Tunisie : le taux de chômage atteint 15,1% au premier trimestre 2020    Tunisie – Rached Ghannouchi présente ses condoléances à Abir Moussi    Tunisie – Le gouvernement organise une nouvelle série de vols de rapatriements des tunisiens coincés à l'étranger    Djerba | L'ASSIDJE dénonce des « atteintes » au patrimoine architectural des mosquées    Coronavirus – Algérie : Le bilan grimpe à 653 décès    Tunisie – L'Ariana : Arrestation d'un individu pour appartenance à une organisation terroriste    Etats-Unis : Les protestations contre la mort de George Floyd ont balayé 30 villes, 25 d'entre eux ont annoncé des couvre-feux.    OXFAM -Appel à proposition d'initiatives pour le projet « Voix et leadership des femmes en Tunisie »    Saïd Naciri, président du club marocain : «Nous ne nous sommes pas retirés !»    Le sit-in «Bardo 2», servi sur un plateau à Kaïs Saïed ?    L'huile d'olive s'exporte bien malgré la crise    Les revenus de Tunisair en baisse de 28%    L'ITCEQ prévoit une perte sèche de 4 milliards à 12,2 milliards dinars    Les confinés au jour le jour    Entre abstraction et figuration    Une mère c'est celle qui ouvre son cœur avant ses bras !    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 31 mai à 11H00    Arrestation d'un jeune pour trafic de drogue    Le bureau fédéral adopte le projet de calendrier relative à la reprise de la saison 2019-2020    Météo│Prévisions pour aujourd'hui, dimanche 31 mai 2020    Pourquoi le Royaume-Uni, 4ème grand foyer du Covid-19 au Monde, connait-il trop peu de guérisons parmi les malades ?    Tunisie-Ligue 2 : Le bureau fédéral annonce les dates des plays-offs    Tunisiens « tenez bon » : il ne reste plus que 30 jours pour annoncer la victoire contre le Coronavirus en cas d'aucun nouveau cas local d'ici là    La prolongation de 6 mois de l'Etat d'urgence en Tunisie confirme l'existence de risques majeurs qui guettent le pays    DECES: Emna Bent Mohamed Mokni épouse Bouabid    Ennahdha: Ghannouchi et le syndrome d'hubris    Stade 15-Octobre – une affaire qui s'eternise: Situation inextricable !    Mérite maternel    D'un sport à l'autre: Trois centres sollicités    L'inquiétude légitime du Président Mohamed Ennaceur    Mémoire: Lilia AOUIJ épouse BELKHODJA    Nouvelle mission de vérification approfondie des autorisations d'exploitation d'hydrocarbures: La dernière sera-t-elle la bonne ?    MEMOIRE: Halima FENNICHE    Lettre ouverte au Président de la République, au Chef du gouvernement, au Président du Parlement, aux Députés et au Gouverneur de Kairouan    Rugby Afrique propose aux arbitres de ses fédérations membres une série d'ateliers en ligne    L'ambassadeur de Chine, Wang Wenbin: Retour à Pékin    Taoufik Habaieb: Notre devise aux oubliettes !    Al Joumhouri contre toute ingérence étrangère en Libye    La Tunisie n'a pas à choisir dans l'absurdité de la guerre    L'acteur égyptien Hassan Hosni tire sa révérence    APTBEF : Le secteur bancaire s'engage à faire preuve d'un grand sens de la responsabilité et d'une grande réactivité    Coopération financière tuniso– allemande : la KfW soutient la Tunisie pour le financement des TPME    Allah n'est pas obligé…    Appel de la Suisse à agir contre la chute des transferts de fonds vers les pays à faible revenu    Raffia Arshad, la première femme en hijab qui devient juge au Royaume-Uni    Houcine Jaïdi - Décès d'Albert Memmi : le silence du ministère des Affaires culturelles est injustifiable et inadmissible    L'ancien Premier ministre marocain Abderrahman Youssoufi n'est plus    La Tunisienne Nour Belkhiria remporte le Canadian Screen Award    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Parlement turc donne le feu vert
Incursions en Irak
Publié dans Le Temps le 18 - 10 - 2007

Le Temps-Agences - Le Parlement turc a autorisé hier le gouvernement à lancer, si nécessaire, des incursions militaires contre les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) établis dans le nord de l'Irak, a annoncé son président Köksal Toptan.
Les députés turcs ont voté un texte qui autorise pendant un an le gouvernement du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan à envoyer l'armée dans le Kurdistan irakien pour détruire les bases rebelles.
Le texte précise que la date et l'ampleur des opérations seront déterminées par le gouvernement et que les incursions ne viseront que "la région du nord et les zones adjacentes" où se trouvent jusqu'à 3.500 hommes armés du PKK, selon les autorités.
Pour tenter d'apaiser la tension entre Ankara et Bagdad, M. Maliki a appelé au téléphone son homologue turc Recep Tayyip Erdogan peu avant l'ouverture de la séance au Parlement, a rapporté l'agence de presse semi-officielle Anatolie.
M. Maliki s'est dit "absolument déterminé à mettre un terme aux activités et à l'existence du PKK sur le territoire irakien" et a indiqué avoir donné des "instructions précises" à l'administration de la région autonome kurde du nord de l'Irak, souligne Anatolie.
Ankara accuse les Kurdes irakiens de fournir au PKK des armes et des explosifs et Bagdad de ne pas faire assez contre cette organisation considérée comme terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l'Union européenne.
Avant-hier, M. Erdogan a mis en garde Bagdad et les factions kurdes du nord, les appelant à agir contre le PKK ou subir les conséquences d'une intervention.
Les rebelles kurdes s'infiltrent en Turquie pour y mener des attaques dans le Sud-est anatolien et celles-ci ont augmenté depuis le début de l'année, poussant le gouvernement turc à brandir la menace d'une opération armée.
Mais celle-ci ne doit pas être immédiatement utilisée afin de donner une ultime chance à la diplomatie.
M. Maliki a ainsi demandé une "nouvelle opportunité" pour résoudre la crise par des voies diplomatiques et a proposé des négociations, selon Anatolie.
M. Erdogan s'est dit prêt à rencontrer une délégation irakienne, mais il a fait savoir que son pays ne pouvait tolérer "davantage de perte de temps".
Le président syrien Bachar Al-Assad, qui a entamé avant-hier une visite à Ankara, a, de son côté, apporté un précieux soutien à la Turquie.
"Nous appuyons les décisions qui sont à l'ordre du jour du gouvernement turc en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme et les activités terroristes", a-t-il dit lors d'un point de presse.
M. Al-Assad est le premier dirigeant arabe à se prononcer en faveur des projets turcs.
"Nous voyons cela comme un droit légitime de la Turquie", a déclaré le chef de l'Etat syrien.
Hier matin, le vice-président irakien Tarek Al-Hachémi, qui s'est déplacé d'urgence à Ankara, a affirmé avoir convaincu les Turcs d'opter pour une solution diplomatique.
"J'ai obtenu ce que je voulais des discussions", a-t-il déclaré, en parlant d'une "nouvelle atmosphère" dans les efforts visant à régler la crise.
Le vote des députés était acquis, la quasi-totalité des élus étant en faveur d'une telle autorisation demandée depuis des mois par l'armée turque, après la mort de soldats ces derniers mois.
Samedi et dimanche, des bombardements de l'artillerie turque ont visé des zones au Kurdistan irakien soupçonnées d'abriter des bases du PKK et, lundi, la Maison Blanche a appelé la Turquie à faire preuve de "retenue".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.