Elyès Fakhfakh présente sa démission au Président de la République    L'Allemagne au chevet des finances publiques tunisiennes    Coronavirus | Kébili : La région compte un seul cas de contamination importé    Indice de performance environnementale : La Tunisie 2ème en Afrique    Le Parlement de l'Est libyen invite l'Egypte à intervenir    Débrayage, aujourd'hui, dans la santé publique    Entretien téléphonique Erray - Pompeo    Tunisie: La motion pour retirer la confiance au gouvernement a été remise au bureau d'ordre de l'ARP    Tunisie: Réunion d'urgence de la coalition gouvernementale    En vidéo : 105 députés signent la motion contre le gouvernement Fakhfakh    Tunisie: Salem Labiadh déplore que Fakhfekh n'ait pas eu le courage de limoger les ministres nahdhaouis    Tunisie Telecom et SESAME University : Une synergie ancrée dans l'innovation    BNA : Grâce à « My BNA H24 », toutes vos transactions sont désormais en ligne !    Attijari bank récompense les lauréats de l'école «Labba» et l'école «B'Hira» à Médenine    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 15 juillet à 11H00    Orange Tunisie : Accord trouvé entre l'Etat tunisien et Marouane Mabrouk        Cyber-sécurité : Quatre tunisiennes au Top 50 des femmes leaders en Afrique    Sur nos écrans «All This Victory» : De la réalité à la fiction    «Le miracle du Saint Inconnu» de Alaa Eddine Aljem : Et pourtant, il démarre bien !    On a lu pour vous «Danser au Bord de l'Abîme» de Grégoire Delacourt : Un roman vertigineux    Informations importantes pour le test RT-PCR Covid-19 à l'Institut Pasteur de Tunis    Crédibilité nulle    Tunisie : Réouverture des centres de thalassothérapie et les SPA en respectant le protocole de prévention sanitaire Covid19    Club Africain : Ali Aloulou s'excuse auprès des supporters    Tir | Championnat – Dernière journée : Deux records sont tombés !    Concours 6ème année 2020 : Un taux de réussite général de 45,44%, la moyenne la plus élevée est de 19.25    Handball | Elections de la FThb : L'imbroglio !    Basket | Super play-off (demi-finale aller) : L'importance du premier match    L'Algérie garde sa place dans la liste des « pays sûrs »    Abdelaziz Kacem: L'article 6 de la constitution est liberticide    Tunisie: Baisse de 51% des recettes touristiques    Météo : Pluies orageuses au nord et au centre    Réunion entre Yaïche et Gaaloul pour examiner les dossiers de l'emploi et l'infrastructure sportive    Un nouvel accord signe entre la Tunisie et la France pour un programme de rénovation des instituts supérieurs d'études technologiques (ISET) en partenariat avec les instituts universitaires de technologie (IUT) français    Perspectives économiques 2020 : L'Afrique du Nord, deuxième région la plus performante    Covid-19 : Un navire en quarantaine obligatoire avec 1200 passagers    Comment développer la poterie de Sejnène ?    Nouvelle baisse pour les prix du pétrole    Le chantage, pomme de discorde    Découvrez la nouvelle version de la chanson "Kelmti Horra" avec 53 artistes de 22 pays (vidéo)    Libye: Le Parlement de Tobrouk autorise l'armée égyptienne à intervenir dans le pays    Djerba au patrimoine mondial : La commission technique lance une large opération participative    La fille de Nelson Mandela, Zindzi, meurt à 59 ans    Tunisie : La manifestation "les soirées de Hammamet" se déroulera du 25 juillet au 22 août avec 350 spectateurs par spectacle    A Idleb, les déplacés syriens craignent le pire    Libye: Haftar pose des conditions pour lever le blocus des ports et champs pétroliers    Un avertissement sans frais à Netanyahou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie – Les leaders d'Afek et de l'UPL fâchés des propos de Ghannouchi car ils sont médiocres (aussi) en sciences naturelles
Publié dans Tunisie Numérique le 10 - 01 - 2016

Le Cheikh Rached Ghannouchi, président du mouvement islamiste d'Ennahdha, n'a pas failli à sa tradition. Il a, toujours, eu le mot qu'il fallait placer pour fâcher, pour déranger, tout en se donnant l'apparence de l'innocence incarnée, et en ne perdant pas un instant, son sourire provocateur. Et c'est dans la pure lignée de cette tradition qu'il a trouvé, ce samedi, le mot qu'il fallait pour en fâcher plus d'un, tout en donnant l'impression d'avoir voulu bien faire et en se faisant passer pour un « ami qui leur veut du bien ».
Rached Ghannouchi n'a pas raté l'occasion que lui a donnée Béji Caïed Essebsi en faisant de lui l'invité de marque du congrès de son parti Nidaa Tounes, et a tenu à répandre, autour de lui, comme à son accoutumée, la joie et le bonheur. En faisant semblant de louer l'alliance qui l'unit au parti Nidaa Tounes, Le Cheikh a sorti une de ses métaphores, dont lui seul a le secret. Il a comparé la Tunisie à un oiseau qui vole grâce à ses deux ailes, qui sont Nidaa Tounes et Ennahdha.
Ce faisant, Ghannouchi ne pouvait pas ne pas imaginer que ces propos allaient fâcher les représentants des deux autres partis qui constituent avec Ennanhdha et Nidaa la coalition quadripartite au pouvoir, soit Afek Tounes et l'UPL.
Et c'est précisément ce qui n'a pas tardé à se passer. Puisque, si le secrétaire général d'Afek Tounes a réussi à garder son aplomb et sa discrétion et taire son mécontentement, du moins en public, pour en faire part, par la suite aux médias, le président de l'UPL, Slim Riahi, n'a pas pu se retenir et contenir sa colère, et a immédiatement réagi, en annulant son allocution qu'il devait faire à l'occasion de la « réussite » du congrès de son allié.
Or, en réagissant de la sorte, les dirigeants de ces deux formations politiques ont fait la preuve de leur ignorance totale des ABC des sciences naturelles. Et ils gagneraient, à ce chapitre, à aller enrichir leurs connaissances, dans les manuels scolaires de leurs enfants en cours primaire. Car là, ils apprendront que l'important dans un oiseau, ce ne sont point les ailes, mais, justement, ce qu'ils déplorent que le Cheikh Rached leur ait laissé, à savoir, la tête et la queue.
S'ils avaient revu les cours de sciences naturelles des manuels de l'école primaire, ils se seraient rendus compte que c'est la tête qui commande aux ailes de battre et de faire planer le volatile, et c'est la queue qui permet à l'oiseau de diriger son vol et de prendre la direction qu'il veut et lui trace la trajectoire qu'il doit suivre.
Donc, en définitive, Le Cheikh Rached en lançant sa « boutade », n'a fait que donner un inestimable cadeau aux deux formations politiques qu'il voulait dénigrer, en leur laissant, dans sa métaphore, les organes clés, et les centres de commandement de la machine qu'il voulait décrire.
Au final, toute notre classe politique, aussi bien notre Cheikh national que ses deux alliés mécontents, semble en avoir des lacunes à combler, à tous les niveaux, entre autres, au niveau des connaissances scientifiques. Il semble bien que Néji Jalloul, ministre en charge de l'éducation, va en avoir du pain sur la planche !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.