Tunisie – AUDIO : Nida Tounes en train de « recruter » des personnalités politiques qui constitueront une surprise    La Russie confirme que Daech est en train de se redéployer aux frontières de la Tunisie    Les terroristes d'Al Qaeda trouvent refuge dans les hôpitaux gouvernementaux en Turquie    Les USA ciblés par de attaques cybernétiques en provenance de Chine et d'Iran    Le Ministère de l'Intérieur annonce de nouvelles nominations    Albert Memmi livre son Journal de guerre 1939-1943 à Tunis    Temps localement brumeux demain matin    Tunisie: L'UTICA réagit à la hausse du taux d'intérêt directeur de la BCT    Détective Bilel : qu'apprenons-nous à nos enfants ?    Le Gouverneur de la BCT annonce une baisse du Taux d'inflation suite à l'augmentation du Taux d'intérêt directeur    Société Générale signe un partenariat avec Rugby Afrique    Tunisie – Foot Super coupe: report du match EST-CA suite à la demande de la Fédération de football qatarie    Tunisie- Reprise de la production du phosphate dans les différents districts de la compagnie de phosphate de Gafsa    100Artisanes Tunisiennes à Paris du 5 au 7 avril 2019 pour promouvoir le patrimoine tunisien    Le vol de matériel d'électricité estimé à 120 milles dinars à Gammarth cause une coupure du courant    Les athlètes Tunisiens remportent 9 médailles au Handisport Meeting de Sharjah    Inter : les détails de l'offre pour Ivan Rakitic    Tunisie: Ridha Belhaj toujours remonté contre certains dirigeants de Nidaa Tounes pour avoir gelé son adhésion    Le duo Jihed Bedoui / Houyem Ghattas fait son show !    JAC 2019: Bumcello le duo trip hop au feu sacré    JAC 2019: Charlie Winston    Tunisie : CORP et Acacias For All lancent le premier cursus de reconversion professionnelle en agroécologie    La Steg étouffe    Le travail en commun s'intensifie    La loi du silence    Les admis réclament leur intégration    L'impact de la famille sur la guérison    Des équipes médicales chinoises déployées en Tunisie    Le président Caïd Essebsi décore Hamdi Meddeb    La professionnalisation pour décoller…    Tel un bateau ivre    Attaché à la stabilité gouvernementale    Des mesures en faveur des potières de Sejnane    Pour impulser les projets en suspens dans la région    Est-ce le retour à Tyr ?    Le projet de fixer le seuil électoral à 5% cache une mauvaise foi gouvernementale, d'après Ghazi Chaouachi    Orange Tunisie propose à ses clients de télécharger gratuitement l'application Anghami Plus    Tunisie- Les conséquences du maintient de la Tunisie sur la liste noire selon Fitch Raitings    Ouverture du premier Club Astro à la Cité des sciences du 27 février au 29 mai 2019    Volley, CACC: Programme des quarts de finale    BCE plongé dans Facebook lors de sa rencontre avec Khaled Koubaa, l'Expert international et Haut cadre de Facebook pour l'Afrique du Nord    Tunisie- Retour aux négociations entre le ministère de l'enseignement et l'UGTT    Bochra, Wided et Emma avec Macron pour l'égalité entre les femmes et les hommes    France: Plusieurs blessés dans une attaque à l'arme blanche à Marseille    La Tunisie exprime sa satisfaction    La situation économique de la Tunisie reste son seul point faible, selon Gilles Kepel    Encore quelques jours pour le programme d'entreprenariat de la Fondation Tony Elumelu    Libération des 14 travailleurs tunisiens enlevés en Libye : Satisfaction des autorités tunisiennes et libyennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sami Fehri sort à découvert
Médias
Publié dans Le Temps le 17 - 03 - 2011

- « Personne ne peut nous donner des leçons de patriotisme, exceptés les martyrs qui sont morts pour la Révolution.»
- « Je n'ai pas pris un seul sou de Belhassen Trabelsi.» répond-il aux journalistes.
