Najla Bouden participe au Forum économique mondial de Davos    ''Citoyens contre le coup d'Etat'' : La Tunisie a besoin d'un véritable dialogue national    Tunisie-Béja : Il a violé une fille dans un cimetière !    BAL 2022 : ça sera US Monastir – Zamalek en demi-finale    Belgique -Variole du signe : Mise en quarantaine obligatoire aux personnes infectées    Jendouba : Saisie de 20 tonnes d'aliments pour bétail    Tunisie-Sidi Bouzid : Baisse des estimations de la récolte céréalière    Claudia Cardinale en Tunisie du 25 au 30 mai courant    Premier League : Man City champion d'Angleterre 2022    Béja [VIDEO + PHOTOS] : Obsèques de l'ancien PDG de Tunisair, Elyes Mankbi    Maher Jedidi nommé vice-président de l'ISIE    Tunisie: Maher Jedidi nommé vice-président de l'ISIE    Ali Laârayedh : malmener la démocratie, c'est malmener la Tunisie et son peuple    Tunisie : La situation socio-économique du pays, au cœur d'une rencontre entre Saied et Majoul    Roland-Garros 2022 : Ons Jabeur éliminée dès le premier tour    Election d'un nouveau bureau exécutif à la Ftav    Tunisie : La réalité a prouvé la justesse du choix du syndicat    Foot-Europe: le programme du jour    L'Utap décide de tenir son conseil national en janvier 2023    Elyes Mnakbi, ancien PDG de Tunisair n'est plus    Etats-Unis : Pénurie de lait pour bébé    Pèlerinage de la Ghriba, symbole d'ouverture et de tolérance    Elyes Mnakbi, ancien PDG de Tunisair, n'est plus    Finales Conférence Est NBA : Le Miami Heat mène 2-1 contre Boston Celtics    15e édition du Salon International du Bâtiment et de la construction du 23 au 29 mai 2022: Economiquement vertueuse    Cerisier : un fruitier facile et généreux    CONDOLEANCES: Zoubeida SMIDA mère de M. Mounir SMIDA    EXPRESS    ESS: Enchaîner    Le ronflement : causes, symptômes et traitement    Foire des plantes au bélvedère l'appel des fleurs et des senteurs    Pourquoi: Manque de verdure    EST: Maintenir la cadence    26e édition des prix littéraires Comar au Théâtre Municipal: Le roman en fête    Mes odyssées en Méditerranée | Vient de paraître « Mparamu lu sicilianu II »: Au cœur de la langue et la culture siciliennes    Palmarès de la 26ème édition du Comar d'Or    Un spectacle hologramme d'Adele au Théâtre municipal de Tunis    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    Foot-Europe: le programme du jour    La Russie punit la Finlande et coupe le gaz après l'électricité    Offcieil : Joey R. Hood, nouvel ambassadeur US en Tunisie    Parution du livre "Journal d'un Jeune Ambassadeur" de l'écrivain prodige Amir Fehri    Mahdia : Sauvetage de 44 migrants clandestins    Exposition "Prestige" de Dora Dalila Che du 20 mai au 17 juillet à la station d'art B7L9    Biden reste le gendarme de l'Europe : 40 milliards pour l'Ukraine pendant que l'UE se cache    Un excellent nouveau livre de Hatem M'rad : Les dérives contraires en Tunisie    Les droits humains à la tête du client    La Tunisie accueille 'Phoenix Express 2022'    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Russie-Ukraine : Macron réussit là où Biden a lamentablement échoué
Publié dans Tunisie Numérique le 28 - 01 - 2022

Le monde entier attendait les retombées de la conversation téléphonique entre le président français, Emmanuel Macron et son homologue russe, Vladimir Poutine. Et bien les bruits sont plutôt bons au terme de cet entretien aux enjeux qui dépassent largement l'invasion d'un pays. Au terme d'une longue discussion – entre 1h et 1h30 tout de même-, Poutine et Macron ont fait état d'un "constat de désaccord" mais ont convenu de "la nécessité d'une désescalade", précise le palais de l'Elysée ce vendredi 28 janvier…
Les deux hommes n'ont pas éludé les questions qui fâchent indique le communiqué, "sans surprise, le président russe a réitéré les raisons qui ont amené la situation actuelle: pour lui, la responsabilité de l'OTAN est de s'être approchée de la Russie", rapporte BFM TV. Le chef de l'Etat français pour sa part a insisté sur l'impératif de "respecter la souveraineté des Etats" pour que la "confiance" ne soit pas rompue et que la "sécurité" règne en Europe.
Macron, qui occupe la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne (UE), a parfaitement joué son rôle de leader d'une Europe qui se cherche sur le plan diplomatique, qui n'est pas outillée militairement – avec une défense commune – pour peser sur les grands dossiers du monde (c'est ce que Macron ambitionne de réaliser) mais qui manifestement a su trouver les mots là où le président américain, Joe Biden, a complètement flanché…
En montrant des signes de fébrilité devant la démonstration de force de Poutine, Biden a prouvé qu'il n'est pas à la hauteur de la situation, alors que sa puissance militaire phénoménale le lui permettait. Il fallait juste éviter de paniquer face aux bruits de botte, ce que d'ailleurs les Européens lui ont beaucoup reproché…
Le président américain, dans l'agitation, a oublié que Poutine est le dernier à vouloir cette guerre, qu'il n'en a pas les moyens à long terme et qu'il a beaucoup plus à perdre (avec le déluge de sanctions économiques, notamment en lui fermant les canaux du gaz) qu'à gagner en occupant un territoire dont il ne saurait que faire, à part consolider sa légende d'affreux sanguinaire. Le président américain payera cher son erreur de jugement aux prochains scrutins locaux et bien après…
Par contre pour Macron les affaires marchent bien, pour le moment, dans la perspective des élections françaises d'avril 2022 pour lesquelles il était assez mal embarqué. "Le président russe a nié des intentions offensives et souhaité que nous progressions ensemble vers l'application des accords de Minsk", a indiqué le communiqué de l'Elysée, ajoutant qu'il faut à présent "se concentrer sur la désescalade"…
Si le président français parvient à arracher des concessions majeures de la part de Moscou, sa stature nationale et internationale en sera considérablement renforcée…
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.