Slim Riahi : je ne suis ni un corrompu, ni un criminel pour subir cet acharnement !    Une délégation de l'Otan en Tunisie et … en catimini    Slim Riahi est concerné par le référendum et les élections législatives    Ukraine : La boulette signée Bush, il condamne sa guerre en Irak…    Le Kenya est exclu des éliminatoires de la CAN 2023 !!    Play-offs Ligue 1 Pro : Programme TV de la 6e journée    La chargée d'affaires à l'Ambassade des Etats-Unis: Le pèlerinage d'Al Ghriba est le symbole de tolérance et de paix [Vidéo]    Parution de l'ouvrage "Les dérives contraires en Tunisie" de Hatem M'rad    Walid Ben Salah, président de l'Ordre des experts-comptables de Tunisie à La Presse : «La Tunisie travaille sur l'amélioration de sa notation par le Gafi»    USBG : Dans la peau d'un trouble-fête...    EST :Continuer à faire le plein    Ligue 1 | Play-out – 3e journée : L'OB retrouve son rang de leader    Le Brief sportif national, continental et international du jeudi 19 mai    L'investissement étranger n'a pas retrouvé son niveau d'avant la pandémie    Tunisie – météo : Temps clair à peu nuageux    Photo du Jour : ils présentent des excuses pour le "dérangement"… On avance!    High Tech & Innovation    Le journaliste Mahmoud Ben Jemâa n'est plus    Ce soir, à la Salle Tahar-Cheriaa à la Cité de la Culture Chedli-Kélibi : Courez (re)voir «Le pas suspendu de la cigogne» d'Angelopoulos !    EXCLUSIF: Najla Bouden participe au Forum de Davos    Tolérance et ouverture...Ce qu'a dit l'ambassadeur de France à propos de la Tunisie    Zied Mallouli : à Sfax, nous avons des sangliers en plus des ordures    Foot-Europe: le programme du jour    Comité de défense de Slim Riahi: Conférence de presse [Vidéo en direct]    Artes propose la distribution d'un dividende de 0,8 dinar par action    Près de 135 mille candidats passeront les épreuves du baccalauréat    Des Israéliens à la Ghriba    Ghazi Maherzi: Le représentant du géant ukrainien de produits métallurgiques    Prévenir la pénurie alimentaire    Abdelmajid Zar : la tentative de m'écarter de l'Utap est une trahison    Le président de l'Instance générale des prisons et de la rééducation démis de ses fonctions    Match amical: USA-Maroc le 1er juin à Cincinnati    Par A.Ben Gamra : Notre banque centrale (BCT) cause elle-même l'inflation de notre économie    Libye : Bach Agha annonce Syrte comme siège de son gouvernement    Le président Kaies Saïed reçoit Farouk Bouasker    Motus après le missile de l'USAID, Tunis attend qu'on coupe le robinet du FMI    Imed Hammami: Un remaniement ministériel est nécessaire    Le Festival de l'Amandier débute ce vendredi à Sfax    Tahar Bekri: Aboulkacem Chebbi et la revue Forge    Ben Slama : le projet de calendrier du référendum a été élaboré par des parties étrangères à l'Isie !    Master International Film Festival : Un nouveau festival cinématographique tunisien en juin à Hammamet    Du Cap-Vert, au Cap Bon, Elisabeth Moreno part à la conquête des électeurs français de Tunisie    La nuit des musées tunisiens: Ouverture exceptionnelle de 15 musées la nuit le 18 mai    L'artiste Mondher Jebabli n'est plus    Le consulat tunisien à Tripoli appelle les Tunisiens à la vigilance    Taïeb Dridi: Toujours à Odessa pour exporter des céréales et des féculents    Des amis d'enfance juifs ouvrent un restaurant de couscous tunisien à Paris    Lancement du PREMIER MEDIA FEMINISTE de la MEDITERRANEE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les anti-Sarkozy manifestent de nouveau: plus de 350 voitures incendiées
France
Publié dans Le Temps le 09 - 05 - 2007

• Hollande, invite les protestataires à faire plutôt usage de leur bulletin de vote
Le Temps-Agences - Trois cent soixante-cinq véhicules ont été incendiées en France dans la nuit de lundi à mardi, au cours de laquelle les forces de l'ordre ont interpellé 160 personnes, annonce hier la Direction générale de la police nationale (DGPN).
Selon la DGPN, 316 voitures ont été brûlées volontairement, et 49 autres ont été incendiées par propagation. On compte entre 60 et 90 véhicules incendiées chaque nuit sur le territoire français, hors périodes de crise.
Des affrontements entre jeunes manifestants hostiles à Nicolas Sarkozy et forces de l'ordre ont causé d'importants dégâts matériels à Rennes dans la nuit de lundi à mardi, rapporte la préfecture d'Ille-et-Vilaine.
A Nantes, à une centaine de km au sud de la capitale de la Bretagne, des incidents ont de même éclaté à l'issue d'une manifestation. Onze personnes ont été placées en garde à vue.
Lors d'une manifestation "anti-Sarkozy" qui a rassemblé jusqu'à 200 personnes dans le centre de Rennes, des pierres ont été lancées sur les forces de l'ordre qui protégeaient le siège de l'UMP et qui ont répliqué par des gaz lacrymogènes.
Les pompiers sont intervenus pour éteindre une trentaine de feux de poubelle. Neuf véhicules ont brûlé et plusieurs vitrines ont été brisées lors de ces échauffourées qui se sont poursuivies jusqu'à 03h00 du matin (01h00 GMT).
La police a procédé à plusieurs interpellations.
Dans la nuit de dimanche à lundi, la police avait effectué neuf interpellations après des heurts et des dégâts sur plusieurs dizaines de vitrines et du mobilier urbain.

Deux mois de prison ferme
L'un des manifestants interpellés a été condamné lundi à deux mois de prison ferme et trois autres l'ont été à des peines de travaux d'intérêt général.
A Nantes, environ 400 manifestants ont défilé dans les rues du centre-ville pour le second soir consécutif. Il s'agissait pour l'essentiel de militants d'extrême gauche, selon la police, auxquels se sont mêlés par la suite des jeunes des quartiers.
Au total, 23 voitures ont été brûlées dans la ville dans la nuit de lundi à mardi. Un cocktail Molotov a été jeté à l'intérieur de la mairie annexe des Dervallières, un quartier sensible à l'ouest de Nantes, mais le feu n'a pas pris.
Dimanche soir, 23 personnes avaient été mises en garde à vue et 32 voitures avaient été incendiées.
Des incidents de ce type ont éclaté dimanche soir dans plusieurs grandes villes de France peu après la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidentielle et se sont reproduits lundi soir dans la capitale et à Lyon et Caen notamment.
A Paris, environ 300 manifestants se sont rassemblés place de la Bastille en criant notamment "Sarkzo facho, le peuple aura ta peau". Les forces de l'ordre ont procédé à une centaine d'interpellations après des dégradations sur la voie publique - scooter incendié, vitrines et cabines téléphoniques brisées, voitures en stationnement endommagées.
Interrogé hier sur RTL, le premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande, a invité les protestataires à faire plutôt usage de leur bulletin de vote.
"Le bulletin de vote là il est encore possible à l'occasion des élections législatives" du mois prochain, a-t-il dit. "Tous ceux qui se livrent à ces violences ne rendent qu'un service : c'est à ceux qui veulent plus d'ordre (...) plus de dureté".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.