Météo: Prévisions pour dimanche 21 avril 2019    Tunisie-Hand (Coupe) : résultats des quarts de finale    Tunisie – Explosion d'une mine au Jebel Orbta : Plusieurs blessés parmi les parents de l'homme que Daech a annoncé avoir égorgé    Tunisie – A propos de l'avion militaire qatari qui a atterri à Djerba et soupçonné d'avoir ramené des armes aux milices de tripoli    Tunisie – Mise en place d'une cellule à La kasbah pour contrôler les voitures administratives    Ligue 1 : Formation rentrante du CA contre l'US Ben Guerdane    Ligue 1 : Le CA piégé par l'US Ben Guerdane    Coupe de la CAF : L'ESS en Egypte pour défier Al Hilal    Les USA et la Grande Bretagne appellent à un cessez le feu en Libye et au retour à la solution politique    La Tunisie à l'ère de l'agriculture BIO : Des exportations en hausses dont les agriculteurs tunisiens pourraient en bénéficier davantage    BCE s'entretient avec une forte délégation du Congrès américain conduite par le Sénateur Lindsey Graham, président du Comité judiciaire    Tunisie: Découverte du corps d'un jeune pendu à un arabe au bout d'une corde    Arrivée à l'aéroport international d'Enfidha des premiers contingents de touristes britanniques venus des plus grandes villes du royaume    En photo…Outia de Ramla et Alaa Chebbi, que pensez-vous du look de Sonia Dahmani ?    L'Académie diplomatique tunisienne sera construite avec un DON de la République de Chine estimé à 72 millions de dinars    En vidéo : SODEXO TUNISIE désigné Meilleur service Client 2019    Tunisie- Les distributeurs de bouteilles de gaz domestique en gros maintiennent leurs grève    Les examens du troisième trimestre de la 6ème année de l'enseignement de base seront conformes aux standards des examens nationaux    Tunisie- Les habitants du Kef en colère contre la détérioration du pouvoir d'achat    Béji Caïd Essebsi – Rached Ghannouchi : Entre craintes et concertations !    En photos : Les plus beaux looks de la cérémonie de clôture de Gabès Film Festival    Tunisie-Youssef Chahed reçoit les rapports annuels des instances nationales    Sami Fehri dévoile le salaire de Faycel Lahdhiri    Programme TV du samedi 20 avril    Programme des matchs du weekend et des rencontres à transmettre directement à la télé    Egypte: Référendum pour prolonger le mandat du président al-Sissi    Météo du Weekend, orages et pluies isolés attendus dimanche    Tunisie-Ligue 2 (Groupe A): le programme de samedi    Tunisie- Le ministre de l'agriculture inaugure la première forêt urbaine    Tunisie: Les bus de la société régionale de transport de Béja paralysés faute de carburant    La Tunisie, l'Algérie et l'Egypte examinent la question libyenne à Tunis    La famille du berger égorgé à la montagne bloque la route entre Gabes et Gafsa    La Tunisie à Toulouse du 19 au 24 Avril : une 4ème édition des Journées culturelles et économiques !    Tunisie : Campagne de vaccination contre le pneumocoque à partir du 24 avril    Tchap, la messagerie gouvernementale française, aussitôt lancée, aussitôt piratée !    Claudia Cardinale très entourée à Djerba – Elle jouera dans le film de Ridha Behi « L'île du pardon »    Les combats en Libye au cœur d'une rencontre entre Essebsi et Ghannouchi    Les enfants sur les Traces des Carthaginois à la découverte du Quartier Didon dimanche 21 avril    Film Avengers Engame dès le 25 avril 2019 au Cinéma en Tunisie (Trailer et Synopsis)    TOPNET et Be Wireless Solutions signent un accord de partenariat pour le développement de solutions IoT    Tunisie – Alerte Météo : Vents forts à très forts, sur les régions côtières et le sud, de vendredi à dimanche    Salon International du Livre de Sousse, 6ème édition du 19 au 28 Avril 2019    « Hors Lits Tunisie » se déroulera en 2019 à Mahdia, Sfax, Sidi Bouzid, Siliana et Tunis    Coupe du Monde de football 2022 au Qatar : les inquiétudes européennes !    Les entreprises des réseaux sociaux sanctionnées par l'Union Européenne    Omar el-Béchir : Du palais présidentiel…à la prison Kober à Khartoum, mais pas devant la Cour pénale internationale    Les blessés Libyens pourront se faire soigner en Tunisie, selon le consulat libyen    L'opération sécuritaire menée minutieusement au Kef confirme l'inexistence de terroristes dans la région ratissée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La pollution politique : des décharges en tous genres !
