Al Bawsala dénonce la violation du droit d'accès à l'information depuis le 25 juillet 2021    OoredooEZ CUP lancé avec plus de 35.000 dinars à gagner dans le tournoi Valorant    Parfums et nourriture animalière : Saïed de nouveau à côté de la plaque !    Les Etats-Unis appellent leurs citoyens à quitter ''immédiatement'' la Russie    Alger ose : Une série d'accords avec la Russie, attention à la colère occidentale    Tunisie – Brésil : La FTF réagit contre les comportements du public tunisien !    Malek Zahi: L'informel emploie 36% de la main d'œuvre active en Tunisie    Le gouverneur de Tunis: Les partis de l'opposition sont pitoyables    Ligue 2 Pro 2022-2023 : Désignations de la 1ère journée    Mubadala World Tennis Championship 2022 : Ons Jabeur affrontera Emma Raducanu    Une influenceuse trouve du ''Sehr'' dans un cimetière en Tunisie    La tunisienne Ameni Esseibi défile à la Fashion Week de Paris    Ligue 2 : Programme de la 1ère journée    Courant populaire: Une manifestation pour appeler à lever le voile sur les assassinats politiques    5.400 tunisiens dont 200 enfants vivaient avec le VIH en 2021    Protection civile: Plus de 300 interventions recensées hier    Coupe du monde (Préparation) : Résultats des matches amicaux    Le SNJT déplore le décès du journaliste Noureddine Tabboubi    Le syndicat des forces de sécurité intérieure organise une journée de colère à Sfax    Pour vivre décemment en Tunisie, une famille de 4 personnes doit gagner 3448 dinars    Erdogan a trouvé plus fort que lui : il est obligé de lâcher son copain Poutine    Bizerte: Les préparatifs vont bon train pour la saison de la récolte des olives    Nabil Ayadi : il n'y a pas de pénurie car il n'y a pas de marchandises    Lotfi Riahi : une famille de quatre personnes aurait besoin de près de 3.500 dinars par mois pour une vie décente    Zarzis | Embarcation de fortune portée disparue : De faux espoirs ?    Météo en Tunisie : Possibilités de pluies éparses et orageuses dans les régions côtières    André Parant, à La Presse : «Des efforts considérables à fournir pour rehausser le niveau de français en Tunisie»    Zoomactu: Pluies salvatrices    BILLET: Des signes de reprise perceptibles    L'état tunisien vend ses participations dans Mosaique Fm    L'entreprise autrement: L'impasse ?    Abir Moussi appelle les tunisiens à descendre dans la rue    BIZERTE — 5e édition du Forum Mondial de la Mer: L'appel des experts pour faire face à l'urgence océanique    Intègre, mais surtout compétent    Moussi appellent les Tunisiens à descendre dans la rue pour protester    CAB | Situation financière : Ça se décante peu à peu...    Faouzi Benzarti au MCAlger : Une découverte !    Najla Bouden s'entretient avec l'ambassadeur d'Italie à Tunis    Fuite de gaz sous la mer suite au sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2    Les cinq ministres des Affaires étrangères de l'UMA invités à un sommet à Alger    Zarzis | Migration clandestine : Des «harragas» portés disparus    Majdi Karbai : l'extrême droite italienne évoque un blocus maritime    «Gadha» (seconde vie) de Anis Lassoued dans les salles : Vous avez demandé la vie ? Mettez le paquet !    Rétrospective Abbas Kiarostami : A la découverte des œuvres du maitre du cinéma iranien    Les Tunisiens Qui Sont-Ils ? D'où Viennent-Ils ? Les Révélations De La Génétique    Le Goethe-Institut présente l'exposition «Mirath : Music» : Le patrimoine culturel comme une entité vivante    Un dispositif sécuritaire draconien pour la fermeture des locaux d'un syndicat de police    La liberté d'expression en Tunisie selon Dilem    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les anti-Sarkozy manifestent de nouveau: plus de 350 voitures incendiées
France
Publié dans Le Temps le 09 - 05 - 2007

• Hollande, invite les protestataires à faire plutôt usage de leur bulletin de vote
Le Temps-Agences - Trois cent soixante-cinq véhicules ont été incendiées en France dans la nuit de lundi à mardi, au cours de laquelle les forces de l'ordre ont interpellé 160 personnes, annonce hier la Direction générale de la police nationale (DGPN).
Selon la DGPN, 316 voitures ont été brûlées volontairement, et 49 autres ont été incendiées par propagation. On compte entre 60 et 90 véhicules incendiées chaque nuit sur le territoire français, hors périodes de crise.
Des affrontements entre jeunes manifestants hostiles à Nicolas Sarkozy et forces de l'ordre ont causé d'importants dégâts matériels à Rennes dans la nuit de lundi à mardi, rapporte la préfecture d'Ille-et-Vilaine.
A Nantes, à une centaine de km au sud de la capitale de la Bretagne, des incidents ont de même éclaté à l'issue d'une manifestation. Onze personnes ont été placées en garde à vue.
Lors d'une manifestation "anti-Sarkozy" qui a rassemblé jusqu'à 200 personnes dans le centre de Rennes, des pierres ont été lancées sur les forces de l'ordre qui protégeaient le siège de l'UMP et qui ont répliqué par des gaz lacrymogènes.
Les pompiers sont intervenus pour éteindre une trentaine de feux de poubelle. Neuf véhicules ont brûlé et plusieurs vitrines ont été brisées lors de ces échauffourées qui se sont poursuivies jusqu'à 03h00 du matin (01h00 GMT).
La police a procédé à plusieurs interpellations.
Dans la nuit de dimanche à lundi, la police avait effectué neuf interpellations après des heurts et des dégâts sur plusieurs dizaines de vitrines et du mobilier urbain.

Deux mois de prison ferme
L'un des manifestants interpellés a été condamné lundi à deux mois de prison ferme et trois autres l'ont été à des peines de travaux d'intérêt général.
A Nantes, environ 400 manifestants ont défilé dans les rues du centre-ville pour le second soir consécutif. Il s'agissait pour l'essentiel de militants d'extrême gauche, selon la police, auxquels se sont mêlés par la suite des jeunes des quartiers.
Au total, 23 voitures ont été brûlées dans la ville dans la nuit de lundi à mardi. Un cocktail Molotov a été jeté à l'intérieur de la mairie annexe des Dervallières, un quartier sensible à l'ouest de Nantes, mais le feu n'a pas pris.
Dimanche soir, 23 personnes avaient été mises en garde à vue et 32 voitures avaient été incendiées.
Des incidents de ce type ont éclaté dimanche soir dans plusieurs grandes villes de France peu après la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidentielle et se sont reproduits lundi soir dans la capitale et à Lyon et Caen notamment.
A Paris, environ 300 manifestants se sont rassemblés place de la Bastille en criant notamment "Sarkzo facho, le peuple aura ta peau". Les forces de l'ordre ont procédé à une centaine d'interpellations après des dégradations sur la voie publique - scooter incendié, vitrines et cabines téléphoniques brisées, voitures en stationnement endommagées.
Interrogé hier sur RTL, le premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande, a invité les protestataires à faire plutôt usage de leur bulletin de vote.
"Le bulletin de vote là il est encore possible à l'occasion des élections législatives" du mois prochain, a-t-il dit. "Tous ceux qui se livrent à ces violences ne rendent qu'un service : c'est à ceux qui veulent plus d'ordre (...) plus de dureté".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.