-Cactus Prod. Lance une chaîne de Tv « Tounsya TV » à regarder à partir de la semaine prochaine sur la fréquence 10949 Verticale, D.S. 27 500
Une conférence de presse tenue par Sami Fehri …C'est une première en la matière. Et puis cela attise la curiosité des uns et des autres, d'autant plus que co-directeur de Cactus qui boudait ses collègues journalistes ne se livrait jamais aux médias et ne donnait pas d'interviews, même si ses productions défrayaient la chronique.
Et comme il était question d'une rencontre médiatique, la première en date après la Révolution, on s'attendait à ce que Sami Fehri fasse son mea culpa, du moins à ce qu'il se montre victime du bourreau Belhassen Trabelsi. Ce n'était aucunement le cas car Sami Fehri a su tirer son épingle du jeu. Notre interlocuteur, bon orateur, bon déclamateur sait esquiver et louvoyer quand il le faut. Mais Sami est aussi un gentil homme, une âme bien née et surtout bien élevée qui, en quelques années, a pu s'entourer de professionnels, les meilleurs, tout comme lui d'ailleurs, et s'attirer leur sympathie. Preuve en est, les déluges d'applaudissements auxquels s'adonnaient à tout bout de champ, les employés de Cactus, en réponse aux interventions du conférencier. Et puis … coup de théâtre, il n'était pas question ici de conférence de presse mais plutôt, comme l'a si bien dit l'un des journalistes présents un « Sami Show ». Les journalistes dont la majorité d'entre eux se sont dit pris au dépourvu, étaient surpris en apprenant que la conférence de presse sera présentée en boucle lors de la diffusion expérimentale de la nouvelle chaîne de tv de Cactus Prod., à partir de la semaine prochaine. La chaîne dite « Tounsya Tv » qui diffuse depuis les pays du Golfe, aura comme ligne directrice la production d'émissions, pour le moment tuniso-tunisiennes et donc traduisant les penchants de la rue tunisienne, selon Sami Fehri. Sami qui se prêtait à un joli soliloque au tout début de la rencontre s'est dit très affecté par la guerre médiatique à laquelle se livrent des médias tunisiens pour le dénigrer. « Il est question d'honneur, aujourd'hui. C'est la raison pour laquelle j'ai décidé de faire cette conférence de presse car certains pêcheurs en eaux troubles ont pu au final influencer l'opinion publique et mon image et celle de Cactus se sont ternies en conséquence. Personne ne peut nous donner des leçons de patriotisme, excepté les martyrs qui sont morts pour la Révolution. Je suis une personne propre et ceux qui disent le contraire n'ont qu'à en fournir les preuves. » dit-il
«Belhassen Trabelsi m'a obligé à devenir son associé»
Et puis place aux questions qui fâchent, quant à sa relation avec Belhassen Trabelsi, son abus de pouvoir, la mainmise totale de Cactus sur le paysage médiatique en utilisant les équipements de l'ERTT et aussi sur la manne publicitaire dont il profitait du temps de Ben Ali. « Belhassen Trabelsi m'a obligé à devenir son associé avec 51% du chiffre d'affaires sans y participer matériellement et en contre- partie il n'a fait que réclamer son dû. Par ailleurs, je louais les équipements de l'ERTT et je payais confortablement ses techniciens. Les annonceurs ont fait confiance aux émissions que nous produisions. S'ils n'en sortaient pas gagnants, ils n'auraient pas investi dans la plage publicitaire qu'on nous réservait. Il m'est arrivé de refuser des annonceurs car on n'avait à notre disposition que 26 mn pour la pub.» fait remarquer Sami Fehri.
Il est presque évident que faire disparaître Cactus c'est aussi ôter une épine du pied, pour certains, pour qui la société de production représente un concurrent sérieux. Mais on sait tous que si le cactus présente des épines, il cache aussi une fleur. Cactus a produit, en effet, des émissions de variétés et des feuilletons qui ont pu tenir en haleine et donc donner du bonheur à des milliers de téléspectateurs.
Et il est évident, par ailleurs, que nous soutenons les employés de cette société, pour que les 220 salariés reçoivent au plus vite leurs salaires, bloqués depuis le mois de février. N'est-ce pas la Révolution pour le pain et la vie digne ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.