Le taux de rendement annuel de la bourse de Tunis ne dépasse pas 2,65%    Coronavirus : 0 décès et 51 nouvelles contaminations, Bilan du 28 novembre    Tunisie-INM : « Temps froid dans la plupart des régions ce soir »    Car Of The Year 2022 : La nouvelle Peugeot 308 finaliste    UBCI : Une nouvelle identité visuelle, symbole de l'évolution continue de la banque    La "schizophrénie" de Khlifi, ennemi de Saied et défenseur de la Tunisie    Coupe Arabe : Motâz Zaddem en renfort de l'EN au Qatar    Tempête à Istanbul: 4 morts et 19 blessés [vidéo]    Erdogan envisage un rapprochement ''progressif'' avec Israël et l'Egypte    Comment soutenir quelqu'un qui marche dans le noir ?    Coupe arabe Fifa 2021 : Programme de la phase de poules    Coupe Arabe : formation probable tunisienne contre la Mauritanie    Dernière minute: Le DG de AGIL limogé    France : Cette fois c'en est fini de Zemmour, comme Sarkozy en 2008    Fin du Focus Japon : La culture et les arts nippons seront au cœur de la TICAD 8    Tunisie : Augmentation des prix des céréales à la production    Tunisie : Le terroriste Zied Sowa vivait aux USA    En vidéo : Yassir lève 30 millions de dollars aux US    Tunisie Telecom-Jeu Concours "Weld Jam3iti": Des supporters de l'EST gagnent des PS5 [Vidéo]    La mort lente d'une institution qui pourtant pourrait nous sauver la mise    FIFA Arab Cup : Où regarder match Tunisie – Mauritanie ce mardi ?    Kébili : arrestation d'un jeune internaute pour offense au président de la République    SKYS à Tozeur : Près de 500 tunisiens ont participé à l'événement dans le désert    Migration clandestine : 461 migrants sauvés au large de Ben Guerdane    DECES ET FARK : Samia Bent Abderrahmen JAMMEL    Ennahdha sous l'emprise de la crise de l'islam politique : Trou d'air ou fin de partie ?    Sidi Bouzid : le directeur du lycée 9 avril tabassé par un parent    Le variant Omicron du coronavirus se propage: Les pays qui ferment leurs frontières    Un vol exceptionnel de l'aéroport de Tunis-Carthage vers le Maroc    Le film égyptien FEATHERS, Tanit d'or des JCC au cinéma dès le 1 décembre (B.A. & Synopsis)    Les indiscrétions d'Elyssa    Tribune | A défaut de relance économique, dépénalisons la migration extralégale    Sejnane : Reboisement de 5400 arbres plantés malgré les conditions météorologiques difficiles    Tribune | Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien : Le message d'António Guterres *    L'équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | Billet : A quoi servira la Coupe arabe ?    Coupe de la CAF | Tour de recadrage aller – Tusker FC-CSS (0-0) : Le CSS assure l'essentiel    Le syndicat indépendant des réalisateurs et producteurs (SIRP) : Arrêter le formatage narratif des films tunisiens    Evénement artistique à XYZ et hors les murs à La Marsa : Je suis la grenade    Ahlem Gzara : Le pass vaccinal tunisien bientôt reconnu en Europe    Volley-ball | Supercoupe de Tunisie : La loi de Carthage    Près de 4 000 litres d'huile végétale subventionnée pour le marché de Tozeur    Sfax-Crise de déchets: Une grève générale sera annoncée    Tunisie : Noureddine Tabboubi menacé de mort    Virgil Abloh, directeur artistique de Louis Vuitton n'est plus    Foot-Europe: le programme du jour    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le gazoduc Maghreb-Europe, objet de toutes les convoitises
Publié dans L'expert le 02 - 07 - 2021


Spread the love
* * * * * * * * *
La concession du gazoduc Maghreb-Europe qui relie les installations pétrolières algériennes jusqu'à l'Espagne en passant par le Maroc expirera le 31 octobre prochain. Sera-t-elle renouvelée? L'enjeu économique et stratégique est de taille pour les trois capitales. Explications.
