Législatives, FMI, PDL… Les 5 infos de la journée    L'UBCI partenaire officiel de l'Extended sessions de « Jazz à Carthage »    Jasmin Open Monastir : Résultats de mardi et liste des qualifiées pour les 1/8    Tunisie – Découverte d'autres grandes sommes d'argent dans les comptes bancaires d'un syndicat de police    Le "devoir" de casser la rigueur budgétaire, 1100 recrutements et une explication hallucinante    L'école MedTech de la SMU rejoint un groupe d'élite d'écoles d'ingénieurs prestigieuses dans le monde    Etude Epson: sur fond de conflits et de crise économique, l'attention mondiale se concentre sur le changement climatique    Monde-Daily brief du 04 octobre 2022: Guerre en Ukraine : Kiev garde l'initiative militaire    FMI: Plus de 20 pays pourraient avoir besoin d'une aide d'urgence face à la crise alimentaire    Cherche-t-on à achever Tunisair ?    Abdelkader Boudriga recommande de moderniser les lois contre les chèques sans provision    Issam chebbi: Les restrictions excessives aux partis confirment l'illégitimité des prochaines législatives    Tunisie-coronavirus : Nouveau bilan    Tunisie : Incendie au siège de la société des chemins de fer    British Council mise sur de nouveaux modes d'apprentissage et de connexions    Photo du jour : "grand ménage" au Palais de justice de Tunis    Le FMI a dit oui à la Tunisie ?    Tunisie: Recrutement de 1100 assistants universitaires    Réouverture de l'inscription à distance pour les élèves des écoles privées    Le neurologue Tunisien Riadh Gouider élu membre correspondant à l'académie française de médecine    Maroc : Le paradis des fonctionnaires fantômes, plus de 90 000 dans le public    L'ile du pardon: Le dernier chef-d'œuvre mondial de Ridha Béhi    JCC 2022 : Des films restaurés et inédits de la fin des années 60 dans le focus Palestine    L'Union islamique des avocats accuse la Faculté de Sciences juridiques de "propager" l'homosexualité    Les Tunisiens de France rapportent à l'Etat 3807.9 MD    Ce qu'a dit le Ministère de l'Infrastructure de l'Ukraine sur la Tunisie    Moncef Dhouib : quel sort réserve-t-on à l'église de Sfax après l'arrêt des travaux ?    Conflit FTF - Croissant Sportif Chebbien : longues réflexions sur une courte décision    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    Météo en Tunisie : Ciel peu nuageux à partiellement nuageux    LC Europe (Poules / 3è J) : les matches de ce mardi    37eme édition du festival international du film francophone de Namur | « ASHKAL » de Youssef Chebbi : Du réel à l'abstrait    Les indiscrétions d'Elyssa    Tunisie: 10911 infractions économiques du 23 août au 1er octobre 2022    Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives    Ce qu'a dit la directrice du Fonds Monétaire International sur la Tunisie    Mondial 2030 : En Ukraine, Espagne et Portugal !    Ballon d'or 2022 : Podium de KB9, Mané et Vinicus !!    Essia Jaïbi, metteuse en scène et dramaturge, à La Presse : «J'aime que le théâtre soit le sujet et l'outil»    Des héros anonymes    DECES : Leïla DEHAIMI    CONDOLEANCES : Feu Ali TABOUBI    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Ukraine : Des canons français que même l'armée de Macron n'a pas, l'Allemagne suit    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Classement WTA : Ons Jabeur, 2e mondiale    L'affaire FTF-CSChebba au crible | Entre bonne guerre et mauvais procès...    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



QNB – La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?
Publié dans Tunisie Numérique le 08 - 08 - 2022

