Tunisie – Moncef Marzouki sous le coup d'une enquête judiciaire    Tunisie – Najla Bouden se réunit avec les membres de son gouvernement    GB : Un député britannique poignardé à mort dans une église. La piste terroriste n'est pas écartée    Bilan - Covid-19 : 131 nouveaux cas et cinq décès le 14 octobre    Les membres du Grand Jury des JCC    Parlement européen : La plénière du 19 octobre se penchera sur la situation en Tunisie    PSG vs Angers : Où regarder le match en direct et live streaming ?    Communiqué – Une autre voie possible : Informer et sensibiliser sur le choix d'une migration régulière    La championne olympique Raoua Tlili privée de son salaire !    Covid-19 : L'Allemagne retire la Tunisie de la liste des pays à haut risque    Tunisie: Si on ne sait pas où aller, on n'ira nulle part !    L'expertise Bosch au cœur des stations-services Shell    Journée internationale des femmes rurales : La question du transport des ouvrières agricoles reste pendante    Orange Summer Challenge 2021 : L'innovation au service du recyclage des déchets plastiques    Coupes d'Afrique des clubs : programme des matches de vendredi    Revue de la semaine du 8 au 15 octobre 2021: Premier conseil des ministres après la formation du gouvernement    Les préparatifs de la fête du Mawlid à Béja [vidéo]    Par Abdelaziz Gatri : Thomas Sankhara, ou l'Afrique assassinée        Un jour férié à l'occasion des fêtes du Mouled    Journée internationale des femmes rurales : Engagement à défendre les droits des filles partout en Tunisie    Kaïs Saïed commémore le 58ème anniversaire de la fête de l'évacuation à Bizerte    Foot – Premier League : ZIDANE, l'option des saoudiens de NEWCASTLE ?    Soirée Astronomique à la Cité des Sciences à Tunis sous le thème des Exoplanètes    Moody's- Mounira Ayari: C'est la 10e rétrogradation depuis 2011, ne faites pas semblant d'être surpris    Tunis, un gigantesque cadavre pourrissant    Qualifs Mondial 2022 : le Brésil de NEYMAR déroule et l'Argentine de MESSI assure    Gordon Gray: Kais Said n'apprécie pas le principe de la séparation des pouvoirs    Notation : La Tunisie classée dans la case "obligation spéculative de très mauvaise qualité"    Entreprises publiques- L'Etat est un mauvais gestionnaire selon Moez Joudi    Noureddine Tabboubi dénonce les appels à l'ingérence étrangère    Ons Jabeur se qualifie à la demi-finale d'Indian Wells et accède au Top 10    Hichem Ajbouni- Le scénario libanais s'approche à grands pas    Tunisie : Entrée gratuite aux musées et sites historiques vendredi 15 octobre    INLUCC : Les ministres du gouvernement Bouden déclarent leurs biens    Quarts de finale du Tournoi d'Indian Wells :Où regarder le match de Ons Jabeur du 14 octobre    Accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques à cette date    Liban : 3 morts et 20 blessés dans une manifestation à Beyrouth    Exposition "La Syncope Du Mérou" de Belhassen Handous à Central Tunis    L'argentin Hernan Crespo limogé du poste d'entraîneur de Sao Paulo    Francophonie : Le Vieux port de Bizerte accueille le concert littéraire "Lectures croisées autour de la mer"    Festival du film d'El Gouna : Le spectacle est maintenu malgré l'incendie    Secousse sismique à Gabès    Oscar 2022 : Le film Tunisien "Fartattou Dhehab" de Abdelhamid Bouchnak en lice pour le meilleur film international    Des hauts gradés de la marine d'Europe et d'Afrique en conclave à Tunis    Le chef de l'Etat assiste à l'éloge funèbre des militaires décédés dans le crash de leur hélicoptère    Nouvelle secousse sismique à Béjà    Jendouba-Bousalem-Béja sur le front de la plaque africaine : ça bouge ! explication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



C'est maintenant que commence le vrai combat pour la liberté et la démocratie
Aujourd'hui, Journée mondiale de la liberté de la presse
Publié dans Le Temps le 03 - 05 - 2011

