Tunisie – Délestage des barrages en Algérie près des frontières tunisiennes : Le ministère de l'agriculture explique    Semaine de la cuisine italienne en Tunisie du 18 au 22 novembre 2019 (Programme)    A Gafsa, des munitions pour mitrailleuse VAL saisies    En vidéo : Selon Macron, la Tunisie a réalisé un ‘'micracle démocratique''    Ooredoo et le Club Africain renouvellent leur engagement win-win    Alerte météo, Temps froid et venteux avec pluies localement importantes    Coupe de la CAF : les résultats du tirage au sort    La proposition de Chaima Bouhlel au président de la République    Puissance militaire dans le monde : La Tunisie 12ème en Afrique et 80ème force mondiale        Soutenons Aya Bouteraa, la Tunisienne finaliste de l'Arab Reading Challenge (vidéos)    Equipe nationale : les préparatifs se poursuivent avant d'affronter la Libye    Equipe nationale : Yassine Chammakhi convoqué en renfort    Tunisie: Mesures urgentes pour remédier aux lacunes de la décharge à Radès    Fifa : 10 ans de suspension à l'encontre de l'ex-président de la Fédération tanzanienne    Fermeture du centre de visite technique de Bir Al Kasaa    Intox : La BCT ne lance pas de crypto-monnaie    Après le succès de la première édition, la Fondation Orange a choisi de renouveler en 2020, avec le soutien de l'Institut Français, le Prix Orange du Livre en Afrique.    Deux accidents de la route à cause de la pluie    Moody's accorde un B2 négatif à la Tunisie    Pour la première fois, les Africains peuvent voyager en moyenne, vers plus de 27 pays sans visa ou avec un visa à leur arrivée    La lettre poignante du fils de Chiraz Laatri : J'accuse    Intempéries, la police de la circulation appelle les usagers de la route à la plus grande prudence    Aucune candidature pour la présidence de l'ESS    Palestine: Israël annonce l'assassinat d'un dirigeant du Jihad islamique à Gaza    Abir Moussi : L'ARP n'est pas un Kouttab    Tunisie – Youssef Chahed reçu par Emmanuel Macron à l'Elysée    Supercoupe d'Espagne : l'Arabie saoudite accueillera les trois prochaines éditions    Les exposants de l'Art Culinaire à EL Vitrina Sfax – Novembre 2019    Les exposants de l'habillement à EL Vitrina Sfax – Novembre 2019    En octobre 2019, le taux d'inflation se replie à 6,5%    Par Abdelaziz Gatri : Chassés de Raqqa et Dir Ezzour, « nos enfants » sont de retour    Démission ou limogeage, Chiraz Latiri répond    La détention préventive de Sami Fehri prolongée pour 5 jours encore    Un séisme de magnitude 5,4 s'est produit dans le sud de la France    Chiraz Laatiri limogée, Nejib Belkadhi choqué    Crash d'un petit avion à la Soukra : Décès du pilote !    Le Conseil de la Choura d'Ennahdha déterminé à présenter la candidature de Rached Ghannouchi pour la «Présidence du Parlement»    Tunisie – météo : installation du temps froid avec pluies isolées    Aujourd'hui, c'est la journée internationale des célibataires    Ouverture du Festival National du Théâtre Tunisien à Tunis: Session Moncef Souissi    Le Transit de Mercure, phénomène rare observable ce lundi 11 septembre 2019    TUNIS VILLAGE «izbat Tunis» dans le Fayoum en Egypte célèbre le 9ème anniversaire de la poterie et de l'artisanat    La Turquie va renvoyer, à partir de demain lundi, les daéchiens chez eux, y compris en Tunisie    Fête du Mouled 2019 : Quelque 12298 activités au programme en Tunisie    Exposition SHIFT, à mi-chemin entre bandes dessinées et récits de vie du 8 au 18 novembre à Central Tunis    Affaire Cactus Prod et Prod Caméléon: Le Contentieux de l'Etat saisit la Justice    Effondrement d'une carrière à Enfidha : Les ouvriers coincés ont été secourus avec succès !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie – VIDEO : Réaction d'Abir Moussi, à partir du parlement européen, à la loi visant à l'exclure des élections
Publié dans Tunisie Numérique le 18 - 06 - 2019


Partagez13
Tweetez
+1
Partagez
13 Partages
La présidente du PDL, Abir Moussi, qui était, ce mardi, au parlement européen, pour tenir informés, a-t-elle précisé, nos partenaires européens, ainsi que la communauté internationale, de ce qui se trame dans les coulisses, en Tunisie, de façon à mettre en péril le processus démocratique. Elle précisé qu'elle a rencontré un certain nombre d'eurodéputés et elle leur a parlé des crimes et dépassements perpétrés par les islamistes et leurs alliés dans le pays, comme la violence politique et, même, physique, ainsi que tous les autres dépassements.
Moussi a qualifié l'abrogation de l'amendement de la loi électorale, aujourd'hui, par l'ARP s'apparente à un crime contre l'humanité, sachant, a-t-elle ajouté que les parties qui ont décidé de l'exclure des élections sont celles là, mêmes, qui sont derrière l'apparition du terrorisme en Tunisie.
Moussi a annoncé que l'image de la Tunisie et de sa démocratie a été ternie par cette loi, alors qu'on n'en avait pas besoin. Elle a expliqué qu'au lieu de s'évertuer à sortir des lois illégales qui ont fait de parfaits anonymes, des victimes et des héros politiques, l'Etat aurait mieux fait d'appliquer son arsenal législatif qui lui permettait de pénaliser ces personnes qui ont abusé de publicité politique illégale, et d'argent d'origine indéterminée.
Abir Moussi a assuré que les articles ajoutés à la loi électorale ne la concernaient pas, personnellement, notamment en ce qui concerne les conditions du discours politique. Mais, bien au contraire, ce sont des articles qui pourraient être utilisés contre les islamistes, dans la mesure où ils prônent une dictature inégalée, et tiennent un langage d'exclusion, comme ils sont les premiers impliqués dans la promotion et l'éloge du terrorisme.
Elle a ajouté que cette loi ne va rien changer de la ligne directrice du PDL, qui mène contre eux, une bataille politique, et qu'ils ne pourront jamais lui clore la bouche. Elle a rassuré ses partisans que cette loi ne les empêchera pas de se présenter aux élections, et que tout ce que fait le PDL est strictement légal, et n'est en rien répréhensible. Elle a précisé que ses droits civiques ne seront pas tributaire d'une soi-disant loi « fasciste » qui leur permet d'évaluer et d'interpréter son discours comme bon leur semble.
Moussi a ajouté qu'à quelque chose, malheur est bon, expliquant que ce qu'ils ont fait, aujourd'hui les a dévoilés sous leur vraie image, a montré qu'ils ont peur de la vraie concurrence, et a, surtout, dévoilé leurs alliés dans leur politique de la confrérie des frères musulmans.
Partagez13
Tweetez
+1
Partagez
13 Partages


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.