Plusieurs articles ont été publiés ces derniers mois sur la question d'une éventuelle récession économique aux Etats-Unis, dans la zone euro et dans le reste du monde. Il est clair que l'économie mondiale fait face à plusieurs vents contraires importants et connaît un fort ralentissement en 2022. Il est moins clair que nous assisterons réellement à une récession mondiale.
Cette semaine, nous définissons et évaluons le risque de récession aux Etats-Unis, dans la zone euro et à l'échelle mondiale avant de conclure sur les conséquences que cela pourrait avoir sur les perspectives économiques.
La définition reconnue d'une récession est de deux trimestres consécutifs de croissance négative du PIB. Toutefois, la croissance du PIB mondial est si robuste que cette condition est rarement remplie et de nombreux analystes qualifient vaguement de récession un ralentissement brutal.
Graphique 1: PIB américain
(Niveau, Index 2019 = 100)
Sources: Oxford Economics et analyse QNB
Tout d'abord, nous considérons l'économie américaine, qui ralentit rapidement et rend pour le moins optimiste l'idée que la Réserve fédérale (Fed) puisse organiser un atterrissage en douceur. Les indicateurs avancés, dérivés des enquêtes PMI, des marchés boursiers et des marchés du Trésor américain, indiquent tous une détérioration des conditions macroéconomiques américaines. En effet, le ralentissement de l'accumulation des stocks a déjà conduit à deux trimestres de contraction du PIB américain au premier et au deuxième trimestre 2022. Bien que cela puisse être interprété comme une récession technique, le Bureau américain d'analyse économique (BEA) pourrait décider de ne pas la considérer comme une récession officielle, car la consommation et d'autres indicateurs clés restent assez forts. Peut-être plus important encore, la Fed est devenue de plus en plus agressive dans le resserrement de sa politique, car l'inflation élevée s'est avérée plus persistante que prévu. La hausse des taux d'intérêt aura pour effet d'assombrir davantage les perspectives économiques des Etats-Unis et nous voyons maintenant une légère récession, avec de légères baisses du PIB probables au quatrième trimestre 2022 et au premier trimestre 2023 (graphique 1).
Graphique 2 : PIB de la zone euro
(Niveau, Index 2019 = 100)
Sources: Oxford Economics et analyse QNB

Ensuite, nous considérons la zone euro, qui voit une divergence entre le secteur manufacturier et les services. D'une part, la production industrielle souffre des blocages de la chaîne d'approvisionnement, de la hausse des coûts des intrants et de sentiment d'affaiblissement. D'autre part, le secteur des services bénéficie toujours d'un rebond de réouverture post-pandémie. À cela s'ajoute la dépendance de l'Europe à l'égard de l'énergie russe, qui est fortement restreinte par la guerre en Ukraine et qui pousse les prix européens de l'énergie à des sommets insoutenables. Même si la situation ne s'aggrave pas, le vent contraire des prix élevés de l'énergie devrait faire entrer la zone euro en récession, avec de légères baisses du PIB probables au quatrième trimestre 2022 et au premier trimestre 2023 (graphique 2).
Enfin, nous examinons les perspectives économiques pour le reste du monde (RdM). Le principal moteur de la croissance du PIB mondial est la réouverture continue des économies, les niveaux élevés de vaccination permettant de minimiser l'impact résiduel de la pandémie dans la plupart des pays. La Chine fait exception à la règle, mais les mesures de relance devraient permettre une reprise modeste, avec une croissance supplémentaire et sans risque de récession, malgré la stratégie Covid-Zéro de la Chine qui constitue un vent contraire persistant.
Dans l'ensemble, la progression continue de la Chine et du reste du monde devrait suffire pour éviter une récession mondiale, malgré la probabilité de récessions aux Etats-Unis et dans la zone euro (graphique 3). Ces perspectives supposent que les prix de l'énergie n'augmentent pas de manière significative et que les hausses de taux d'intérêt des principales banques centrales ne provoquent pas une crise financière avec un atterrissage brutal. Il est intéressant de noter que la prévision de croissance du PIB mondial d'environ 3 % en 2022 n'est que légèrement inférieure au taux de croissance moyen composé de 3,4 % depuis 1992.
Graphique 3: PIB mondial
(Niveau, Pondérations PPA, Index 2019 = 100)
Sources: Oxford Economics et analyse QNB
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.