Bilan Covid-19 : 233 nouveaux cas et trois décès    Ephéméride – 20 octobre 2011 : Les rebelles islamistes assassinent Mouammar Khadafi    UEFA Europa Conference League : L'AS Roma de Mourinho humiliée 6-1    Europa League : Aymen Abdennour, consultant chez Bein Sports    Ahmed Souab : Mehdi Ben Gharbia est le bouc émissaire parfait !    Kaïs Saïed préside le Conseil des ministres et prône l'austérité    Analyse financière : La dernière notation Moody's fait exploser le coût des titres de dette tunisienne à l'international    Une résolution du Parlement européen "pas trop mauvaise" pour Kaïs Saïed    Monde- Daily brief du 21 octobre 2021: La Turquie menace d'expulser 10 ambassadeurs occidentaux    Vient de paraître - Un nouveau recueil poétique de Abdelaziz Kacem : «Quatrains en déshérence»    Qui est Hassan Bedhief conseiller du président de la République chargé des Affaires économiques ?    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    "Rouhaniyet" Nefta sous le signe "Hanin" du 4 au 7 novembre 2021    Le Yachting Festival de Gammarth, du 21 au 24 octobre, au Port Marina de Gammarth    Abir Moussi: Je suis celle qui a révélé aux tunisiens ce qui ce passait à l'ARP    Le Parc d'activités économiques de Zarzis s'ouvre à l'investissement des TRE    Ligue 1(CS Sfaxien) : le Mauritanien Ismail Diakité officiellement qualifié    Quel avenir pour la culture du colza en Tunisie ?    Moody's baisse la notation des dépôts bancaires à long terme de quatre banques tunisiennes    La bibliothèque présidentielle: une institution américaine    Ami Assurances : Pas d'obligation d'OPA pour la BNA    Tunisie Covid-19 : Vaccination complète pour 66% de la population âgée de 75 ans et plus    Crise de l'huile subventionnée à Sfax, le directeur régional du commerce se prononce    Les ministères de l'Equipement et des Domaines de l'Etat veulent mieux coopérer    Des avocats manifestent pour demander la libération de Seïf Eddine Makhlouf    Reportage photo Sfax, la capitale du Sud, une poubelle à ciel ouvert    UEFA Champions League : Equipe type de la J3    Ministère des Affaires Sociales: Versement des aides scolaires et universitaires très prochainement    8ème Sfax Marathon International 2021, dimanche 7 Novembre    Kébili: Manifestation des agents de la société l'Environnement, de Plantation et de Jardinage    TRANSTU: Le métro léger n°4 roulera sur une seule voie du 22 au 28 octobre 2021    Entretien téléphonique Najla Bouden-Abdelhamid Dbeibah    Les relations tuniso-libyennes: Cafouillage diplomatique    ATB : Un PNB de 206,4 Millions de dinars à fin septembre    Sommet virtuel de la FIFA le 20 décembre    Europa League (Poules / 3è J) : les matches de ce jeudi    Djaili Amadou Amal lauréate de la sixième édition du prix Goncourt en tournée en Tunisie    Monde- Daily brief du 20 octobre 2021: Poutine décrète une semaine chômée payée pour freiner l'épidémie de Covid-19    Sénateur Bernie Sanders: Palestinians lives matter    La scène artistique tunisienne perdre le scénographe et artiste pluridisciplinaire Kais Rostom    Donald Blome proposé ambassadeur auprès de la République Islamique du Pakistan    Zammour Trekking de retour pour une 4e édition du 4 au 8 novembre 2021 à Médenine    Barcelone vs Dynamo Kiev : Sur quelle chaîne regarder le match en direct et live streaming ?    Ministre des Affaires culturelles: La situation sociale des artistes est notre priorité    Kairouan: Le ministre du Tourisme appelle à renforcer davantage le tourisme religieux et spirituel    La légende de Carthage en superstar à la Fashion Fair de Stockholm    Mahdia Des tensions suite au naufrage d'un bateau transportant des clandestins    Moncef Marzouki confond Khaled Mechaal et Ismaïl Haniyeh!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Affrontements entre familles aristocrates
Elections au Japon
Publié dans Le Temps le 31 - 07 - 2009

Le Temps-Agences - Les deux candidats qui vont s'affronter fin août au Japon pour le poste de Premier ministre, poursuivent en fait une bataille politique entre leurs deux familles commencée dans les années 50 lorsque leur grand-père a dirigé le gouvernement.
