La FTF limoge Faouzi Benzarti et le remplace par Maher Kanzari et Mourad Okbi pour assurer l'intérim    ONS JABEUR sur le Podium à Moscou    Tunisie – Réunion urgente de l'instance administrative de l'UGTT place Mohamed Ali    Tunisie: Sit-in ouvert des employés de radio Shems Fm à partir de lundi prochain    Tunisie-Ligue 2 (J4): résultats de samedi et classement    Première édition du Forum de la Mer-Bizerte 2018, rencontres euro-méditerranéennes de l'économie bleue durable, les 20 et 21 octobre 2018 à Bizerte    Exclusif : Pourquoi Taboubi, Majoul et Trablesi sont allés ensemble chez le directeur général du BIT à Genève    Le problème des marchés publics véreux pointe du nez…    Intempéries.. Entre la force majeure et les négligences blâmables    Création d'une commission pour l'équivalence    La gouvernance locale et les changements démocratiques en point de mire    Tunisie – L'Etat devra rembourser 9.3 milliards de dinars de dettes cette année    Déplacements à risques du CAB et de l'ESS    A chacun ses arguments    Quête commune de points    Les professionnels tunisiens en force au salon du tourisme d'Alger    Tunisie: Interpellation à Sfax d'un individu en possession 236 comprimés psychotropes    Tunisie – Echec de la première réunion 5 + 5 entre l'UGTT et le gouvernement    La santé buccale parent pauvre de la CNAM    Les municipalités de Nabeul ont bénéficié d'une enveloppe de 20 MD    Une symbiose entre le violon et la harpe    Quelques chefs d'oeuvre du temps de Rossini sont à Tunis    En vidéo : L'ouverture du 1er Centre MIDAS en Tunisie en Partenariat avec OLA ENERGY    Décès d'un quadragénaire dans un accident de la route à Tabarka    Tunisie [Vidéo]: Réaction du ministre de la Culture à la destruction d'un partie des aqueducs romains    Plusieurs arrestations lors des campagnes sécuritaires à Sfax et Ben Arous    Insolite : La ville de New York fête son 1er week-end sans fusillade, depuis un quart de siècle    L'INM met en garde les automobilistes contre le brouillard    Programme TV du samedi 20 octobre    Tunisie: Maintien en détention de l'ex-secrétaire d'Etat aux Mines    L'Association des femmes démocrates pour un traitement sérieux du dossier des assassinats politiques    Tunisie: Le ministère de l'Intérieur recherche quatre terroristes    Super Globe 2018 : la formation tunisienne de l'AS Hammamet termine à la 6e place    Annonce de la mort de Khashogji : Réaction américaine mitigée    L'Arabie Saoudite reconnait la mort de Khashogji dans son consulat à Istanbul « dans une bagarre »    De Gdansk à La Goulette    NESCAFE COMEDY SHOW, SAISON 5    En photos:Le lancement d'une nouvelle édition du Challenge Startupper de l'Année par Total en Afrique    La Tunisie remporte le Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor 2018    Les forces navales en présence en Méditerranée: Facteur de rapprochement ou de conflictualité des Etats ?    Foire Nationale du Livre Tunisien : 1ère édition du 19 au 28 octobre 2018 (Programme culturel)    Ce que vous devez savoir sur le Projet de Budget de l'Etat 2019    Le Niqab (voile intégral) est désormais interdit sur les lieux du travail en Algérie    Tunisie [Vidéo + Photos]: Priorités des JCC 2018 avec 207 films de 47 pays programmés    “Ré-Existence”, de Nawel Skandrani à la Cité De La Culture à Tunis    La dérive xénophobe italienne: quelques réflexions sur le présent et le devenir de la diaspora tunisienne.    Tunisie – Dernière minute : Le pilote du F 5 crashé retrouvé sain et sauf    Jamal Khashoggi aurait été découpé vivant par un médecin qui écoutait de la musique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'avenue Mohamed V: quand la place Gambetta devient le nerf des affaires de la capitale
Publié dans TAP le 23 - 09 - 2009

L'avenue Mohamed V, un centre névralgique de la finance et des affaires
TUNIS, 23 sept 2009 (Rédaction TAP, par Amir Ayadi) - L'avenue Mohamed V, une des principales artères de la capitale, est aussi l'un des symboles vivants du dynamisme et de la vitalité que connaît l'économie tunisienne.
