Coupe de Tunisie : Les arbitres des demi-finales    Tunisie: Un citoyen est perplexe après avoir été testé positif au Covid-19 dans un laboratoire étatique et négatif dans un autre du privé    Hichem Mechichi n'est pas favorable à un nouveau confinement des Tunisiens    Deuxième vague SARS-CoV-2, l'Humanité prise en otage    Lancement du projet "Musées pour Tous" au musée archéologique de Sousse    ITCEQ : la corruption, principale contrainte du climat des affaires    Mechichi remet l'ALECA à nouveau sur la table    Tunisie: L'INLUCC dénonce des actes de représailles contre un dénonciateur d'un cas de corruption    Tunisie: Mourad Khechine porte plainte contre le chef du gouvernement Hichem Mechichi    Comment Mechichi compte ‘'mettre en valeur la diplomatie tunisienne, lui laisser plus d'initiatives et lui donner plus de moyens'' (Album Photos)    Tunisie: Coup de filet dans le milieu terroriste avec 19 interpellations    Médaille d'argent à STELLA GOLD au concours World Beer Awards 2020    ZAAMA: Un programme de débats télévisés qui transmet les voix des jeunes tunisiens    Exposition "Arkan" du calligraphe Meen One : vernissage officiel le 7 octobre à la Maison de Tunisie à Paris    Qu'en est-il de la pression italienne sur la Tunisie dans le dossier de la migration ?    Capteur Intelligent IA-Améliorée d'OPPO : une nouvelle ère dans la technologie des smartphones    Des animations et des promotions exclusives pour les 10 ans d'Orange Tunisie    La situation sécuritaire au centre d'une réunion présidée par Mechichi    Foot-Supercoupe de Tunisie: L'Espérance de Tunis remporte son 2e titre et garde la Coupe de Tunisie    USL Championship : Radhi Jaïdi fait l'exploit    Tournoi de Sibiu : Malek Jaziri passe en huitièmes de finale    Coronavirus: Habib Ghedira appelle à la fermeture des espaces ne respectant pas le protocole sanitaire    Tunisie – météo : Des pluies orageuses attendues sur plusieurs régions    Khalil Lahbibi, président-fondateur de «Blech Esm», à La Presse : «Nous tenons à sensibiliser sur l'état délabré des constructions»    Les indiscrétions d'ELyssa    L'invité du lundi | Sami Saïdi (nouveau sélectionneur national) : «Une mission qui me passionne déjà...»    L'OMMP appelle à respecter les tarifs d'amarrage, de désamarrage et de garde des navires fixés par l'arrêté ministériel du 27 août 2020    D'un sport à l'autre | Boxe : Dakhlaoui dispute le titre intercontinental    Tunisie : 4 tentatives de migration clandestine vers l'Italie déjouées    Le magazine "Finances et développement" met l'accent sur le billet de banque à l'effigie du Dr Tawhida Ben Cheikh    Covid-19 : 996 nouveaux cas de contamination et 4 décès supplémentaires, le bilan de deux jours    Handball | Demi-finales de la Coupe de Tunisie : Espérance et Sakiet Ezzit heureux lauréats    Mise à mal par les impayés des entreprises publiques, l'ETAP est aussi pénalisée par le ministère des Finances    Plus de 1,5 million de Tunisiens exercent dans le secteur informel    Le marché boursier clôture la semaine sur une note positive    Marseille (OM) vs (LOSC) Lille en direct et live streaming : comment regarder le match ?    A paraître aux éditions Cérès: «Hamed Karoui, une vie en politique»    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    L'écrivain italo-tunisien Alfonso Campisi décoré par le président Matarella    Ammar Mahjoubi: pourquoi le mot manichéisme a-t-il une connotation péjorative ?    Mohamed Larbi Bouguerra: -Deal- du Siècle ou cynisme ehonté ?    L'ONU tire la sonnette d'alarme sur l'aide humanitaire    Russes et Turcs proches d'un accord sur la Libye    Le niet du Hezbollah et du mouvement Amal    «Don Quichotte...» à l'ouverture de la saison du théâtre    La Russie salut la décision libyenne de reprendre le commerce du pétrole    2000 migrants irréguliers algériens sont entrés en Espagne depuis le début de 2020    Libye: Haftar annonce la reprise de la production et de l'exportation du pétrole après 7 mois de blocus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie- La brèche ouverte, plusieurs partis lâcheront Essid à l'ARP
Publié dans Tunisie Numérique le 22 - 07 - 2016

Plusieurs députés et dirigeants de partis représentés à l'Assemblée des Représentants du Peuple (APR) ont affirmé que leurs partis ne voteront pas la confiance pour le gouvernement Habib Essid qui avait demandé officiellement cette requête de l'APR.
