Rafik Abdessalem accuse Kaïs Saïed de mégalomanie    Tournoi de Charleston 2 : Ons Jabeur s'incline en finale et perd son premier titre    Les nouvelles mesures gouvernementales du 17 avril 2021 de lutte contre la propagation du Covid -19: Faisabilité, cohérence, efficacité et force obligatoire?    Covid-19 | 66 décès et 1514 nouvelles contaminations en 24 heures    Tunisie – L'UGTE refuse la mesure de l'enseignement à distance imposée aux étudiants    Tunisie-Ministère de l'Intérieur : Quelles sont les sanctions encourues cas de contravention de l'interdiction de circulation des véhicules pendant le couvre-feu ?    Tunisie – Tout laisse à croire que Kaïs Saïed s'apprête à déclarer la guerre aux islamistes !    Rabeh Khraifi : Kaïs Saïed s'apprête à prendre de lourdes décisions !    Tunisie – La réponse claquante de Hichem Mechichi à Kaïs Saïed    Ligue 1 : un Clasico pas comme les autres    Tunisie – Kaïs Saïed n'en démord pas : « Je DOIS avoir le contrôle des forces de sécurité intérieure »    Les médecins, pharmaciens et dentistes hospitalo-universitaires en colère après la décision du ministre de la Santé    Hichem Mechichi : Les propos de Kaïs Saïed sont hors contexte !    Tunisair : Avis aux passagers à destination de l'Italie    VOLLEYBALL — CHAMPIONNAT D'AFRIQUE DES CLUBS — AUJOURD'HUI LES TROIS COUPS: A fière allure...    JSK: Plus rien à perdre    EST Une autre victoire en point de mire    REMERCIEMENTS ET FARK: Mustapha MILED    Mes odyssées en Méditerranée: Cachez-moi ces images que je ne saurais voir…    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Exposition «States of Exception», du 25 Mars au 2 Mai, à la station d'art B7L9 (Bhar Lazreg): Les œuvres de Thameur Mejri annonciatrices d'une nouvelle ère    Selon les résultats d'une enquête réalisée dans 6 gouvernorats: 76% des étudiants se préparent à l'aventure entrepreneuriale    Jeudi noir: Mohamed Ennaceur sort de son mutisme    Football : Programme TV de ce dimanche 18 avril 2021    Moraliser le Parlement    FOCUS BUSINESS: Le tourisme attend sa relance    ECHANGES COMMERCIAUX: Un sursaut des exportations tunisiennes    Météo | Temps marqué par des averses hivernales    Tournoi de Charleston 2 : Ons Jabeur se qualifie pour la finale    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    Tunisair programme des vols pour rapatrier les Tunisiens bloqués au Maroc    384.6 millions de dinars d'investissements agricoles déclarés, à fin mars 2021    Athletic Bilbao vs FC Barcelone: Où regarder la finale de la Coupe du Roi 2021?    La prochaine mission habitée vers la Lune se fera dans un vaisseau de chez SpaceX    Hausse des services de la dette extérieure cumulés de 10%    L'UTAP réclame un tirage au sort pour l'octroi de permis de pêche du thon rouge    La Russie interdit l'entrée sur son territoire de responsables de l'administration Biden    AMEN BANK 2020 : solidité et résilience    FTDES -Immigration clandestine: Augmentation du nombre de cadavres retrouvés après le naufrage d'un bateau    Sfax | 3 migrants clandestins secourus et 21 corps repêchés    Tunisie – Projets d'attentats terroristes et d'assassinats politiques pendant Ramadan    Tataouine, le nouveau roman de Fawzi Mellah: la description des péripéties d'une randonnée dans le grand sud tunisien sans tomber dans le piège de l'orientalisme    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    Décès d'un citoyen dans l'explosion d'une mine à Kasserine    Zellige, l'un des piliers de l'artiste Slim Gharbi    400 éditeurs tiendront en septembre 2021 à Tunis les états généraux du livre francophone    Appel à des mesures efficaces en faveur des professionnels des arts dramatiques    L'entreprise autrement | Processus grippé, rêve brisé (*)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Concert de Nicole Slack Jones : L'américaine en transe, le public aussi
Festival international d'Hammamet
Publié dans Le Temps le 28 - 07 - 2012

Le gospel, le soul et le blues ont meublé avant-hier le festival d'Hammamet à l'occasion du passage de la chanteuse américaine de la Nouvelle Orléans, Nicole Slack Jones.
L'ambiance était chaude et sympa dans cet espace le plus branché d'Hammamet. Un grand public, essentiellement composé de jeunes, a passé des moments inoubliables. Le spectacle fut séduisant. Ce fut un véritable show. La voix douce et puissante de Nicole, sa générosité, son feeling, l'ont aidée à communiquer avec ses fans. Chantant, magnifiant les paroles servies sur la soul musique, avec la splendeur de sa voix profonde, elle a enchanté son auditoire, ravi de partager ces moments uniques avec elle. Cette américaine fascine par sa voix imposante, ses danses, son humour, son spontanéité. La fiesta était totale. Le rythme ralentit, puis s'accélère à travers des morceaux qui racontent la joie, l'amour, l'amitié. Nicole a essayé de mettre à chaque morceau du cœur et de l'énergie. Tout le monde a dansé ce soir. Les rythmes du batteur Stephane, du bassiste Pepe et du pianiste Wesley et les voix d'Aurélie et de Brise accentuaient la teneur du spectacle. Le public ne pouvait pas rester indifférent. Emporté par la teneur d'un spectacle de très haute qualité, il s'est mis à chanter et à danser sur scène. Nicole Slack Jones a interprété ce soir-là, plusieurs chansons : « Are you sure » « Rockin Robin » « Be my Baby » « Saving all my love » « Dianmad Stabbers » « Midnight Train » « Fever » de chants de gospel avant de reprendre sa fameuse et inoubliable « I feel alright » A l'aise, enjouée, esquissant à plusieurs reprises des pas de danse, un sourire épanoui constamment sur les lèvres, Nicole était comme un jour de printemps, gaie et rayonnante. A son public, elle lui disait à chaque fois, combien elle était heureuse de chanter à nouveau pour lui puisqu'elle était là, un certain 4 août 2008 à Hammamet. Un déluge d'applaudissements et des cris de joie s'ensuivit. Nicole a donné du bonheur à ses fans. Tout un art de soul et de gospel que Nicoles a parfaitement su transmettre à son public. Un spectacle époustouflant et fascinant. L'américaine n'a pas voulu quitter la scène. Sous les ovations chaudes de l'assistance, elle interpréta son grand succès « Oh happy days » et invita tout le monde à danser sur scène. Même Fathi Heddaoui, le directeur du festival n'a pas résisté à la tentation. Le rock et le blues lui rappelaient ses moments de jeunesse. Bref ce fut une soirée, à marquer d'une pierre blanche, sous le ciel d'Hammamet. Il paraît que ce soir-là, même les étoiles ont dansé...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.