DECES : Médecin général Mohamed Moncef Ben Moussa    Le 27 novembre, date de la plénière à l'ARP pour le vote de la LF complémentaire    Une excédent commercial de 157 MDT des produits de la pêche (janvier-septembre 2020)    Focus Business | Les projets public-privé sur la sellette    Moez Chakchouk prend la défense du projet du port Enfidha    Le digital et médiation culturelle : Des idées à revendre    Impact de la crise Covid-19 sur le secteur de l'hôtellerie : De lourdes conséquences sociales    Projet Souk El Kahina : Appui à la petite agriculture en Tunisie    Sécurisation des dispositifs médicaux : Un hacker peut‐il vous briser le cœur?    Elon Musk dépasse Bill Gates pour devenir la deuxième personne la plus riche du monde    Expatriés : La régularité de Dräger    NEWS | La filière clubiste pour l'UST    Equipe nationale | Une esquisse de bilan : Kebaïer n'est pas le vrai problème    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 24 Novembre 2020 à 11H00    Vient de paraître | «Covid-19 La Tunisie abasourdie»    Coronavirus: De nouveaux décès à Manouba    Contrepoint | Petite déduction, grosse vérité    Présidence de la CAF : l'intérim du Congolais Constant Omari prolongé    Ooredoo atteint 24 gouvernorats durant sa campagne de sensibilisation contre la propagation du Covid-19    Donald Trump ordonne le transfert de pouvoir à Joe Biden    Kasserine : la vanne du champ pétrolier « Douleb » fermée par les sitinneurs    Vers le lancement du programme de l'initiative économique des femmes "Raeda" dans sa nouvelle version    Tunisie: La Première dame entamera ses fonctions au Centre d'études juridiques et judiciaires de Tunis    Après les bouteilles de gaz, une pénurie de carburant à Sfax    Foot : La Ligue des champions de l'UEFA reprend ses droits aujourd'hui    2846 cas confirmés en milieu scolaire depuis la rentrée    Les juges puis les cadres judiciaires, les grèves dans les tribunaux s'éternisent    Mercato : Le défenseur du Primeiro de Agosto dans le viseur du Club Africain    Le mystérieux virus Chapare inquiète les scientifiques    Jerandi en France pour participer à la Conférence ministérielle de la Francophonie    LC Europe (poules / J4): les matches de ce mardi    Météo | Légère hausse des températures et pluies sur la plupart des régions    Haikel Mekki-audio :" Le ministre des finances a présenté de fausses données à la commission des finances "    Tunisie [Vidéo]: Projets et préoccupations de l'île de Kerkennah, explications du maire    Affaire des déchets italiens : Le réseau Tunisie verte menace de recourir à la justice internationale    Les terribles conditions de vie des réfugiés éthiopiens    Pandémie, allégement de la dette et lutte pour le climat, en débat    Huit morts dans des tirs de roquettes    Le court métrage "A moitié d'âme" propose une image qui interpelle le cœur dans une société où l'argent est le maître du monde    Des participants au dialogue libyen auraient reçu des pots-de-vin, l'ONU mène l'enquête    Voici les prix des vaccins anti-Covid-19    En vidéo, Enfin une nouvelle chanson pour la diva Amina Fakhet    Mes odyssées en Méditerranée | Siciliens de Tunisie – les Ciscardi : De la Sicile à la Tunisie, la route de l'espoir...    Fadhel Jaziri à La Presse : «Notre politique culturelle n'est plus articulée sur un marché»    France: Nicolas Sarkozy jugé pour corruption et trafic d'influence    Nouvel ouvrage de Sahraoui Gamaoun sur l'histoire et le patrimoine de sa ville natale Akouda    "Non à la Démolition", une campagne artistique virtuelle pour sauvegarder le bâtiment de l'Hôtel du Lac à Tunis    Gastronomie: "Couscous" et "Charfiya " vers l'inscription au patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie : Nos pirates seront-ils traqués par le FBI ?
