Tunisie – Qu'attend le ministre de l'éducation pour imposer le respect du protocole sanitaire ?    France : Détection de huit cas possibles d'infection au variant Omicron du covid    Mehdi Ben Gharbia poursuit sa grève de la faim pour la quatrième semaine    La Tunisie ou la fâcheuse manie de vouloir arracher de l'argent à ceux qui n'en ont pas !    Le PDL dénonce « le retour aux nominations obéissant aux principes d'allégeance et de favoritisme »    Mandat de dépôt contre le maire d'Essouassi pour viol et violation de données personnelles    Noureddine Tabboubi menacé de mort à deux reprises    Covid-19 – Variant Omicron : Le Maroc ferme ses frontières pour deux semaines    Ligue 2 Pro : Résultats des matches et classements des Groupes C et D    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Note – Economie bleue : La Tunisie subit un taux d'érosion côtière de 10 fois la moyenne mondiale    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Houcine Abassi: La solution à la crise politique est entre les mains de Kaïs Saïed    Inclusion des personnes porteuses de handicap: un défi majeur pour la municipalité de M'saken    Echaâb pour le dialogue avec les jeunes mais...    Secteur de l'assurance en Tunisie : Reprise du rythme de croissance    Omicron: Bien qu'inhabituels, les symptômes sont légers!    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    8ème anniversaire des événements de Siliana: Le parti des Travailleurs appelle à poursuivre ces responsables en justice    Foot-Europe: le programme du jour    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    La profession du conseiller fiscal    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    Aviron – Championnat arabe de plage : 15 médailles pour la Tunisie    Omicron: Est-il plus dangereux que les autres variants?    NEWS: Doublé de Issam Jebali    Ligue 1 : St Etienne – PSG, les compos probables    Tennis-Coupe Davis: Bel exploit des Tunisiens !    Météo de ce dimanche    Appel à la prudence face au nouveau variant de Covid-19    MEMOIRE: Docteur Hind CHOUIHI, ep. OUESLATI    Exposition « Tourments » de l'artiste Hope Mokded à Nîmes: Exposition engagée    Arts plastiques:TGM galerie ouvre ses portes    Cérémonie d'ouverture du « Focus Japon » à la Cité de la Culture: Immersion dans la culture japonaise    Sfax: Suivi des opérations de distribution de l'huile végétale subventionnée [Vidéo]    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Tunisie Telecom fait bénéficier son expérience RSE aux étudiants au Forum de l'ENSIT    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    Lancement effectif du réseau ferroviaire rapide : ll faut en finir avec les fausses annonces    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    Tunisie-Ben Guerdane [PHOTOS] : La Garde Maritime a secouru 461 immigrants clandestins issus de 17 pays africains    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    The Washington Post évoque la Tunisie    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    487 migrants irréguliers secourus au large de Kerkennah    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    Chronique d'une catastrophe annoncée au Musée du Bardo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des démunis en quête d'un soutien financier ou moral
Publié dans Le Temps le 10 - 01 - 2015

Une assemblée réunissant les travailleurs du bassin minier, des chantiers, du secteur de l'agriculture et du textile ainsi que les parents de jeunes immigrés clandestins a eu lieu à la salle de la Bourse de Travail sous l'égide du Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux (FTDES).
Les interventions ont surtout porté sur la précarité des corps de métiers dans tous les domaines. L'ambiance était électrique et les réactions des orateurs relevaient de l'hystérie. Les personnes présentes se plaignaient de la grande misère, criaient de souffrance, et appelaient à un sit-in à la Kasbah afin de pouvoir faire aboutir leurs voix aux oreilles des autorités.
Adnène Hadji et de Basma Belaid qui étaient parmi les présents ont exprimé leur soutien et leur volonté d'apporter leur support à ces gens qui souffrent la pauvreté.
Adnène Hadji a déclaré au Temps que cette assemblée qui est organisée par le FTDES et qui se fait dans le cadre d'une mouvance sociale est une sorte de pression exercée sur le Gouvernement. Il lance, en effet, un appel à ce dernier pour garantir aux personnes nécessiteuses leur droit à la santé et à la gratuité des soins d'une part et pour récupérer les enfants immigrés clandestins de ces parents en détresse d'autre part. Le gouvernement qui sera en place d'ici quelques temps devra répondre aux implorations des Tunisiens frustrés. A-t-il conclu.
Quant à Basma Belaid, émue, a indiqué au Temps que cette assemblée est telle une traduction de remerciements que ces familles nous doivent depuis des années. Des problèmes importants et délicats qui touchent la vie de quelques concernés et auxquels il faut trouver des solutions radicales, a-t-elle dit. Elle trouve, cependant, illogique que des citoyens tunisiens ne puissent pas jouir de choses vitales telles qu'avoir un vrai travail qui assure leurs dignité et intégrité. Elle enchaine en disant qu'elle adopte la cause de ces gens frustrés et désespérés, qu'elle supporte les familles affamées, les mères qui attendent leurs fils immigrés et les familles des victimes du bassin minier. Elle fait appel au militantisme et au fait qu'il ne faut pas baisser les bras. Vers la fin, elle précise que c'est grâce aux voix de ces citoyens pauvres que ce nouveau gouvernement est en place et que ce dernier ne doit en aucun cas trahir la confiance qu'ils leur ont faite dans l'espoir de mieux vivre. Toutes les espérances d'une large tranche de société souffrante et misérable sont accrochées aux personnes qui sont actuellement au pouvoir. Il faut tenir promesse.
Des personnes en pleurs cherchant la moindre lueur d'espoir : hommes, femmes, jeunes et âgés, tous attendent une aide financière sinon morale.
Ezzedine Houil, travailleur dans un chantier affirme que les personnes exerçant la même tâche et lui sont payés entre 170DT et 252DT. N'effleurant même pas le SMIG, il n'a pas de quoi subvenir aux besoins primaires de sa famille. Ce salaire infime n'est plus dès la 2ème semaine du mois. Ezzedine n'a également pas de quoi se soigner. Le fameux carnet de soin gratuit n'est apparemment plus reconnu par les hôpitaux. Le sien a été refusé il y a quelque temps. Cet homme comme tous ceux qui lui ressemblent ne demande qu'à être payé au SMIG et à avoir un carnet pour se soigner et soigner les siens.
Pauvreté et désespoir touchent un grand nombre de Tunisiens. Mener une vie descente et digne est une demande primordial. Ils attendent celui qui viendrait les sauver, les écouter et les aider. En effet, avenc l'avènement du nouveau gouvernement et la naissance d'une deuxième République, le peuple tunisien, comme au lendemain du 14 Janvier, a repris espoir. Répondraient-ils à leur secours ? 2015 nous en dira quelque chose.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.