Décès du juge Mongi Chalghoum    Rencontre à Davos entre la cheffe du gouvernement et la directrice générale du FMI    Mission d'hommes d'affaires Tunisiens à Malte : La Conect veut dynamiser l'investissement bilatéral entre les deux pays    Hajer Gueldich: Célébration de la journée mondiale de l'Afrique du 25 mai    Finales Conférence Est NBA : Boston éteint Miami avec fracas dans le Game 4    Mercato : Aïssa Laidouni dans le viseur de ce club français    Météo: Températures élevées, ce mardi    Forum de Davos : Bouden rencontre un certain nombre de dirigeants politique et d'institutions internationales    Monde : Un tribunal ukrainien ordonne l'arrestation de l'ex-président Ianoukovitch pour trahison    Abu Dhabi : Plusieurs blessés dans l'explosion d'une bonbonne de gaz    Tunisie-Djerba [PHOTOS] : Retour du marché italien une pause de deux ans    La nouvelle Skoda Fabia remporte le Red Dot Award    Un Tweet. 41 mots. Deux photos ... et des messages    Le gouverneur de Ben Arous continue d'attirer les regards    La HAICA appelle le gouvernement à garantir des élections libres et équitables    "Time" : Poutine parmi les 100 personnes les plus influentes de 2022    Sfax: La coordination de l'Environnement rejette l'idée de réutiliser les équipements de la SIAPE [Vidéo]    Béja | Une tortue marine relâchée à la plage de Zouaraa    Sommet de la Francophonie en Tunisie...700 journalistes étrangers seront présents    Golf | Finale du championnat de Tunisie : La fête annuelle du golf à Gammarth    L'ancien ministre de la Culture, Ahmed Khaled est décédé    GCF se poursuit en ligne et propose les films de la compétition en streaming gratuit (Programme)    La Tunisie capable d'exporter 2,3 milliards d'euros d'habillement vers l'Europe    L'UGTT: Bientôt, une grève dans le secteur public    En dehors du stade, Ronaldinho n'est pas un bon joueur    Comar d'Or 2022: Liste des écrivains lauréats de la 26e édition récompensés au théâtre municipal de Tunis    Le Salon de la Tunisie à Lyon ouvre ses portes ce week-end : Authenticité et qualité    Pourquoi | Internet et ses problèmes    Enquête | Energies renouvelables : Une porte vers la justice sociale...    Tribune | Festival des fleurs de Namangan 2022 : La ville de Namangan fleurit pendant le printemps    Tourisme | 1.000 postes d'emploi disponibles à Djerba et Zarzis : L'absence de main-d'œuvre se fait sentir    Tribune | Réflexions autour du livre « Prison et Liberté, parcours d'un opposant de gauche de la Tunisie indépendante », de Chérif Ferjani : Quand la prose du narrateur fait trembler les frontières    Expatriés | Maâloul, sauveur d'Al Ahly SC    ESZ : Ça passe ou ça casse !    Noureddine Ben Ayed : je suis le président légitime de l'Utap    Le Courant démocrate boycottera les élections et le référendum    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Officiel : Najla Bouden en Suisse...les raisons    Classement WTA : Ons encore 6e, un seul changement dans le Top 10    Commission consultative : Fadhel Moussa mécontent de la démarche de Kaïs Saïed    Inauguration d'une rue au nom de Claudia Cardinale à la Goulette : Un hommage amplement mérité    Coopération Tuniso-Mauritanienne : Renforcement des liens culturels et des projets communs    Claudia Cardinale en Tunisie du 25 au 30 mai courant    Ons Jabeur: Je suis déçue mais...    Palmarès de la 26ème édition du Comar d'Or    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    Mahdia : Sauvetage de 44 migrants clandestins    Un excellent nouveau livre de Hatem M'rad : Les dérives contraires en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fonction publique : Hausse des salaires de 1,7 milliards de dinars au seul mois de novembre dernier
Publié dans Tunisie Numérique le 27 - 01 - 2022

De jour en jour, il s'avère que les appels à l'adoption de mesures d'« austérité » à travers la rationalisation de la masse salariale du secteur public et le déficit budgétaire ne sont en réalité que de simples promesses vides lancés de temps à autre pour répondre aux appels des bailleurs de fonds qui incitent la Tunisie à les appliquer pour l'octroi de crédits jugés vitaux pour l'économie du pays. Ces promesses ne seront jamais tenues.