L'affrontement entre ces deux "aristocrates" de la politique, le Premier ministre actuel Taro Aso et son rival Yukio Hatoyama, met en lumière la tradition des clans riches et puissants qui ont dominé la vie politique japonaise depuis la fin de la guerre.
Environ un tiers des élus du Parlement sont des "héritiers" qui ont reçu d'un membre de leur famille, généralement leur père, une circonscription et un système déjà rodé de collecte de fonds.
Dans beaucoup d'endroits, cette tradition, inspirée du mode clanique de transmission du pouvoir à l'époque féodale, réduit les chances des candidats "roturiers".
Katsuhito Yokokume, 27 ans, qui se présente aux élections législatives du 30 août sous les couleurs du principal parti d'opposition, le Parti Démocrate du Japon (PDJ), en est bien conscient.
Fils d'un chauffeur routier, cet avocat fait campagne dans le port de Yokosuka, au sud de Tokyo, fief des conservateurs du Parti Libéral Démocrate (PLD) du Premier ministre Aso.
Mais même avec le soutien du PDJ, donné favori dans les sondages, Yokokume reconnaît qu'il livre une bataille très difficile car il aura face à lui Shinjiro Koizumi, fils du très populaire et charismatique ancien Premier ministre Junichiro Koizumi, qui a dirigé le Japon de 2001 à 2006.
"Avant même de discuter de mon programme politique, je dois m'assurer que les électeurs se souviendront de mon visage et de mon nom dans ce fief de la dynastie Koizumi", confie Yokukume, diplômé d'une grande université de Tokyo grâce à une bourse.
"Je me suis proposé comme candidat dans cette circonscription car ce que M. Koizumi a fait est exactement à l'opposé de ce que je veux faire en tant que politicien... Je veux que la politique soit le reflet des opinions des gens ordinaires", ajoute-t-il.
S'il est élu, Shinjiro Koizumi, 28 ans, sera le représentant de la quatrième génération de la famille à diriger ce district, ce qui fait dire à un élu local que "la dynastie Koizumi a une histoire encore plus longue que celle de Kim Il-Sung en Corée du Nord".
Le public voit désormais d'un mauvais oeil cette tradition, surtout depuis deux récents Premier ministres du PLD -- Shinzo Abe et Yasuo Fukuda, respectivement petit-fils et fils d'anciens chefs de gouvernements -- ont démissionné après seulement un an de pouvoir.
"Après ces démissions, l'opinion publique a l'impression que les politiciens de deuxième et troisième génération manquaient de caractère", estime Tomoaki Iwai, professeur de sciences politiques à l'Université Nihon de Tokyo.
Beaucoup de membres, anciens ou actuels, du gouvernement viennent de familles politiques établies depuis plusieurs générations, mais les représentants emblématiques de cette aristocratie sont MM. Aso, 68 ans, et Hatoyama, 62 ans.
En 1955, le grand-père de l'actuel chef de l'opposition, Ichiro Hatoyama, avait été nommé au poste de Premier ministre par le PLD nouvellement créé, qui avait contraint à la démission le grand-père de M. Aso, Shigeru Yoshida, issu d'un parti ancêtre du PLD.
M. Hatoyama se défend toutefois d'être un "héritier" car il s'est fait élire dans une circonscription de l'île septentrionale de Hokkaido, où sa famille certes possédait des propriétés, mais où aucun de ses parents n'avait été élu.
Le PDJ a promis, en cas de victoire aux élections, de mettre un terme à cette tradition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.