Personne n'imaginait que l'ancienne place Gambetta, qui était jusqu'à la veille de l'indépendance, un terrain sauvage et marécageux et l'un des bas-fonds de la capitale, deviendrait un jour l'une des principales artères les plus dynamiques et les plus fréquentées de Tunis.
M. Taieb Chérif, tunisois de 70 ans, se souvient : "Jadis, personne n'osait s'aventurer dans cet endroit plutôt sordide. Les abords de l'avenue étaient constitués de terrains vagues, crasseux et malpropres. Ils servaient de dépotoirs et exhalaient des odeurs fétides et nauséabondes, surtout l'été, à cause des marécages qui s'y étaient accumulés par les eaux usées qui s'y déversaient.
L'ancienne place Gambetta, devenue aujourd'hui l'une des principales artères de Tunis
Nous avons pendant longtemps joué au football sur les "bathas" (terrains vagues) situés sur les deux côtés de l'avenue. Durant les dernières années de la colonisation et les premières années de l'indépendance, cet espace avait même servi de pistes d'atterrissage aux avions civils et militaires".
La place Gambetta, du nom de l'avocat et homme politique français Léon Gambetta (1838-1882), a été rebaptisée avenue Mohamed V, en hommage au souverain du Maroc, héros de l'indépendance nationale de ce pays frère.
C'est à la fin des années 60 que furent entamés les premiers travaux d'aménagement et d'urbanisation avec l'installation des équipements de voirie et d'éclairage public, le bitumage de la chaussée et la plantation de palmiers, arbre emblématique qui a été choisi comme ornement de la nouvelle artère.
L'avenue Mohamed V est devenue aujourd'hui un centre névralgique de la finance et des affaires. Elle abrite les sièges des principales institutions financières du pays, dont la Banque Centrale de Tunisie (1979), la Société Tunisienne de Banque (1987) et la Banque Tunisienne de Solidarité (1997) et la Banque Nationale Agricole (1959).
Une dizaine d'autres banques, tunisiennes et étrangères, ont élu domicile sur cette même artère qui accueille, également, les sièges de grandes compagnies d'assurances.
Les rues adjacentes à ce grand boulevard accueillent, elles aussi, d'autres institutions bancaires et financières tunisiennes et étrangères telles que la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis (BVMT) et la Banque Africaine de Développement (BAD).
L'avenue Mohamed V, qui ouvre sur la place 7 novembre située sur l'artère principale de la capitale, l'avenue Habib Bourguiba, comporte aussi les sièges de plusieurs établissements publics à caractère économique et financier, tels que l'Office National du tourisme (ONTT), l'Office National de l'Huile (ONH), l'Agence de Promotion de l'Industrie (API) et l'Office du Commerce de Tunisie (OCT).
L'Avenue Mohamed V abrite également le siège du parti au pouvoir, le Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD), une tour de 17 étages, la plus élevée de la capitale, ainsi que le siège de l'une des principales institutions de l'Etat : le Conseil Economique et Social (CES).
Le ministère du Tourisme, un des départements économiques les plus importants du pays a aussi son siège sur cette même artère.
La position stratégique de cette avenue, longue d'environ 1,5 Km lui a valu, également, d'accueillir plusieurs unités hôtelières de luxe spécialisées dans le tourisme d'affaires, ainsi que le siège du plus grand centre de conférences de la capitale, "le palais des congrès".
Un nouvel édifice viendra, bientôt, enrichir le décor de l'avenue Mohamed V. Il s'agit de la grande cité de la culture, projet dont la première pierre a été posée, en novembre 2002, par le président Zine El Abidine Ben Ali.
Première réalisation du genre dans l'histoire du pays, cette cité comprendra, notamment, la tour de la culture, des salles de cinéma, des galeries d'expositions et une salle d'opéra de 1800 places. Un terrain jouxtant la cité de la culture devra aussi accueillir le nouveau siège du gouvernorat de Tunis.
Malgré le coût élevé des loyers et des terrains, l'avenue Mohamed V suscite un engouement grandissant de la part des investisseurs, promoteurs et opérateurs économiques, ce qui a incité certains propriétaires de villas et d'immeubles longeant l'avenue à profiter de l'occasion pour louer ou mettre en vente leurs biens immobiliers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.