mais aussi c'est une occasion pour les bonnes affaires pour certains consommateurs effrénés qui attendent ce moment pour faire leurs emplettes de l'année en matière d'habillement. Cependant, ce régime de soldes qui a débuté depuis quelques années en Tunisie provoque chaque fois des controverses quant à la bonne exécution de la réglementation, de la qualité des produits exposés, des rabais accordés et des comportements des commerçants vis-à-vis de leurs clients et inversement. La période des soldes chez nous reste un rendez-vous incontournable, mais est-elle vraiment organisée dans les règles de l'art de manière à être profitable à tous, consommateurs et commerçants ?

Coïncidence avec le Ramadan
Cette année, le mois de Ramadan qui tombera au cours du mois d'août coïncidera avec les soldes d'été, ce qui pourrait orienter le consommateur tunisien vers les dépenses alimentaires et électroménagères aux dépens de l'habillement. C'est une appréhension éprouvée par certains commerçants que nous avons interrogés sur les préparatifs de ces soldes d'été. M. B. M, tient une boutique au centre-ville de Tunis, ne semble pas très motivé aux soldes de cette année : " Personnellement, je vois que les soldes ne seront pas profitables ni aux commerçants ni aux consommateurs ; d'abord, elles auraient dû commencer un peu avant, et puis ça coïncide avec le Ramadan. Et comme vous savez, le budget du Tunisien est orienté essentiellement à la bouffe pendant ce mois : on privilégie les produits alimentaires et les articles électroménagers aux vêtements. Peut-être quelques jours avant l'Aïd que les choses changeront ! Mais que de temps perdu ! " En effet, pour cette raison, quelques commerçants auraient préféré annuler carrément les soldes d'été pour cette année car attendre jusqu'au 15 septembre pour présenter les nouvelles collections, ce serait peut-être trop tard ! D'autres préfèrent reporter ces soldes après l'Aïd afin de liquider leurs stocks et faire par la suite l'inventaire de la saison. C'est que ces commerçants, pour diverses raisons, ne veulent pas tenter l'aventure, craignant un recul important dans les ventes de leurs articles. K. T, un commerçant de prêt-à-porter féminin : " On ne sait pas encore comment les choses vont se passer, on s'attend sûrement à une affluence de clients juste les tout premiers jours, mais avec l'arrivée de Ramadan, notre commerce connaîtra peut-être un ralentissement ; car toute l'attention du consommateur va se diriger vers l'alimentation ! Peut-être faudrait-il consentir des réductions plus importantes qu'à l'accoutumée pour attirer les clients, surtout dès les premiers jours des soldes. Mais, le consommateur tunisien est un client très difficile à satisfaire ; l'expérience a montré que même à - 40 % de rabais sur les produits exposés, ils ne sont pas contents ! ". Un vendeur travaillant dans une boutique de chaussures nous a affirmé dans ce sens que : " Aujourd'hui, des clients vont et viennent trois ou quatre fois avant de se décider à acheter une paire de chaussures à 30 dinars ! D'autres passent quelques jours avant le démarrage des soldes pour voir les articles exposés et leurs prix, parfois, ils en prennent des photos avec leur portables à l'insu du propriétaire en vue de faire une comparaison le jour des soldes ! Le nombre d'articles achetés est en baisse même en période de soldes : il est fini le temps où les clients achetaient deux ou trois paires de chaussures en même temps ! La mentalité des gens a changé ! "

Soldophobe ou soldophile ?
En effet, en matière de commerce et de shopping, la mentalité du consommateur tunisien a changé. Serait-ce le manque de confiance en ces soldes qui, malgré toutes les bonnes volontés des commerçants et les contrôles effectués par les autorités sur les différents commerces, n'arrivent pas à satisfaire une clientèle trop exigeante quant au rapport qualité-prix ? Serait-ce à cause de la friperie (commerce très florissant dans le pays) qui présente actuellement des articles " dernier cri " et de " qualité supérieure " et ce, durant toute l'année et à des prix très bas par rapport à ceux des articles exposés dans les devantures des magasins ? Les soldes, tels qu'ils sont pratiqués chez nous, tendent à partager les gens entre Soldophobes et soldophiles. Les Tunisiens sont ouverts sur le monde entier ; ils savent tout sur les soldes en Europe et même en Amérique ; ils ont tendance à comparer et ils sont désappointés en découvrant qu'en matière de soldes nous sommes encore en retard d'une guerre par rapport à ces pays développés !

Et les consommateurs
Néanmoins, la période de soldes, avec toutes ses imperfections, reste un moment privilégié pour la majorité des consommateurs qui vont se ruer sur les magasins pour faire leurs achats, souvent inconsidérément. Hager, est une habituée des soldes, elle ne les a jamais ratés : " Quelle que soit la qualité des articles que j'achète en période de solde, c'est toujours quelque chose de neuf ; c'est toujours mieux que d'acheter un article de friperie ! Et puis, j'en profiterai pour habiller les gosses pour l'Aïd et pour la rentrée scolaire ! C'est vrai que, pour dénicher des choses de qualité, il faut aller voir dans tous les magasins, c'est pénible, mais c'est toujours utile pour moi ! " Par contre, d'autres ne l'entendent pas de cette oreille, comme Asma qui déteste les soldes : " Je n'ai jamais fait de shopping pendant une période de soldes. C'est de la camelote qui n'a pas été écoulée. Et puis je n'aime pas ces bousculades des gens devant les devantures des magasins et ces consommateurs effrénés pour quelques dinars de moins ! Et puis, cette année, les soldes sont arrivés un peu tard ; j'ai déjà acheté mes fringues d'été dès le mois de juin ! ". Certains commerçants proposent même une révision dans ce régime de soldes qui, au lieu d'avoir lieu deux fois par an, peuvent s'étaler sur toute l'année, à l'instar de plusieurs pays, les Etats-Unis par exemple. J.Z, propriétaire d'un magasin pour articles de sports nous a expliqué son point de vue : " des soldes toute l'année, pourquoi pas ? Cela permettrait au commerçant de réserver un rayon permanent " spécial solde " tout en exposant la nouvelle gamme ; ainsi chacun trouverait son compte selon ses goûts et sa bourse. De plus, ça éviterait au commerçant toute cette comptabilité et toute cette organisation faite spécialement pour la période des soldes. On aura ainsi tous les choix et tous les prix à longueur d'année, à l'instar des commerçants de matériaux de construction ou des produits de quincaillerie où les clients disposent de 2 ou 3 choix pour le même produit ! " Voilà une idée qui pourrait faire l'objet d'une étude de marché et d'une consultation sérieuse auprès des consommateurs ! Nous y reviendrons.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.