Le marché Boursier clôture vendredi sur une note quasi-stable    Ferid Belhaj : Dix ans après le "printemps arabe", la région MENA doit ouvrir la voie aux entrepreneurs    Coupe du monde des clubs : Auckland City déclare forfait à cause du Covid-19    CS Sfaxien : saison terminée pour la pépite Alaa Ghram    COVID-19 : L'efficacité maximale du vaccin ne peut être démontrée que six mois après son injection    Mekki propose un confinement de deux semaines    Tunisie: L'ANSI met averti les visiteurs de sites pornographiques    Tunisie: Mike Pompeo: Nous souhaitons préserver les acquis de ces dix dernières années    Football : Programme TV de ce vendredi 15 janvier 2021    Coronavirus: De nouvelles contaminations à Siliana    Point de vue: Un championnat atypique !    Handball — Mondial d'Egypte — Ce soir(20h30), Tunisie –Pologne: Prêts pour le combat    Xe anniversaire de la révolution : L'ARP appelle à l'unité nationale et réitère son soutien au dialogue national    Startup Act commence à porter ses fruits: La machine est lancée !    Un mois de retard dans la vaccination coûte à la Tunisie plus de 1 milliard de dinars, selon Afif Chelbi    Coronavirus : 63 décès supplémentaires et 2327 nouvelles contaminations en 24 heures    La poésie en questions: Qui sont les Muses ?    Latifa Lakhdhar: Une révolution et son contraire    Tunisie : Les lauréats du Prix Lina Ben Mhenni pour la liberté d'expression 2020    Potentiel minier de la Tunisie: Une exploitation en dents de scie    Bénéficiez de remises durant le confinement avec Tunisie Telecom    A quand la sortie du tunnel ?    Dix ans après: La corruption à tous les étages    Crise politique: Le péché originel    Tunisie-Rached Ghannouchi : Les motions de censure à mon égard sont tout ce qu'il y a de plus normal    Tunisie-Ministère de la Santé: Nouvelle liste des laboratoires autorisés à réaliser les tests RT-PCR    Météo | Pluies éparses et baisse des températures    La FTDES appelle à suspendre le paiement de la dette    Lassâad Dridi entame sa nouvelle aventure    Les mots en politique    INVESTITURE DE JOE BIDEN: Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront lors de la cérémonie    Le PS pour la création d'un front républicain    Succession de Merkel: Les appétits s'aiguisent en Allemagne    Pour ne plus pédaler dans la semoule ! (2/2)    La success-story du médecin devenu artiste de renom    Abdelaziz Jemail, un éclaireur magnifique    L'ambassadeur de la Tunisie en Belgique: "Plus nous avons des relations avec nos amis, mieux nous nous porterons"    Financièrement, le Barça au bord du gouffre !    Confinement : mini-concerts virtuels de l'OST ce soir et demain à 21h00    Wadii El Jari en sauveur : Pourquoi pas avant ?    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    L'inscription du couscous et de la pêche à la charfiya sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco célébrée à la Cité de la culture    Vient de paraître — « Quelqu'un meurt au sud » de Kamel Hlali: L'art d'arracher le lecteur à la banalité gris-flanelle du quotidien    En vidéo : ‘' Adieu Maman'', Tahar Ben Meftah raconte son nouveu livre    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    Tunisie : Une secousse tellurique à Zaghouan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Par Amine Ben Gamra : La Tunisie face à un risque systémique majeur causé par la crise sanitaire
Publié dans Tunisie Numérique le 23 - 11 - 2020


Par Tunisie Numérique | Il y a 2 minutes
Bien que les impacts économiques soient très difficiles à mesurer à ce stade, les banques seront désormais affrontées à un grand problème, tout aussi dangereux que la baisse du produit net bancaire et des dépôts de la clientèle, le poids important des créances impayées, qui mettent à mal leur trésorerie. En d'autres termes, l'inquiétude réside au fait que la crise sanitaire actuelle, dont il est difficile de prévoir la durée, impactera la capacité de remboursement de la clientèle avec pour conséquence, la dégradation de la qualité des portefeuilles de crédits ainsi que celle de la rentabilité des banques.
Déjà, avant la crise du COVID-19, les créances douteuses représentaient 20-24 % du PIB ce qui faisait du système bancaire tunisien parmi les plus criblés de prêts non-performants au monde. La situation va empirer aujourd'hui.
En effet, l'impact de la crise du COVID-19 n'a pas encore été mentionné dans les reporting publiés par les banques tunisiennes. Mais l'arrêté annuel au 31 décembre 2020 subira le double effet de la baisse des produits bancaires (suite principalement à la baisse du taux directeur) et l'impact des provisions à constater afin de refléter les futures dégradations attendues suite à la pandémie COVID-19.
Ainsi la hausse des niveaux de provision à constater tel que prévu par la circulaire 91-24 et la baisse du produit net bancaire vont engendrer des pertes pour les banques. Ces pertes diminueront leurs fonds propres, donc leur solvabilité, ce qui altère leurs capacités à lever des capitaux.
Cependant, si les banques ne trouvent pas suffisamment de ressource pour reconstituer leurs fonds propres. Elles s'arrêteront de prêter de l'argent aux entreprises et aux ménages, bloquant ainsi le crédit indispensable à l'économie. Cette crise se propagera à l'ensemble des marchés et entraînera un risque systémique majeur.
Amine BEN GAMRA
Expert Comptable
Commissaire Aux Comptes
Membre de l'Ordre des Experts Comptable de Tunisie

Partagez
Tweetez
Partagez
0 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.