Le bureau de l'Assemblée a donné son accord jeudi pour tenir une séance plénière le 30 juillet pour examiner cette demande.
Hatem Ferjani, député de Nida Tounès, a déclaré que son groupe parlementaire « ne renouvellera pas la confiance au gouvernement Habib Essid », estimant que cette position ne diffère pas de celle des partis ayant signé le document de Carthage qui représentent 85 pour cent du total des partis élus au parlement.
« La majorité des partis ne renouvellera pas la confiance au gouvernement Essid même si un des partis pourrait s'abstenir lors du vote », a estimé Ferjani dans une déclaration à l'agence TAP..
Réagissant aux déclarations du chef du gouvernement mercredi soir sur les menaces et les humiliations dont il a fait l'objet, Ferjani les a qualifiés de « dangereuses ».
« L'attaque de sa personne et son humiliation en tant que chef du gouvernement et de représentant de l'Etat est une atteinte au prestige de l'Etat et aux trois pouvoirs », a-t-il souligné.
Il a indiqué que « les députés demanderont lors de la plénière qui aura lieu la semaine dernière au plus tard de faire la vérité sur ces révélations ».
De son côté, Oussama Sghaier, député du parti Ennahdha, a précisé que le bloc parlementaire du parti a tenu mercredi une réunion sous la présidence du chef du parti Rached Ghannouchi, en présence des membres du bureau politique.
« La réunion a porté sur les concertations entre les institutions du parti pour fixer une position sur la réconciliation nationale, le processus de formation d'un gouvernement d'union nationale et le vote de confiance au gouvernement Essid », a-t-il ajouté.
Oussam Shgaier a précisé que le mouvement Ennahdha s'est engagé vers un consensus des partis au pouvoir pour prendre une position commune sur le gouvernement d'union nationale et sur le vote de confiance du gouvernement Essid qui a opté pour le parlement sur le même mode du vote de son investiture à la tête du gouvernement.
« La conjoncture économique et sécuritaire du pays a conduit le mouvement Ennahdha avec ses partenaires à ouvrir un dialogue sur la réconciliation nationale », a-t-il indiqué, ajoutant que « la décision prise mercredi de concert avec les dirigeants du parti s'inscrit dans le cadre de la recherche des meilleures solutions et l'approbation des positions du chef du gouvernement qui a préféré passer par l'APR conformément à l'article 98 de la constitution.
Pour sa part, le secrétaire général d'Afek Tounes, Faouzi Abderrahmene, a indiqué que son parti va fixer sa position sur la question du vote de confiance, précisant que le parti est favorable à la mise en place d'un gouvernement d'union nationale, « mais la position officielle sera prise lors de sa prochaine réunion mardi prochain ».
Zied Lakhdar, membre de l'APR du Front National, a déclaré à l'agence TAP que le Front « n'avait pas voté pour l'investiture du gouvernement Habib Essid, prédisait son échec, n'y avait pas fait partie, et de ce fait il est fort improbable qu'elle le fasse cette fois ». « Cette position sera prise par le conseil central du front », a-t-il ajouté.
Ghazi Chaouachi, membre du courant démocratique, a affirmé que son parti votera contre le renouvellement de la confiance au gouvernement Essid étant donné qu'il ne l'avait pas fait également à son investiture l'année dernière.
« La procédure à laquelle a eu recours le chef du gouvernement, celle de l'article 98 de la constitution, pour un renouvellement de la confiance, est une pratique des Etats démocratiques pour soutenir le gouvernement et gagner les voix des partis qui ne l'avaient pas soutenu auparavant », a-t-il fait remarquer.
Il a noté que « Essid sait qu'il n'obtiendra un vote de confiance, mais a eu recours au parlement pour ne pas se soumettre aux pressions et ne pas assumer l'échec tout seul », estimant que « le parti Nida Tounes qui avait investi Habib Essid est celui qui assume l'échec, car le fait de retirer la confiance à son gouvernement signifie clairement que ce parti reconnait son échec dans la direction des affaires de l'Etat ».
L'Union Patriotique Libre avait appelé, par le voix de son président Slim Riahi, le chef du gouvernement à démissionner, rappelle-t-on.
Huit partis ont signé le document de Carthage fixant les priorités du gouvernement d'union nationale avec trois autres organisations nationales. Il s'agit du Parti Ennahdha, Nida Tounes, le Parti Républicain, la Voie Démocratique et Sociale, l'UPL, Afek Tounes, le Mouvement Echaab, l'Initiative ainsi que les organisations de l'UGTT (syndicat), l'UTICA (partonat) et l'UTAP (agriculture).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.