Rencontre axée sur le projet de loi de finance 2021 (Présidence du gouvernement)    Les représentants des structures judiciaires réclament la création d'un Fonds d'appui à la justice    L'ancien ambassadeur d'Allemagne à Tunis, Dr Andreas Reinicke, nommé conseiller pour la coopération digitale pour l'Afrique du Nord    Bourse de Tunis : Le Tunindex termine la séance de jeudi sur une note morose    Inauguration d'un nouveau centre de formation inter-entreprises dans le secteur du textile à Bizerte    Des manifestants menacent de fermer la vanne du Gazoduc de Sbikha    Retour, plein d'espoir, des Azerbaïdjanais    Des femmes militantes réduites au silence par les armes    L'Iran et la Russie coopèrent sur un vaccin anti-Covid    Tunisie, Egypte et Liban grands bénéficiaires    Le président du Zamalek, Mortada Mansour «persona non grata» pour la finale !.    Repli tactique ou tentative pour sortir de la crise qu'il a pilotée ?    Damas dénonce encore une fois des frappes israéliennes    Chiraz Latiri, ancienne ministre des affaires culturelles défend son bilan    Olga Malakhova et les archétypes    Les arts visuels dans tous leurs états    Le documentaire tunisien "Le disqualifié" de Hamza Ouni remporte la mention spéciale du jury du BIAFF Doc    La Tunisie, 2ème pays où les chercheurs ont amélioré le mieux la sécurité de Facebook    Le court métrage tunisien "Nour", de Rim Nakhli en lice au festival international du film du Caire    Violence faite aux femmes : Le ministère de la Femme signe un accord de partenariat avec l'Association femme et citoyenneté au Kef    Webinar sur les principales leçons tirées de Tfanen-Tunisie Créative le 3 décembre    Projet européen "REUSEMED" pour la création des réseaux de réutilisation des déchets    ARP : adoption du rapport relatif aux projet de loi de finances de 2021 et budget de l'Etat de 2021    Coronavirus: De nouvelles contaminations à Mahdia    En photos : En colère, les journalistes protestent à la Kasbah    Etoile du Sahel : un entraîneur brésilien sur le radar    Covid-19 : le taux de guérison porté à 72,7% contre un taux de mortalité de 3,26%    Calme plat et absence de production au bassin minier    DECES : Mahmoud TAAMALLAH    Echange de graves accusations entre deux hauts magistrats : Faut-il craindre pour l'indépendance de la justice ?    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 26 Novembre 2020 à 11H00    Tunisie [Vidéo]: En direct, rassemblement des journalistes à Sfax    Coronavirus: De nouveaux décès à Sfax    NEWS | Shonga propose ses services à l'EST    Diego Maradona s'est éteint hier : Une légende s'en va !    Ligue des Champions : le Bayern et City qualifiés aux huitièmes de finale    La grève des magistrats prolongée de trois jours    Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Sénégal : la Banque africaine de développement renforce les capacités nationales pour accroître la performance de son portefeuille    La Chambre africaine de l'énergie propose un guide de réformes pour le secteur pétrolier et gazier de la Guinée équatoriale    Forum de recrutement de l'INSAT : une édition spéciale 100% digitale    Habib Ammar : la priorité est de protéger le secteur touristique de l'effondrement    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Météo : Temps ensoleillé    Des cercles de réflexion auront lieu à Dar Sebastien à partir du 27 novembre 2020    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    Audition du Ministre des affaires Culturelles: Le budget se réduit comme une peau de chagrin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La contestation sévèrement réprimée en Biélorussie
Publié dans Le Temps le 20 - 08 - 2020

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a ordonné hier au ministère de l'Intérieur de mettre fin aux troubles qui ont éclaté à Minsk après sa réélection contestée.
"Il ne doit plus y avoir de troubles d'aucune sorte à Minsk. Les gens sont fatigués. Les gens exigent la paix et la tranquillité", a-t-il déclaré, selon l'agence de presse Belta
Sa reconduction au pouvoir, qu'il détient depuis 26 ans, a donné lieu à des manifestations sévèrement réprimées.
Le chef de l'Etat a également ordonné un renforcement de la sécurité à la frontière pour empêcher l'intrusion de "combattants et d'armes".
L'opposante Svetlana Tikhanoskaïa avait auparavant appelé l'Union européenne à ne pas reconnaître les résultats de la présidentielle du 9 août, selon elle entachée de fraudes.
L'ex-candidate réfugiée en Lituanie a lancé cet appel en anglais dans une vidéo diffusée avant l'ouverture à la mi-journée d'un sommet européen extraordinaire en visioconférence consacrée à la Biélorussie.
"La violence doit cesser et un dialogue pacifique et inclusif doit être entamé. La présidence de la #Biélorussie doit refléter la volonté du peuple", a écrit Charles Michel, président du Conseil de l'UE, dans un tweet annonçant le début du sommet.
L'Union a l'intention d'exprimer "la condamnation et le rejet" de l'administration d'Alexandre Loukachenko, a quant à lui déclaré Josep Borrell, porte-parole de la diplomatie de l'UE, contestant la légitimité du chef de l'Etat.
Mise en garde russe
L'UE a déjà exprimé son intention de sanctionner les responsables des fraudes électorales et de la répression.
Les présidents du groupe de Visegrad, qui réunit Hongrie, Pologne, République tchèque et Slovaquie, ont quant à eux appelé mercredi dans un communiqué commun les autorités biélorusses à "ouvrir la voie à une solution politique" et les ont invitées à respecter les libertés fondamentales et à limiter le recours à la force contre les manifestants.
De son côté, la ministre suédoise des Affaires étrangères, Ann Linde, a proposé d'organiser une visite à Minsk dans le cadre de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont son pays doit prendre la présidence tournante en 2021.
Les condamnations européennes sont vues d'un mauvais oeil à Moscou où le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a jugé mercredi qu'aucune médiation internationale n'était nécessaire en Biélorussie et a dénoncé les ingérences étrangères.
Vladimir Poutine, qui avait proposé une aide militaire à son homologue biélorusse dans le cadre des accords de défense bilatéraux, avait mis en garde mardi la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron contre toute intervention en Biélorussie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.