Tunisie: Les jeunes, la révolution et les réformes    Tunisie – Suspension d'un professeur pour suspicion de harcèlement sexuel    Tunisie – Pas d'affrontements entre les sécuritaires et des terroristes à Kasserine    Tunisie – Reprise des manifestations culturelles    Manifestation aujourd'hui à l'appel de partis et d'organisations de gauche    Ibn Khaldoun très vite débarbouillé    Par Jawhar Chatty : Ibn Khaldoun et le FMI    Hichem Mechichi inaugure le projet de raccordement de Djerba au gaz naturel    L1 : L'US Ben Guerdane renverse l'US Monastir et devient 2e    Mohamed Rabhi : La levée du confinement obligatoire pourrait être révisée    Jeux olympiques Tokyo 2021: la liste de la Tunisie pour le TQO    Un pays aux abords de la crise des nerfs !!    « My GAT » : Une action de parrainage qui vous fait économiser jusqu'à 300DT par an sur votre prime d'Assurance auto    Nouveau volet de sanctions américaines    Londres s'inquiète des recrutements d'adolescents    En Tunisie, une parodie de gouvernance    Rahoui appelle à des élections anticipées en 2022    En photo : La statue d'Ibn Khaldoun cible de tags    Un mort dans des manifs de soutien à l'opposant Ousmane Sonko    Othman Babba dans la ville    Entre le choix et l'obligation    Festival des expressions féminines    CAN U20 : "Face à la Gambie, nous avons livré notre meilleur match" (Kanzari)    Marche à Habib Bourguiba : les manifestants revendiquent la chute d'un système gangréné    Tunisie [Vidéo]: Colère des Agences de publicité et de communication après l'enlèvement des panneaux de publicité par la municipalité de Sfax    Reprise des horaires administratifs ordinaires    Ligue des champions : un parfum de revanche pour l'Espérance de Tunis contre le Zamalek    Hichem Mechichi ne démissionnera pas    Tunisie- Coronavirus: Liste des nouvelles mesures préventives dès le 08 mars 2021    CONDOLEANCES    Inlucc | Lanceurs d'alertes et dénonciateurs : Le processus de protection pointé du doigt    Initiative Reverdir la Tunisie : Soyons une partie de la solution, plantons un arbre pour le clima    Natation | En prévision des J.O. de Tokyo : Second stage pour Hafnaoui en Turquie    Importation de légumes : Inquiétudes sur la santé des consommateurs    Arrestation d'un homme ivre dans un cimetière : le vrai du faux    LC Afrique (Poules / 3èJ): les matches de ce samedi    « Sortilèges d'une jeunesse », mémoires de Abdeljelil Karoui : Un véritable morceau de bravoure !    Par Hadi Sraïeb: La logique du FMI fait partie du problème et pas de la solution !    Tunisie: Hichem Mechichi annonce un plan de recrutement de 3.000 diplômés de doctorat    Météo : Temps passagèrement nuageux sur la plupart des régions    Le taux d'inflation se stabilise à 4,9% en février    Les revers de la technologie    Vernissage de la Biennale de l'art, exposition caritative sous le thème du " Pop Art "    Pourquoi les vaccins contre le Covid font flamber les prix du pétrole?    L'OMS félicite le Maroc pour ses performances dans la campagne de vaccination    Une autoroute Nord-Sud facilitera à la Tunisie l'accès au marché africain    La poésie en questions | Le prisme des herméneutes    Vient de paraître | « Les siestes du grand-père, récit d'inceste » de Monia Ben Jémia : La banalité du mal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La réplique de Pékin
Ventes d'armes US à Taïwan
Publié dans Le Temps le 31 - 01 - 2010

Le Temps-Agences - La Chine a suspendu hier ses échanges militaires avec les Etats-Unis pour protester contre la vente d'armes américaines à Taïwan, un dossier ultra-sensible de nature à tendre des relations déjà éprouvées par l'affaire Google.
Dans un communiqué, le ministère chinois des Affaires étrangères précise également avoir gelé des discussions à haut niveau sur la sécurité et annonce des sanctions commerciales à l'encontre des sociétés d'armement américaines impliquées dans la livraison d'armes américaines à Taïwan.
Le Pentagone a annoncé vendredi la vente à Taïwan de missiles antimissile Patriot, de navires chasseurs de mines sous-marines et d'hélicoptères Black Hawk pour un montant de 6,4 milliards de dollars.
Ulcérée par cette livraison à un pays qu'elle considère comme l'une de ses provinces, la Chine a laissé planer la menace de "répercussions graves".
"Le projet américain détériorera sans aucun doute les relations sino-américaines et aura un impact négatif grave sur les échanges et la coopération entre les deux pays dans des domaines majeurs", avait averti plus tôt un communiqué du vice-ministre chinois des Affaires étrangères, He Yafai.
Les fournitures d'armes à Taïwan par les Etats-Unis sont un dossier épineux qui provoque régulièrement la colère de Pékin. Taipei objecte que 1.500 missiles chinois sont pointés sur Taïwan et que le renforcement de l'arsenal chinois ne ralentit pas.
"La nouvelle initiative américaine de vendre des armes à Taïwan, qui fait partie intégrante de la Chine, constitue une intervention choquante dans les affaires intérieures chinoises, met gravement en danger la sécurité nationale de la Chine et nuit à ses efforts de réunification pacifique", indique le texte.
Le contrat comprend des équipements de communication pour les F-16 taïwanais, 114 missiles Patriot (2,81 milliards de dollars) et 60 Black Hawk (3,1 milliards), selon le Pentagone.
Pékin avait interrompu ses relations militaires avec les Etats-Unis pendant plus d'un an après la précédente livraison d'armes américaines à Taïwan en octobre 2008.
Les Etats-Unis ont reconnu la Chine communiste en 1979, cessant du même coup de reconnaître Taïwan, mais une loi votée par le Congrès américain la même année a autorisé les Etats-Unis à vendre à Taïwan des armes défensives.
Malgré un net réchauffement des relations sino-taïwanaises, les communistes chinois, qui ont chassé le gouvernement nationaliste du Kuomintang vers Taïwan en 1949, considèrent toujours l'île rebelle comme partie intégrante de la Chine et menacent d'y intervenir militairement si l'île déclare son indépendance.
Le ministère taiwanais de la Défense s'est quant à lui réjoui de la vente hier. "Le ministère se félicite et remercie les Etats-Unis de leur décision (...) Cela confèrera à Taïwan davantage de confiance dans son processus de réconciliation avec la Chine, cela contribuera à la paix et à la stabilité dans le détroit de Taïwan", selon un communiqué.
Les relations diplomatiques sino-américaines sont entrées en zone de turbulences depuis l'affaire Google.
Les relations bilatérales ont en effet été mises à rude épreuve après la dénonciation par le géant américain de l'Internet de cyberattaques massives venant de Chine et de la censure dans ce pays, qui ont poussé Washington à demander des explications à Pékin.
De nombreux autres sujets de friction demeurent qu'il s'agisse du changement climatique ou de différends commerciaux et notamment la valeur du yuan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.