En vidéo : Saied préside la cérémonie de commémoration de l'assassinat de Farhat Hached    Foot-Europe: le programme du jour    Affaire Omar Laâbidi: 14 sécuritaires accusés d'homicide involontaire    Distribution de plus de 403 mille litres d'huile subventionnée    CSS – Tusker : Formation probable des sfaxiens    Kasserine : Une femme blessée dans l'explosion d'une mine    NBA : Chicago Bulls fait tomber les Nets, les Warriors surpris par les Spurs    Lutte contre le changement climatique: Les efforts d'atténuation : obligation ou opportunité ?    L'embrasement    Assassinat de Farhat Hached, il y a 69 ans: Le meurtre qui signa l'arrêt de mort de la colonisation    Mes odyssées en Méditerranée: Mariano Stinga, un renégat de Tunis    André Parant, ambassadeur de France: La France, partenaire attentif et bienveillant de la Tunisie    NEWS: Souleymane Coulibaly refait surface    C3 — TOUR DE RECADRAGE — MAtCH RETOUR — CSS-TUSKER FC (18H00) Le CSS dans le costume de favori    Après la desillusion de la Tunisie face à la Syrie (0-2): Jusqu'à quand les leçons non retenues ?    Projet «Promotion du Tourisme Durable»: La Tunisie, notre destination    ils ont dit    La reproduction canine    Pourquoi: Les taximans et leurs caprices…    Kairouan: Le soupir des coupoles    Ville de Tunis: Feelmedina, une initiative pour des week-ends heureux dans la Médina    Cérémonie d'ouverture de la 22e édition des Journées Théâtrales de Carthage: Démarrage sur les chapeaux de roues    Choisir des plantes d'intérieur pour le chien et le chat...    Macron et MBS veulent veiller à la «stabilité» dans le Golfe    Maroc: Interdiction de tous les festivals et manifestations culturelles    Tunisie-Météo : Cellules orageuses et pluies attendues    Tunisie-Covid : Un décès et 219 contaminations    La police turque aurait déjoué un attentat à la bombe visant le cortège d'Erdogan    J04 – Ligue 2 Pro : Résultats et classements après les matches de samedi    Erdogan échappe à une tentative d'assassinat    Turquie [VIDEO] : Démantèlement d'une tentative d'assassinat d'Erdogan lors d'un rassemblement populaire    La startup Tunisienne Lamma accélère sa vision Quick commerce et acquiert Farm Trust    CMF : Visa pour l'admission en Bourse de "Smart Tunisie"    Les recettes douanières ont augmenté de 17,2%, fin novembre    JTC 2021: Une inauguration inédite célébrant plusieurs expressions d'art et transmise à la télé    Tunisie – Japon : Conférence "JICA Chair" et signature d'un mémorandum de coopération à l'ENA de Tunis    Tunisie [EN DIRECT] : Les militants de l'Union affluent à la Kasbah pour commémorer l'assassinat de Farhat Hached    Foot-Europe: le programme du jour    Yasmina Khadra appelle au sauvetage de la librairie El Moez    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Importation des voitures de luxe : L'austérité doit concerner les voitures administratives et non pas les voitures privées
Publié dans Tunisie Numérique le 23 - 10 - 2021

Dans une allocution récente à l'ouverture du Conseil des ministres, Saïed a affirmé « l'importance pour l'Etat de retrouver son rôle social, de consacrer la culture du travail, de rationaliser les importations et d'encourager la consommation des produits tunisiens ».
Il a indiqué qu' « une stratégie d'austérité sera adoptée compte tenu de la crise financière que traverse notre pays ». « Dans ce cadre, l'importation de voitures de luxe dont les prix s'élèvent à des centaines de millions sera suspendue, ainsi que tout produit dont le citoyen n'a pas vraiment besoin », a ajouté le Président de la République.
« Ces grosses voitures de luxe sont importées par des moyens détournés et illégaux. Il serait mieux que cet argent aille vers l'acquisition de moyens de transport au profit des élèves des régions intérieures qui parcourent des kilomètres à pied pour rejoindre leurs écoles », a précisé le chef de l'Etat.
Saied a, sous cet angle, déclaré que « Ils importent certaines marques de véhicules de luxe d'une valeur globale estimée à des centaines de millions et d'une manière illégale, alors que le citoyen tunisien meurt de faim ». « Les étudiants ne peuvent pas se déplacer à cause du manque de moyens de transports » a-t-il regretté.
Toutefois, porter un costume de luxe ou rouler dans une voiture de luxe, n'est pas à priori un crime à condition de payer les impôts dus sur la consommation, la TVA, les droits de douanes, les droits de timbre sur factures et les taxes interminables relatives à l'achat de pareils produits.
Il est normal aussi que les « riches » – une notion très relative et variable – s'ils ont payé leur impôts, ne doivent pas être tenus responsables de toutes les misères du monde, des misères qui remontent à la nuit des temps, particulièrement, en Tunisie. La pauvreté, le chômage et le non accès à des services publics décents constituent des problèmes économiques dont la résolution ou l'allègement incombe à l'Etat en tant que régulateur économique et social.
En valeur, le coût d'acquisition d'une voiture de « luxe », une notion qui est aussi très relative et variant d'une frange sociale à une autre est important mais en volume, le coût des importations des quelques 1300 à 1500 voitures de « luxe » importées légalement par les concessionnaires accrédités par L'Etat Tunisien ne dépasse pas 20 millions de dinars ce qui ne représente rien par rapport aux importions louches faites souvent pour blanchir de l'argent des milliers de produits superflus de Turquie coûtant annuellement 3 milliards de dinars au pays.
En outre, l'austérité n'a jamais été une affaire privée, celle-ci est conceptuellement l'affaire de l'Etat. Un état qui permet aux fonctionnaires de rouler dans près de 100 mille voitures dont la plupart sont de grosses cylindrées et de véritables voiture de luxe.
L'expert auprès l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) coopérant avec l'Instance supérieure de contrôle administratif et financier, Mohamed Amri, a déclaré le 21 juin 2019 que « 50 millions de dinars sont alloués chaque année pour l'achat de voitures administratives ».
Lors d'une conférence de presse dédiée à la présentation du rapport de l'instance, l'expert international a également fait savoir que chaque année, environ 500 millions de dinars sont alloués à la réparation et l'entretien de ces véhicules et pour l'acquisition de carburant. Au total, en Tunisie on dispose de 91505 véhicules administratifs. Il s'agit, selon lui, d'un chiffre très élevé par rapport aux capacités de l'Etat. Sans commentaire...












Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.