Hamadi Jebali admis en urgence au service de réanimation de l'hôpital Habib Thameur    Hamma Hammami accuse des milices du président d'attaques contre les manifestants    Entrée en exploitation de la première centrale solaire flottante de la zone Mena à Tunis    Phosphates :Transport par des pipelines hydrauliques    Météo | Hausse remarquable des températures à partir de dimanche    Les magistrats campent sur leur position    Phosphates et environnent ,le revers de la médaille    Tunisie Telecom finalise le projet de couverture des zones blanches    Djerba sans sachets plastiques à usage unique depuis le 1er août 2022 : Est-ce la fin du cauchemar?    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Leila Toubel : j'ai présenté un ensemble de propositions au sein de la commission consultative    Ligue 1 Pro : Officiel. Le CSS jouera la coupe de la CAF    Mondial Hand Juniors Filles 2022 : la Tunisie bat la Guinée et se qualifie au 2e tour    Semaine boursière : Le Tunindex en hausse en dépit d'un volume transactionnel modeste    Sfax: Une réunion tendue du conseil municipal [Vidéo]    Petite histoire d'une grande réussite: Il réussit à décrocher son bac à l'âge de 47 ans [Vidéo]    Sousse: Après 15 ans de fermeture, le parc municipal de Msaken rouvre ses portes [Photos]    Covid-19 : un décès à Bizerte    Kram : arrestation de huit femmes soupçonnées d'appartenance à un groupe terroriste    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    Menaces sérieuses contre le président Kaïs Saïed : Qui veut semer le chaos dans le pays ?    Bizerte : Saisie de 1,15 t de farine subventionnée    Diplômés en technologie, ingénierie et mathématiques : La Tunisie, 2e pays au monde par le nombre    Pourquoi | Le bac, et après ?    Youssef Zied Elhechmi, Professeur agrégé en Médecine Intensive Réanimation et co-fondateur de la start-up HOPE HORIZON, à La Presse : «La solution d'ordonnance médicale SmartCare sera gratuite pour les patients, les médecins et les pharmaciens...»    Tribune | Hommage à l'Armée nationale à l'occasion de son 66e anniversaire (II)    «Possibles», revue trimestrielle de littérature : «Le train m'emporte vers toi, mais déjà tu n'es plus là...» !    Exposition «Khémaïs Khayati, la passion de la photo» à la Cinémathèque Tunisienne : Du cœur avec beaucoup d'argentique    Classement CAF: Le Top 10 des meilleurs championnats africains    L'UGTT commémore le 55ème anniversaire du décès de Ahmed Tlili [Vidéo]    Huawei Tunisie obtient le ICT Industry and talent development Award    Point de vue | Limite incontrôlable !    CSS : Objectif à moitié atteint    L'EST prend option sur le titre : Le flegme «sang et or»    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme Tv de la dernière journée    Ons Jabeur rassure son public    Festival International de Hammamet de retour du 13 juillet au 19 août 2022 : Une édition prometteuse en vue !    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gazoduc Nigéria-Maroc : Un pari gagnant, l'OPEP finance en attendant les Européens
Publié dans Tunisie Numérique le 13 - 05 - 2022

Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc est sur la table depuis 2016, mais son financement n'est pas bouclé jusqu'ici. Les choses vont s'accélérer, du fait de la conjoncture internationale qui a fait du gaz la denrée la plus prisée et donc la plus chère. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) est très intéressée par le méga projet maroco-nigérian et les financements suivent…
Rabat et le Fonds OPEP pour le développement international ont paraphé un accord de prêt de 100 millions de dollars pour doper l'inclusion financière et la transformation numérique. «Puis quelques jours après, le Maroc et l'OPEC Fund ont procédé à la signature de la documentation juridique relative au financement d'une partie de la deuxième phase des études d'avant-projet détaillées du projet de gazoduc Nigéria-Maroc, qui vise à devenir un catalyseur du développement économique dans la région de l'Afrique Nord-Ouest», rapporte Aujourd'hui Le Maroc.
«Une sortie médiatique du ministre d'Etat nigérian aux ressources pétrolières, Timipre Sylva, montre l'intérêt de l'OPEP au projet. Le responsable nigérian avait expliqué que le gazoduc, qui est une extension de celui de l'Afrique de l'Ouest et qui achemine déjà du gaz du Nigéria jusqu'au Ghana, en est au stade des études et de la recherche de partenaires financiers, pour le mener jusqu'au Maroc où il sera relié au marché européen», ajoute le journal.
Le ministre nigérian a indiqué que l'objectif est de prolonger ce même gazoduc jusqu'au Maroc en passant par la côte. Les études sont sur les rails. «Bien sûr, nous en sommes à la sécurisation du financement du projet et beaucoup d'entités manifestent leur intérêt. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole fait partie des organismes internationaux prêts à investir dans le projet de gazoduc Maroc-Nigéria», a-t-il dit. Beaucoup d'autres parties sont partantes pour miser sur ce projet de gazoduc qui va acheminer «notre gaz à travers de nombreux pays en Afrique, jusqu'à la limite du continent africain, où nous pouvons avoir accès au marché européen», a conclu le responsable.
Manifestement le pari du Maroc sera un pari gagnant, qui plus est avec le Nigeria, première économie d'Afrique grâce justement aux hydrocarbures. A noter que le Nigeria est assise sur les plus grosses réserves en gaz du continent et les septièmes dans le monde, et ça ça intéresse beaucoup les Européens qui cherchent à se défaire du gaz russe. Bon, il faudra quelque 20 milliards de dollars pour boucler le financement mais ça part très bien…
Le plus long gazoduc offshore du monde – quelque 5000 kilomètres – est le deuxième gros projet entre le Maroc et le géant africain, après le programme dans l'énergie solaire. A ajouter au plan sur l'indépendance énergétique du Maroc, dont les grandes lignes ont été tracées dernièrement. Un virage d'autant plus urgent que la planète est partie pour une longue période d'instabilité qui fera de l'énergie un élément phare…

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.