Tunisie – Qu'attend le ministre de l'éducation pour imposer le respect du protocole sanitaire ?    France : Détection de huit cas possibles d'infection au variant Omicron du covid    Mehdi Ben Gharbia poursuit sa grève de la faim pour la quatrième semaine    La Tunisie ou la fâcheuse manie de vouloir arracher de l'argent à ceux qui n'en ont pas !    Le PDL dénonce « le retour aux nominations obéissant aux principes d'allégeance et de favoritisme »    Mandat de dépôt contre le maire d'Essouassi pour viol et violation de données personnelles    Noureddine Tabboubi menacé de mort à deux reprises    Covid-19 – Variant Omicron : Le Maroc ferme ses frontières pour deux semaines    Ligue 2 Pro : Résultats des matches et classements des Groupes C et D    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Note – Economie bleue : La Tunisie subit un taux d'érosion côtière de 10 fois la moyenne mondiale    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Houcine Abassi: La solution à la crise politique est entre les mains de Kaïs Saïed    Inclusion des personnes porteuses de handicap: un défi majeur pour la municipalité de M'saken    Echaâb pour le dialogue avec les jeunes mais...    Secteur de l'assurance en Tunisie : Reprise du rythme de croissance    Omicron: Bien qu'inhabituels, les symptômes sont légers!    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    8ème anniversaire des événements de Siliana: Le parti des Travailleurs appelle à poursuivre ces responsables en justice    Foot-Europe: le programme du jour    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    La profession du conseiller fiscal    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    Aviron – Championnat arabe de plage : 15 médailles pour la Tunisie    Omicron: Est-il plus dangereux que les autres variants?    NEWS: Doublé de Issam Jebali    Ligue 1 : St Etienne – PSG, les compos probables    Tennis-Coupe Davis: Bel exploit des Tunisiens !    Météo de ce dimanche    Appel à la prudence face au nouveau variant de Covid-19    MEMOIRE: Docteur Hind CHOUIHI, ep. OUESLATI    Exposition « Tourments » de l'artiste Hope Mokded à Nîmes: Exposition engagée    Arts plastiques:TGM galerie ouvre ses portes    Cérémonie d'ouverture du « Focus Japon » à la Cité de la Culture: Immersion dans la culture japonaise    Sfax: Suivi des opérations de distribution de l'huile végétale subventionnée [Vidéo]    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Tunisie Telecom fait bénéficier son expérience RSE aux étudiants au Forum de l'ENSIT    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    Lancement effectif du réseau ferroviaire rapide : ll faut en finir avec les fausses annonces    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    Tunisie-Ben Guerdane [PHOTOS] : La Garde Maritime a secouru 461 immigrants clandestins issus de 17 pays africains    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    The Washington Post évoque la Tunisie    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    487 migrants irréguliers secourus au large de Kerkennah    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    Chronique d'une catastrophe annoncée au Musée du Bardo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le tireur fou était un étudiant sud-coréen de 23 ans
Le carnage sur le campus de Virginia Tech aux USA
Publié dans Le Temps le 18 - 04 - 2007

Le Temps-Agences - La police a annoncé hier matin que l'auteur de la pire fusillade de l'histoire des Etats-Unis dans un établissement scolaire, la veille sur le campus de Virginia Tech (Virginie, est), était un étudiant sud-coréen de 23 ans qui a probablement agi seul.
L'université et l'ensemble du pays, sous le choc, s'apprêtaient à rendre hommage aux victimes hier après-midi, en présence du président George W. Bush. Une cérémonie était prévue sur le campus à 14H00 (20H00 HT).
Près de vingt-quatre heures après le massacre, on ignorait encore tout des raisons pour lesquelles Cho Seung-Hui, étudiant en dernière année de licence d'anglais, a tué 30 personnes avant de se suicider dans une salle de classe du batiment Norris Hall.
"C'était un solitaire et nous avons beaucoup de mal à trouver des informations sur lui", a précisé un porte-parole de l'université, Larry Hincker.
La police a retrouvé deux revolvers dans le Norris Hall, un 9 mm et un 22 mm, et confirmé que l'une des deux armes avait servi lors de la première fusillade, qui avait fait deux morts deux heures plus tôt dans l'une des résidences universitaires du vaste campus.
Mais les autorités n'étaient pas encore en mesure de confirmer de manière certaine que le même tireur était impliqué dans les deux drames.
Une trentaine de personnes ont été blessées et douze patients restaient hospitalisés hier matin, dont plusieurs dans un état grave, a expliqué le porte-parole de l'hôpital le plus proche du campus, Scott Hill.
Cho Seung-Hui vivait sur le campus de Virginia Tech, qui compte plus de 25.000 étudiants à temps plein, dont plus de 2.000 étrangers, dans la ville de Blacksburg (Virginie, est), à plus de 400 km au sud-ouest de Washington.
A Blacksburg, parents et amis des victimes cherchaient à comprendre son geste insensé, mais se demandaient surtout pourquoi l'université n'avait pas été fermée dès le premier drame, ce qui aurait évité la majeure partie du carnage.
"Je n'arrive pas à comprendre", se désolait John Reaves, un étudiant de 22 ans.
Avant-hier, le responsable de la police de l'université, Wendell Flinchum, avait expliqué que les premiers tirs apparaissaient comme "une affaire personnelle", et qu'il semblait que le meurtrier avait quitté le campus, ce qui expliquerait que les autorités n'ont pas immédiatement évacué les plus de 20.000 personnes qui s'y trouvaient alors.
Le ministre de la sécurité publique de l'Etat de Virginie, John Marshall, est intervenu hier devant la presse pour expliquer que la direction et la police de l'université avaient "pris les bonnes décisions en fonction des meilleures informations dont ils disposaient sur le moment".
Une étudiante qui se trouvait dans l'une des salles de classes visées, Erin Sheehan, a raconté sur CNN comment elle avait survécu en se faisant passer pour morte. Le tireur "paraissait très minutieux, il a touché pratiquement tout le monde".
Hier matin, des étudiants et des familles étaient encore à la recherche de proches ou d'amis dont ils étaient sans nouvelles.
"Ils nous ont d'abord dit que ma fille était à l'hôpital mais lorsque nous y sommes allées hier soir, ce n'était pas elle et depuis plus rien!", a dit Grafton Peterson, de Centerville (Virginie), sans nouvelles d'Erin, 18 ans. "Je suis là depuis 04H00 du matin et personne ne peut me dire où elle est".
Ce nouveau massacre de jeunes gens a relancé dans la presse le débat aux Etats-Unis sur la sécurité dans les établissements scolaires et sur l'accès aux armes à feu.
Le carnage "nous rappelle de nouveau de manière horrible que certains des pires dangers qui menacent les Américains viennent de tueurs qui se trouvent dans ce pays et possèdent un arsenal si facile à acquérir que cela fait peur", écrivait le New York Times.
Des messages de condoléances exprimant "horreur" et "solidarité" sont parvenus du monde entier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.