Sihem Boughdiri : nous attendons les remarques de l'UGTT sur le programme de réformes    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Covid-19 : L'UE verse 300 millions d'euros d'assistance macro-financière pour soutenir la Tunisie    Alerte Météo : 17 gouvernorats placés en vigilance jaune    CAN 2023 : Le Maroc avec Harit et Mazraoui, mais sans Ziyech    Altercation entre le gouverneur de Tunis et des chauffeurs de taxis    Ligue 1 Pro : Le CSS plie mais ne rompt pas    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    Afek Tounes appelle à un vrai dialogue sans conditions et sans exclusion    Ibrahim Chaibi: Nous ne sommes pas un ministère des Affaires islamistes mais un ministère de toutes les religions [Audio]    Auto: Renault va-t-elle fermer son usine en Algérie ?    Ghazi Chaouchi: Kais Saïed est fini et je porterai plainte contre lui    Clôture du Yachting Festival Gammarth 2022 : L'édition 2023 ambitionne de viser l'international    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    Une très mauvaise publicité pour la Tunisie, en plein FITA 2022 [VIDEO]    Du nouveau dans l'affaire d'Elyes Fakhfakh    Goubellat: Création d'une unité de Protection civile [Photos]    UGTT : le dialogue doit être global et le gouvernement cherche à céder les entreprises publiques    Signature d'une convention de partenariat entre le Groupe STAFIM et la Société Tunisienne d'Assurances et de Réassurances STAR    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    Brahim Laroui, Président de la Folea (Maroc): «Les pays dU Maghreb doivent être suffisamment armés...»    Développement des filières oléagineuses: Le colza, une culture indispensable pour la souveraineté alimentaire    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    Comme prévu, ce sera un monologue national    Nizar Yaiche : La Tunisie doit être une porte d'entrée pour l'Afrique    NEWS: MU perd, mais Hannibal Mejbri marque des points.    Tataouine: Abir Moussi effectue une visite à Bir Lahmer [Vidéo+Photos]    Boycott du Dialogue et grève générale...Précisions de l'UGTT    Ligue 1 – play-off ( 6e journée) – CSS-ESS (16h00) | ESS: Faire un bon coup...    Ligue 1 – play-off ( 6e journée) — CSS-ESS (16h00) | CSS: Dernière chance    Les concessions des braves...    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    LTDH : d'anciens dirigeants appellent à ne pas participer au dialogue national dans sa forme actuelle    Urgent: Précisions du ministère de la Santé concernant la variole du singe    CONDOLEANCES    Litige CS Chebba-C Africain : L'examen du recours du CS Chebba reporté au 31 mai    Finales Conférence Ouest NBA : Les Mavericks sauvent l'honneur    Performance sonore en quadriphonie par le collectif Sp|n et «Prestige» à B7L9 Art Station: Expérimentation et détournement    EnviroFest 2022 — « Méditerranée, l'odyssée de la vie », de Frédéric Fougea: Un fascinant voyage dans la Grande Bleue    Art contemporain: Mono, ou la porte d'accès à l'art digital    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    En photos: L'actrice allemande Wilma Elles habillée par Esthere Maryline au Festival de Cannes    Coupe de Tunisie Handball : Voici le nouveau rendez-vous du match final    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    45 hommes d'affaires Tunisiens à Malte    Sommet de la Francophonie en Tunisie...700 journalistes étrangers seront présents    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Russie-Ukraine : Poutine monte d'un cran, un danger imminent pour l'Europe, les USA, le monde
Publié dans Tunisie Numérique le 20 - 01 - 2022

Après le Royaume-Uni, c'est au tour des pays baltes de convoyer des armes vers l'Ukraine, sur instruction de Washington. A ce stade rien ne semble pouvoir stopper l'affrontement armé qui se profile avec la Russie. Cette dernière a fait savoir ce jeudi 20 janvier qu'elle va lancer de vastes exercices navals, lesquels vont mobiliser plus de 140 navires de guerre et 10 000 soldats, de janvier à février 2022. Les opérations auront lieu dans l'Atlantique, l'Arctique, le Pacifique et la Méditerranée…
L'Ukraine recevra des missiles antichars Javelin. Les USA «accélèrent les transferts autorisés d'équipements d'origine américaine provenant d'autres alliés», a indiqué un responsable du département d'Etat depuis Berlin, où le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a évoque le dossier ukrainien avec les partenaires européens.
Du côté de la Russie, on argue que ces manœuvres sont un test grandeur nature pour «les forces navales, aériennes et spatiales» et pour faire face aux «menaces» venant des «mers et des océans», a indiqué le ministre de la Défense…
En face le ministre de la Défense lituanien a déclaré : «Nous avons décidé d'envoyer des armes et d'autres aides [à l'Ukraine]» pour «dissuader» la Russie de lancer une action armée. «L'histoire nous montre que faire des concessions à l'agresseur finit par aboutir à une grande guerre. (...) Tout pays qui se défend doit avoir la possibilité de le faire», a-t-il ajouté…
Cette précision est d'importance : Cela veut dire que contrairement à ce que le président américain, Joe Biden, claironnait il y a quelques mois, l'Ukraine devra faire sa guerre toute seule, aidée certes par ses alliés mais pas question d'envoyer des troupes ferrailler contre l'armée de Vladimir Poutine. Cela nous rappelle exactement la déclaration péremptoire de l'ancien américain Barack Obama, qui avait fait de l'utilisation d'armes chimiques par le syrien une ligne rouge. In fine quand Bachar al-Assad le fit et que le président français de l'époque, François Hollande, demanda à Obama de frapper Damas, le président américain se déballonna au motif que le Congrès ne laisserait pas faire…
Washington depuis 2021 a envoyé à l'Ukraine un armement d'une valeur de 650 millions de dollars d'armes, dont 200 millions pour le seul mois de décembre dernier. Les Américains aident, personne ne le conteste, mais ce ne sont pas eux qui iront sauver sur le terrain l'Ukraine. D'ailleurs on attend de voir si leurs soldats sur place vont être rapatriés au premier coup de feu tiré par les Russes, laissent le pays se débrouiller seul face à l'ogre Poutine. Quid de l'OTAN ? Il est aux abonnés absents…
De l'autre côté l'Europe, sous la houlette du président français, Emmanuel Macron, gesticule, vocifère, menace mais ne fera pas plus que les Américains. Bon, il y a bien l'arme des sanctions économiques, mais on sait que si Poutine n'a pas plié après toutes ces années de tour de vis, ce ne sont pas les prochains qui le feront flancher. Et puis pour les Européens et les Américains il y a le risque que cette confrontation armée aggrave le péril économique : l'inflation, la montée des prix des hydrocarbures dont la Russie est une grande pourvoyeuse, etc.
Et si l'Europe et les Etats-Unis vont moins bien, leurs partenaires africains aussi. Dans ce conflit entre la Russie et l'Ukraine c'est aussi l'avenir d'une partie du monde qui se joue…

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.