Faouzi Daâs répond à Rached Khiari et le défie    Tunisie – Rym Mahjoub infectée au covid malgré sa vaccination    Tunisie – VIDEO : Mekki : Personne n'a le droit d'interpréter la constitution    Rached Khiari lance de graves accusations à l'encontre de Kaïs Saïed et promet des fuites    Injection de 31 millions de dinars pour réparer la flotte de Tunisair    Augmentation des prix des carburants    Affaire de la BFT | Une séance d'audition du ministre de Domaines de l'Etat à huis clos à l'ARP    Tunisie : La dernière des dernières de chez Tunisair... Inouï    Grève des agents de l'ATTT - Le report des dates de rendez-vous des visites techniques se fera gratuitement    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Décès de Amor Latiri    Tunisie: Hanen Ftouhi renonce à sa nomination à la tête de Shems Fm    Le PNUD TUNISIE et Attijari bank organisent le Hackathon Tekصح vers une santé plus connectée en Tunisie    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    Commerce extérieur : aggravation du déficit commercial au premier trimestre    Les professionnels de la santé contestent la note ministérielle leur interdisant de traiter avec les médias sans autorisation préalable    Tunisie: kais Saied présente ses condoléances à son homologue égyptien    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 19 Avril 2021 à 11H00    Un aperçu de quelques produits Huawei de la nouvelle stratégie 1+8+N    Ooredoo lance une édition limitée de 4G Boxes aux couleurs de PSG    Tunisie-Neji Jmal: Kais Saied nous pousse vers l'inconnu [Vidéo]    Tunisie: Kais Saied, commandant suprême des forces armées "militaires et sécuritaires": La foire aux arguments    Tunisie – Coronavirus: Nouvelles mesures du 18 au 30 avril, que risque-t-on en cas d'infraction?    Tunisie: Le point sur l'état d'avancement de la campagne nationale de vaccination    Dans sa lettre de l'autre rive à Hannah Arendt : Le J'accuse de Sophie Bessis    Ooredoo lance une édition limitée de 4G Boxes aux couleurs de PSG    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Tunisie – météo : Légère hausse des températures avec quelques pluies    Classement WTA : Ons Jabeur grimpe à la 25ème place, historique !    Les indiscrétions d'Elyssa    Volleyball | Championnat d'Afrique des clubs – 1er tour : A la portée de l'EST et du COK    One Tech Holding propose la distribution de 0,250 dinar par action    Première sportive tunisienne et africaine à être sacrée dans le JIU-JITSU brésilien : Hajer Jelili, une championne-née    Handball | Nationale A – 1ère journée play-off : Le CA piège l'ESS    Le président de la République présente ses condoléances à son homologue égyptien suite à un accident du train    Des mesures contre les contrevenants qui ne se conforment pas à la décision d'interdiction de la circulation des véhicules    Qui y a-t-il derrière les catastrophes en Egypte et à qui profitent-elles ?    Tunisie-Ligue 1 (J19 - matchs en retard): le programme de ce dimanche    Foot-Europe: le programme du jour    Mes odyssées en Méditerranée: Cachez-moi ces images que je ne saurais voir…    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Exposition «States of Exception», du 25 Mars au 2 Mai, à la station d'art B7L9 (Bhar Lazreg): Les œuvres de Thameur Mejri annonciatrices d'une nouvelle ère    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    La prochaine mission habitée vers la Lune se fera dans un vaisseau de chez SpaceX    La Russie interdit l'entrée sur son territoire de responsables de l'administration Biden    Sfax | 3 migrants clandestins secourus et 21 corps repêchés    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Bon, La Brute Et Les Truands
Publié dans Tunisie Numérique le 20 - 04 - 2020

Des criminels spécialisés en ransomwares affirment ralentir leurs attaques et épargner les soins de santé pendant la crise COVID-19. Doit-on vraiment dire « merci » ?
Lorsqu'un ransomware s'attaque à un établissement de santé, il peut avoir un effet dévastateur. C'est ce que l'on a pu constater en 2017, lorsque WannaCryptor.D (alias WannaCry) a frappé plusieurs sites du Service national de santé du Royaume-Uni, limitant leur capacité à fournir des services et entraînant l'annulation de près de 20 000 rendez-vous.
Le bon, la brute et les truands
Un groupe de cybercriminels reconnus pour ses attaques de ransomwares promet de mettre un frein à ses campagnes et d'épargner les organismes de santé pendant la crise COVID-19. Il n'y a pas lieu de se réjouir.
Le groupe est responsable de plusieurs attaques récentes, notamment contre la ville de Pensacola et l'entreprise de fabrication Southwire. Dans les deux cas, les victimes ont refusé de payer et les opérateurs de Maze ont divulgué des données qui avaient été volées.
On attribue également au groupe la publication de données médicales provenant d'un certain nombre d'organisations de soins de santé qui ont refusé de payer, la plus grande organisation étant les Medical Diagnostics Laboratories (MD Lab) du New Jersey. Environ 9,5 Go des données du MD Lab ont été publiées par les opérateurs de Maze dans le but de forcer le paiement de la rançon.
Selon un article publié sur CyberScoop, le FBI a émis une alerte flash en décembre 2019 sur les dangers des logiciels de rançon de Maze. L'alerte détaille les méthodes utilisées pour pénétrer un réseau, y compris des sites de fausses crypto monnaies et des campagnes de spam pour se faire passer pour des agences gouvernementales et des fournisseurs de sécurité.
On parle ici de cybercriminels ayant un passé de perturbation et de destruction. Quelle délicate attention de leur part, en cette période de crise, de cesser d'attaquer les organisations médicales !
Toute attaque contre un établissement de santé, à quelque moment que ce soit, peut être responsable d'une dégradation des soins aux patients, dont les conséquences pourraient leur être fatales. Le fait d'offrir des « rabais » et d'affirmer vouloir mettre fin aux attaques dans la situation actuelle ne doit pas faire oublier qu'il s'agit de cybercriminels qui ont la réputation et l'habitude d'attaquer les systèmes de santé, au mépris total des soins aux patients.
Source : Communiqué de presse
Partagez2
Tweetez
+1
Partagez
2 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.