Un fort séisme secoue l'Indonésie. Pas d'alerte au Tsunami    Tunisie – La formule insensée d'Anouar Maârouf pour limoger le PDG de la Tunisair    Tunisie – Ben Guerdene : Arrestation de 15 individus recherchés dont un terroriste condamné à perpétuité    Tunisie – Date de la rentrée : Mohamed Hamdi fait marche arrière devant la pression des syndicats    Espérance de Tunis [Photos] : Hamdi Nagguez rejoint le groupe    Tunisie – IMAGES : Abdellatif Mekki ou l'art de se vanter de ses erreurs et échecs    Une étudiante tunisienne remporte le prix des droits de l'Homme de l'Organisation Pro-Asyl 2020    Tunisie: Le ministre du commerce tunisien rencontre l'ambassadeur d'Iran    3 nouveaux cas de coronavirus à Sfax    Tunisie – Date des Soldes d'été 2020 et soldes d'hiver 2021    Carthage dance n'aura pas lieu: Manifeste de « Carthage dance »    La réussite des élèves au cœur de toutes les démarches de l'Académie du Lac et du Collège du Lac    Ministre de la défense : développer les zones frontalières est un défi à relever    Billet : Confiance, quand tu nous fuis !    Il semble que les frères marocains ont un problème avec nous, déplore Tebboune    MEMOIRE : Abdelkader Kachlouf    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 6 juillet à 11H00    Le ferry Carthage attendu à Zarzis avec 1600 passagers à bord    DECES : Salsabil Drira épouse Besbes    Les rendez-vous IJA : la culture en accès libre chaque vendredi au Coworking Space Al Badil    AMEN BANK élue « Meilleure Banque en Tunisie pour l'année 2020 » par le magazine «Global Finance »    Anas Hammadi reconduit à la tête de l'Association des Magistrats Tunisiens    Tunisie: Ennahdha remporte les élections municipales partielles de Hassi El Ferid à Kasserine    D'un sport à l'autre : La CAN de rugby, tremplin pour le Mondial    À la rencontre de la lutteuse Marwa Amri : «Aux JO, nous serons jugés sur les résultats»    Le ministère des affaires sociales met en garde contre une fausse page facebook    Devant la difficulté de se projeter : L'ESZ navigue à vue    Mise en garde contre une page de recrutements fictifs sur Facebook    Les indiscrétions d'Elyssa    Tunisie : Le taux d'inflation se replie à 5,8% en juin 2020 (INS)    La Tunisie abrite la 2ème édition des jeux électroniques arabes et le Forum arabo-européen de la jeunesse en 2021    3 morts dans un accident de la route à Monastir    Les 7 bonnes nouvelles de Nizar Yaiche pour les Startupers    Les douaniers inquiets    L'OSAE appelle à exclure l'agriculture des conventions internationales dont l'ALECA    "Patrimoine culturel et développement durable", thème d'une Journée d'étude au Musée archéologique de Sousse    L'Arabie Saoudite annonce des mesures sanitaires pour le Hadj    Budget : Baisse des recettes propres de l'Etat de 10%, à fin avril 2020    L'Observatoire de la Souveraineté Alimentaire met son veto contre l'ALECA    Football : Programme TV de ce lundi 06 juillet 2020    Amnesty International relaie l'appel au secours    Mariages, plages et terrasses :Le Prince de l'été terrassant le Mutant couronné    Quand s'élargit le champ du rêve et des possibles !    Un écrivain qui ne cherchait pas à plaire    Foot-Europe: le programme du jour    Manel Souissi, Présidente de la fédération tunisienne des cinéclubs: «Les plateformes de cinéma et le streaming : pierre d'achoppement»    Le droit à l'euthanasie au XIXe siècle: «S'accabadoras», les prêtresses de la mort    20 Saoudiens jugés par contumace en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie : 45° de fièvre expérimentale
Publié dans Tekiano le 13 - 07 - 2009

Danse, théâtre, vidéo, musique electro et classique mixés lors de la représentation de «45° à l'ombre». Les représentations se poursuivent jusqu'au 14 juillet à Dar Sébastien à Hammamet. Voyage au bout de l'oppression, et de la canicule.
Suite à un hommage à Pina Bausch, à travers une projection de vidéos extraites de TV5, Amira Chebli a posé son micro et a commencé à lire son flash d'infos. «Les infos absurdes sont une sorte de mise en situation première où on essaye d'indiquer l'espace temps et lieu de la création.» témoigne Aly Mrabet, concepteur du spectacle, en alternant : « tout comme le patchwork des hymnes. C'est une indication au lieu où les protagonistes vont jouer et essayer d'évoluer». 45° à l'ombre a été présenté du 10 au 13 juillet à Dar Sébastien au centre culturel de Hammamet et y sera aujourd'hui pour sa dernière représentation. «C'est un avantage car à la base la création ne se veut pas uniquement circonscrite aux théâtres ou des espaces culturels. Nous avons voulu créer une pièce qui peut se jouer même dans un marché de légumes dans un village à 400 Km de Tunis et puis nous ça nous donne l'occasion de penser toujours et encore à la création d'un nouvelle espace qui peut s'adapter à notre création chose qui part du principe que notre création est un Work In Prorgess. A la terrasse de Dar Sébastien on a travaillé sur une autre mise en espace que nous avons aimé» déclare Aly.
Fruit de 45 jours de résidence dans le Centre National des Arts Dramatiques et Scéniques au Kef, le processus de la création de ce projet s'est basé sur un travail d'expérimentation. On était à la recherche de nouvelles notions pour la création scénique et de nouvelles formes d'expression. Le centre s'est donc transformé en un laboratoire de recherches artistiques. La première équipe, qui est arrivée était composée de Aly M'Rabet et Amira Chebli accompagnée par des sonorités du jeune créateur tunisien vivant à Lyon, Nessim Zghidi du collectif d'electro SM711 aussi connu sous le nom de Chorta Mechwya (www.myspace.com/shorta711) . « Pour la musique c'est pas un choix personnel. C'est l'ensemble des créateurs qui sont trois dont je fais partie. C'est comme un petite radio. C'est aussi simple que ça. Une radio schizo un peu tel qu'on en a en Tunisie et dans les régions sud de la planète, à savoir l'Afrique, le Moyen Orient et le Maghreb. On a dans nos têtes des musiques qui viennent de partout.» explique Aly Mrabet. Après une semaine de recherches, Abdesslem Jmel rejoint l'équipe. Les créateurs sont désormais trois. Un danseur et chorégraphe, Aly M'Rabet, Amira Chebli, une chanteuse, jeune comédienne et danseuse aussi et Abdesslem Jmel, un comédien, décorateur, maquilleur et costumier, se sont mis au travail. Un travail pas du tout évident. La composition du texte, le jeu, la chorégraphie, la vidéo, la lumière, la scénographie et les sons ont était tous créés en un seul mois avec l'aide du technicien Anouar Attia.
Belle histoire que celle de cette expérience ! Un spectacle que son concepteur présente comme : «un petit passage à travers la mémoire, les faits divers que nous vivons quotidiennement et l'ironie que porte nos plumes et nos corps. Le voyage que nous faisons ne se fait que dans des pays où la température offre à la population la canicule, la sueur, l'exotisme, la famine, la guerre, les oppressions et les génocides».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.