Et pour cause, le bulletin de suivi du budget de l'Etat à fin novembre dernier et qui vient d'être publié aujourd'hui jeudi 27 janvier 2022 par ministère des finances a montré qu'au seul mois de novembre 2021, les salaires des fonctionnaires ont atteint 18380.0 millions de dinars (MD) contre 16656.8 MD au mois d'octobre précèdent soit une augmentation inédite de 1723.2 MD. Cette hausse revient à l'effet des nominations aux postes fonctionnels et aux promotions dont la publication remplie quotidiennement plusieurs pages du JORT.
Les frais de gestion administratives composés essentiellement des dépenses en carburants et entretien des voitures de fonction administratives se sont accrus à leur tour entre novembre 2020 et novembre 2021 à 1474.6 MD. Bref, on est face à des chiffres révoltants dans un pays déchiré totalement par tout genre de déficit et de misère généralisée.
Le ministère des finances révèle, en outre, dans son bulletin périodique relatif au suivi de l'exécution du budget de l'Etat au titre des onze premiers mois de l'année 2021 que les ressources budgétaires ont culminé à 28731.5 MD à fin novembre 2021 ce qui correspond à une progression de 9.1% par rapport à la même période un an auparavant et ce, principalement en raison de l'augmentation des recettes fiscales de 24032.1 MD, fin novembre 2020 à 27079.3 MD au terme des onze premiers mois de l'année dernière, soit un accroissement de 12.7%.
Au fait, il est à noter que sous cet angle les taxes indirectes qui sont les taxes sur la consommation et qui incluent principalement la taxe sur la valeur ajoutée, les droits de consommation, les droits de douanes et d'autres taxes ont progressé au cours de la période novembre 2020 – novembre 2021, de 13441.6 à 16114.2 millions de dinars, soit une flambée de 19.9%. Cette hausse record vient dans un contexte de morosité économique et de baisse exceptionnel du pouvoir de consommation causée notamment par l'inflation galopante au pays.
Les charges budgétaires quant à elles ont augmenté à 33507.0 MD (+6,7%). Les frais d'investissement ont enregistré une progression de 6,2% à 3118.7 MD, leur taux de réalisation par rapport aux objectifs tracés au niveau du budget est de 73.9%.
Les dépenses de transferts et interventions sociales de l'Etat composées notamment des subventions se sont accrues de 8.7% pour se situer au terme des onze premiers mois de l'année dernière à 6917.5 MD suite essentiellement à hausse des subventions des céréales dont la valeur des importations a remarquablement augmenté.
Le solde du financement extérieur net fin novembre dernier était de seulement 908.2 MD. Néanmoins, une part de 84.8% des crédits extérieurs obtenus à fin novembre dernier (5715.2 MD) a été utilisée pour combler le déficit budgétaire.
Rappelons que d'après un document élaboré par la Présidence du Gouvernement (PG) intitulé « Programme de réformes pour une sortie de crise » qui est destiné au FMI en vue d'un nouvel accord de financement et qui a été publié en exclusivité par « Tunisie Numérique », il a été annoncé que pour la période 2022-2026 les autorités prendront plusieurs mesures de redressement des finances publiques et qui concerneront en particulier la rationalisation de la masse salariale à la fonction publique.
Plusieurs mesures sont prévues pour 2022, à cet effet, et qui se rapportent au gel des recrutements (415 MD), au gel des salaires (1060 MD) avec un gain effectif en 2023 et 2024, à la retraite anticipée (84 MD) – avec un coût estimé à 192 MD – outre d'autres mesures non chiffrées à savoir la mobilité vers le secteur privé et la prolongation de congés pour la création d'entreprises. L'impact financier total attendu est de 1559 MD en 2022.
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.