A l'occasion de la célébration, aujourd'hui, de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le syndicat des journalistes tunisiens (SNJT), le bureau de l'UNESCO pour l'Afrique du Nord, le système des Nations Unies en Tunisie et la commission nationale tunisienne pour l'UNESCO organisent un colloque sous le thème : « Les médias du XXIème siècle au service de la démocratie » au centre culturel El Menzah 6, à partir de 9 heures.
Les débats seront axés notamment sur les nouveaux médias : nouvelles formes d'expression et de participation, nouvelles tendances du journalisme et nouveaux modèles de gestion. L'aspect juridique et réglementaire : pour une meilleure protection de la liberté d'expression à l'ère des communications numériques et les nouveaux obstacles : blocage en ligne, censure, surveillance, sécurité des journalistes et blogueurs.
Règles
Pour les organisateurs, l'objectif est d'offrir une plate forme de réflexion sur les défis et les opportunités des nouveaux médias et les nouvelles formes d'expression en ligne pour l'instauration de la démocratie en Tunisie et de discuter les règles juridiques qui s'imposent afin de garantir la sécurité des blogueurs et des journalistes et mieux protéger la liberté d'expression à l'ère des communications numériques.
Plusieurs interventions sont au programme. Elles aborderont notamment la question du journalisme traditionnel tunisien et celle du code de la presse tunisien et du cyber-journaliste tunisien et aussi le journalisme d'investigation et son avenir en Tunisie.
Le président du SNJT, Néji Bghouri présentera le rapport annuel sur l'état de la liberté d'expression en Tunisie.
Bilan
La Journée mondiale de la liberté de la presse a été proclamée par l'ONU deux ans après une conférence tenue à Windhoek en Namibie en 1991. Cette conférence a invité l'ONU à instaurer une Journée dédiée à célébrer les principes fondamentaux de liberté de la presse et à honorer les journalistes qui ont perdu leur vie dans l'accomplissement de leur profession. En 2011 la Journée mondiale de la liberté de la presse commémore le 20ème anniversaire de cette déclaration.
En Tunisie, c'est la première célébration de cet événement après la Révolution du 14 janvier. Cela va permettre aux participants à ce colloque de dresser le bilan de la liberté, de presse aujourd'hui en Tunisie et les obstacles que rencontrent encore les journalistes dans l'exercice de leur profession.
Néjib SASSI

L'UGTT rend hommage à des militants de la presse tunisienne
A l'occasion de la fête du travail, 1er mai, et de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse, 3 mai, un hommage particulier a été rendu à un groupe d'anciens journalistes tunisiens connus pour leurs positions de principes et leur action en faveur de la liberté de la presse sous les régimes autoritaires de Bourguiba et de Ben Ali, et ce dans le cadre d'un séminaire sur « l'information et la Révolution de la liberté et de la dignité », organisé, hier, à Tunis, par le syndicat général de la culture et de l'information relevant de l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), en collaboration avec les départements de la formation et de l'information de la même Organisation.
Le secrétaire général de l'UGTT, Abdesselam Jrad, a mis en exergue le rôle important qui revient à la presse et à l'information, dans cette nouvelle étape de reconstruction de la Tunisie , après avoir reconquis leur liberté de mouvement et de manœuvre, grâce à la Révolution glorieuse du 14 janvier, affirmant le refus de toute forme de tutelle sur le secteur de la presse et de l'information ou d'ingérence dans le travail des journalistes qui n'ont des comptes à rendre qu'à leur conscience et à l'éthique journalistique.
Il a insisté, également, sur la nécessité d'assurer aux journalistes toutes les conditions favorables, pour qu'ils puissent s'acquitter, convenablement, de leurs tâches, s'agissant, notamment, du cadre juridique adéquat, propre à garantir la liberté de la presse, à protéger les journalistes et à les sécuriser contre toutes les velléités d'oppression, parallèlement à l'amélioration de leur situation matérielle et professionnelle. Il s'est dit favorable à la création d'une structure indépendante chargée de veiller à la réalisation et à la garantie de ces conditions.
Défis majeurs
Le secrétaire général de l'UGTT a passé en revue les défis majeurs qui attendent les journalistes tunisiens face aux changements profonds survenus sur la scène nationale après la Révolution, notamment en matière de pluralisme politique, syndical et sur d'autres plans, car l'œuvre de refondation ne fait que commencer, a-t-il dit, exprimant l'appui de l'UGTT à l'instauration du pluralisme à tous les niveaux pourvu qu'il réponde à des revendications émanant des bases et de la société civile. Il a souligné la volonté de l'UGTT d'apporter son appui aux journalistes pour la satisfaction de leurs revendications et attentes légitimes, notamment en ce qui concerne la protection de la liberté de presse et l'octroi aux journalistes d'une position sociale digne de leur profession. Dans cette perspective, l'UGTT soutient et encourage tout projet présenté dans ce but.
L'Instance intérimaire sur la réforme du secteur de l'information et de la communication, créée à l'époque de la présentation de ce projet, œuvre à l'accomplissement de ces objectifs, mais les initiateurs du projet insistent sur la nécessité d'impliquer, davantage, la masse des journalistes à cette réforme et plus particulièrement ceux qui ont une expérience confirmée en la matière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.