Les compagnies pétrolières algériennes ont subi en 2020 des pertes de l'ordre de 40% de leurs revenus. A cause de l'impact négatif de la crise sanitaire et de l'effondrement des prix du pétrole sur le marché mondial.
Ainsi, l'année dernière, le géant pétrolier et gazier algérien Sonatrach a réalisé un chiffre d'affaires à l'export de 20 milliards de dollars. Soit une baisse de 39% par rapport à l'année précédente.
Algérie: 40% de perte de revenus pétroliers
Selon un haut responsable au sein du groupe, la crise sanitaire du Covid-19 affectait en 2020 la quasi-totalité des secteurs économiques dans le monde. Et en particulier celui du pétrole et du gaz. Précisant que les compagnies pétrolières algériennes essuyaient des pertes estimées à 40% de leurs revenus; et avaient, par conséquent, décidé de réduire de 32% leurs investissements.
Dans ce contexte, il a rappelé la baisse de 35% du prix moyen annuel du Sahara Blend et la réduction de la production de pétrole brut de la compagnie nationale, en conformité avec les décisions de l'OPEP.
Toutefois, Sonatrach enregistre une nette amélioration durant les cinq premiers mois de l'année 2021 par rapport à 2020. La production primaire d'hydrocarbures ayant atteint 78 millions TEP. Soit une hausse de 4% par rapport à fin mai 2020. Sur la même période, le chiffre d'affaires à l'export s'est établi à 12,6 milliards dollars contre 8,7 milliards dollars l'année dernière.
Un gazoduc stratégique
Ainsi, Sonatrach pourra toujours assurer l'approvisionnement de l'Espagne en gaz naturel. Sachant que l'Algérie est depuis des années le principal fournisseur de gaz de la péninsule ibérique.
Or, la concession du gazoduc Maghreb-Europe qui traverse le Maroc, se terminera le 31 octobre prochain. Et tout indique que le Maroc n'envisagerait pas de renouveler le contrat pour ce gazoduc qui transporte le gaz algérien vers l'Espagne et le Portugal. La crise politique entre Madrid et Rabat sur fond du Sahara occidental serait à l'origine de cette décision du royaume chérifien.
L'Algérie « prête à tous les scénarios »
« Concernant l'Algérie, on était déjà préparé en 2018-2019 à tous les scénarios. Toutes les précautions nécessaires ont été prises pour faire face à l'éventuel non renouvellement du contrat du gazoduc Maghreb Europe par le Maroc. Ceci dit, quelle que soit la décision qui sera prise concernant cette concession, elle n'aura aucun impact sur les exportations de Sonatrach dont une partie passe directement par le gazoduc Medgaz ». Ainsi assurait pour sa part le PDG du géant pétrolier.
Et d'ajouter: « Parce que nous avons le Medgaz avec une capacité de 10,5 milliards de mètres cubes par an. Nous avons les unités de liquéfaction de gaz dont les capacités sont disponibles. Nous fournirons la demande espagnole sans aucun problème. »
Entré en fonction en mars 2011, ce gazoduc d'une longueur de 210 km avec une profondeur de 2 000 m, relie les installations algériennes de Béni Saf jusqu'au port d'Almería en Espagne, en passant sous la mer Méditerranée.
Rabat dans l'embarras
Si Alger semble ne pas craindre le non renouvellement du contrat pour le gazoduc Maghreb-Europe, Rabat est dans une position non enviable.
Car, si le renouvellement du gazoduc aboutissait, le royaume chérifien continuerait à être rétribué un demi milliard de dirhams de redevance par an; tout en continuant à s'alimenter en gaz.
Sinon, il faut attendre la mise en service d'un gazoduc partant du Nigéria et transitant par l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest. Un chantier titanesque qui ne verra pas de sitôt le jour.
* leconomistemaghrebin
Like this:
Like Loading...
Voir Aussi...
* * * * * * * * *


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.