Pire que celle des villes et des plages
Publié dans Le Temps le 21 - 06 - 2013

Avant-hier, les Tunisois se sont réjouis de l'absence quasi-totale des étals anarchiques dans les principales artères du centre-ville. En effet, ça leur arrive aux commerçants du marché parallèle d'observer une journée de repos ; des fois ils le font mardi, des fois ça tombe un mercredi.
A moins qu'il ne s'agisse d'une campagne « fugace » et « poudre aux yeux » de la police municipale –comme il y en a toujours-, donc sans réelle efficacité. Ce qui veut dire que nos vendeurs à l'étal ne tarderont pas à revenir embouteiller les trottoirs, les chaussées et les grandes places du centre de Tunis. A l'intérieur du pays, le paysage urbain est considérablement défiguré par ces marchands plutôt inciviques et aux activités trop bruyantes et très salissantes. La solution au marché informel n'est pas l'affaire d'un jour, ni une question de mesures circonstancielles tape-à-l'œil. C'est un problème extrêmement complexe qui n'induit pas que des facteurs économiques et sociaux. En plus de ses ramifications politiques, il ouvre dangereusement sur des « affaires » de type mafieux dont on ne veut pas vraiment déranger les nombreux bénéficiaires. Pour tout dire, il ne faut pas trop crier victoire en constatant le répit que nous accordent de temps à autre les vendeurs à l'étal et leurs traqueurs de la police municipale. La trêve de mercredi dernier, ce n'était finalement qu'un… au revoir !
Eaux troubles
Du côté d'Ezzahra, dans la banlieue sud de Tunis, se prépare pour ce samedi 22 juin, une marche silencieuse des habitants de la cité pour protester contre l'abandon où est laissée sa plage et l'incurie des autorités municipales face à la pollution aggravée du littoral local. En effet, aujourd'hui les plages d'Ezzahra sont formellement déconseillées par le Ministère de la Santé qui les a mises sur la liste noire des côtes tunisiennes dangereuses pour l'hygiène des baigneurs. Il doit y en avoir beaucoup de ces plages condamnées, à l'échelle du pays. Mais on se contente de prévenir contre les plus impropres à la nage. Qui voulez-vous qu'il s'en occupe. Les « délégations spécifiques » se soucient manifestement peu des plages, à dessein peut-être ou par manque de moyens. Elles se mobilisent apparemment davantage pour le positionnement politique du ou des partis qu'elles représentent et soutiennent. Quant à la propreté, à la sécurité, à l'embellissement des cités, ce ne sont pas là les plus urgentes de leurs priorités.
En d'autres termes, il y aurait une pollution plus grave que celle des plages à combattre et à endiguer.
Joute de dépotoirs
La Tunisie souffre en effet de pollution politique. Sur ce plan, la cote d'alerte est sûrement atteinte ou même largement dépassée. Il y a trop d'étals anarchiques dans ce paysage impropre à la circulation et dans cet air impropre à la respiration. Les grands partis (au pouvoir ou dans l'opposition) tout comme les petits mettent quotidiennement à contribution leurs dons de pollueurs professionnels : ils ont trop corné à nos oreilles leurs programmes électoraux mensongers, leurs tracts ont trop longtemps jonché nos rues et nos quartiers, leurs violences diverses ont répandu l'insécurité partout, leurs « argent sale » s'échange allègrement à notre vu ou à notre insu, leurs tribunes se transforment en tournois de diatribe et de médisance ; en bref, nos partis politiques sont des sortes de dépotoirs plus ou moins imposants. Même à l'intérieur d'une même formation ou coalition, on s'arrange par tous les moyens pour envenimer l'atmosphère. Oui, il s'agit d'atmosphère polluée guère propice au soi-disant « dialogue national », ni au « consensus », ni à « l'entente », ni au « salut». En définitive, nous n'aurons aux prochaines élections, que le choix entre les plus et les moins pollueurs. Allez parler de plages après ça ou d'étals anarchiques. La vraie pollution, la vraie anarchie sont d'abord politiques !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.