Publié dans Tekiano le 09 - 10 - 2009

Nos fraudeurs high-tech ont du souci à se faire. Parce que l'actualité internationale se révèle chaude. Brûlante même, puisque le FBI américain entre en scène. Même s'il ne vise pour l'instant que les Egyptiens.
Les fraudeurs high tech ont du souci à se faire, même en Tunisie. C'est que l'étau se resserre. Un hébergeur web du calibre d'OVH déclare ainsi vouloir s'installer dans notre pays notamment pour «avoir les contacts avec la police sur place pour arrêter une fois pour toutes les fraudes bancaires». Selon nos confrères attounissia.com.tn, la police tunisienne a aussi arrêté en juillet dernier une équipe de hackers accusés d'avoir volé des milliers de DT via Internet.
On se rappelle également d'une affaire mêlant un tunisien à un réseau de hackers en France, opérant sur le même principe. Walid.Y, alias Xtazy, avait défrayé la chronique en piratant des comptes Paypal et des comptes de Bank of America, celle-là même qui a été touchée par les pirates égyptiens.
Le jeune tunisiens, de 19 ans (18 au moment de l'affaire), piratait des comptes bancaires et paypal et achetait avec des biens en lignes sur des sites de e-Commerce. Ils étaient reçus par voie postale par ses quatre complices en France, qui se chargeaient par la suite de les renvoyer en Tunisie par la même voie, en se gardant un petit bonus.
Désormais, on saura que ce genre d'arnaques sur le web ne passera plus aussi impunément. Visiblement, même en Tunisie, il sera plus difficile de passer à travers les mailles du filet. D'autant plus que l'actualité internationale se révèle chaude. Brûlante même.
FBI contre fraudeurs
Le 7 octobre 2009, le FBI a annoncé avoir arrêter 100 personnes sous l'accusation de fraude et d'usurpation d'identité sur internet. Ces 100 hackers avaient subtilisés l'identité et les coordonnés bancaires de plusieurs personnes. Ce coup de filet, en plu d'être plus gros, a une originalité: il a dépassé les frontières américaines puisque 47 égyptiens font partie du lot.
La presse américaine parle du plus gros coup de filet effectué dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité. Les 100 personnes arrêtées ont été accusées d'avoir utilisé la technique du "phishing". Dans la pratique, vous recevez un email qui semble provenir d'une banque connue ou d'un service de ce type qui vous demande pour une raison quelconque (validation, correction, mise à jour...etc..) de cliquer sur un lien pour effectuer l'opération. Quand on clique sur le lien, on se retrouve sur une page identique à celle de la banque ou de l'organisme vous demandant d'entrer par exemple votre numéro et code de carte bancaire. Si vous le faites, un message vous remerciera de manière cordiale en vous rassurant alors qu'en fait vous venez de donner vos coordonnées bancaires à un pirate qui en se gênera pas pour les utiliser ou les revendre.
Opération Phish Phry
L'opération Phish Phry menée par le FBI a permis de démanteler un réseau de piratage à échelle internationale fruit d'une énième coopération américano-égyptienne. En effet, les opérations en ligne d'envoi et de gestion de l'opération se faisaient essentiellement en Egypte, certainement pour échapper à la surveillance sur le territoire américain. Le responsable du bureau du FBI à Los Angeles, Keith Bolcar, a confirmé au NewYork Times que l'envoi d'email se déroulait à partir d'Egypte. Les complices américains faisaient le transfert sur leurs comptes bancaires et redistribuaient une partie des gains à leurs «collègues» égyptiens.
Si on est habitué à entendre parler de pirates américains, russes ou venant d'autres ex-républiques soviétiques, c'est une première qu'un réseau soit constitué d'un nombre aussi important d'Arabes plus précisément d'Egyptiens. Le FBI a donc cherché a faire une démonstration de force pour dire qu'il peut pourchasser les pirates qu'ils soient aux USA, en Russie, en Egypte...ou même en Tunisie.
Mehdi Lamloum
Pour aller plus loin:
Prison pour 4 hackers Tunisiens
OVH en Tunisie… contre la fraude bancaire ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.