L'IACE organise la 35e édition des Journées de l'Entreprise du 9 au 11 décembre    SE Shinsuke SHIMIZU, ambassadeur du Japon en Tunisie, à La Presse : « La Tunisie peut être une porte d'entrée pour les investisseurs japonais vers l'Afrique »    Iles Kerkennah : Pour un tourisme vert et écoresponsable    SKYS à Tozeur : Près de 500 tunisiens ont participé à l'événement dans le désert    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 29 Novembre 2021 à 11H00    Le variant Omicron du coronavirus se propage: Les pays qui ferment leurs frontières    Sidi Bouzid : le directeur du lycée 9 avril tabassé par un parent    Les indiscrétions d'Elyssa    Vidéo du jour: Une école pieds dans l'eau    L'équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | Billet : A quoi servira la Coupe arabe ?    Coupe de la CAF | Tour de recadrage aller – Tusker FC-CSS (0-0) : Le CSS assure l'essentiel    Une JSK poussive devant mais solide derrière : Le réalisme aghlabide    UA : la Libye appuiera la candidature du Maroc, pas celle de la Tunisie    Tribune | A défaut de relance économique, dépénalisons la migration extralégale    Sejnane : Reboisement de 5400 arbres plantés malgré les conditions météorologiques difficiles    Université Mahmoud El Materi | Colloque international sur le diabète : La recherche et la lutte continuent    Tribune | Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien : Le message d'António Guterres *    Le syndicat indépendant des réalisateurs et producteurs (SIRP) : Arrêter le formatage narratif des films tunisiens    Evénement artistique à XYZ et hors les murs à La Marsa : Je suis la grenade    Abdellatif Mekki évoque les conditions d'un dialogue    Ahlem Gzara: Des personnes complètement vaccinées parmi les admis dans les services de réanimation    Béja: Les agents du développement Sylvo-Pastoral en sit-in ouvert [vidéo]    Le fonctionnaire tunisien est le moins payé de la Méditerranée, selon Ajbouni    Abdellatif Mekki: Pas de dialogue sans retour au cadre constitutionnel    Ministère de l'Industrie: L'annulation des permis de recherche d'hydrocarbures est parfaitement légale    Près de 4 000 litres d'huile végétale subventionnée pour le marché de Tozeur    Météo : Temps pluvieux et chutes de neige et de grêle    Tunisie-Coronavirus: Zéro décès et 95 cas en une journée    Ali Laârayedh parle d'amour    Tunisie : Noureddine Tabboubi menacé de mort    Sfax-Crise de déchets: Une grève générale sera annoncée    Virgil Abloh, directeur artistique de Louis Vuitton n'est plus    Ligue 2 Pro : Résultats des matches et classements des Groupes C et D    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Foot-Europe: le programme du jour    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    La profession du conseiller fiscal    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    The Washington Post évoque la Tunisie    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



En vidéos –harcèlement de rue: ‘Un jour, un combat' revient à la charge et appelle l'ARP à voter la loi contre les violences faites aux femmes
Publié dans Tuniscope le 10 - 11 - 2016

Du « Pssssst… » aux attouchements dans les transports publics ou dans la rue en passant par les insultes quand la victime ne répond pas ou quand elle se révolte, le harcèlement de rue est un fléau qui touche une majorité de femmes et de personnes LGBT en Tunisie.
Contrairement au harcèlement sexuel, le harcèlement de rue ; qui est aussi une violence ; « n'a pas pour but d'aboutir à un acte sexuel mais de montrer à la femme que sa place n'est pas dans la rue ». C'est en ces termes que la campagne ‘Un jour, un combat' le définit.
Il s'agit d'une campagne internationale qui a lieu chaque année (depuis 2 ans en Tunisie) tous les 9 novembre depuis qu'elle a été lancée par la « Coalition pour les droits sexuels et corporels dans les sociétés musulmanes (CSBR) » en 2009. Cette coalition regroupe plus de 400 organisations dans 11 pays différents.
Cette année, le slogan de la campagne est « plus agressif » nous dit Najma Ksouri militante Atfd. En effet, « Je ne baisse pas la tête, je dénonce El Kazi » appelle les femmes à réagir, à parler du harcèlement et à le dénoncer voire à porter plainte. Le spot qui annonce la campagne montre plusieurs femmes dire "yezi" (stop) au harceleur et il est certtainment temps que ce phénomène cesse.
Dans ce sens, Ahlem Belhaj, membre de l'Atfd également, a rappelé qu'un projet de loi organique contre les violences faites aux femmes, se trouve actuellement à l'ARP. Ce projet contient un article qui pénalise le harcèlement de rue d'une peine allant jusqu'à un an de prison.
En Tunisie les chiffres des violences faites aux femmes dans l'espace public sont alarmants. Selon une étude de CREDIF (mars 2016) sur le harcèlement dans l'espace public : 40% des femmes ont subi des violences physiques, 75% des violences sexuelles dans l'espace public, 71.7% des femmes ont subi des violences psychologiques dans les transports en commun et 38% des violences psychologiques dans la rue.
Aujourd'hui « ce phénomène est croissant » et l'on note « un ras-le-bol » des femmes ajoute Najma Ksouri. Elle affirme d'ailleurs que cette action est un appel aux représentants du peuple et à la police pour que la loi passe et soit devienne effective.
Les militants des différents associations impliquées dans la campagne « Un jour, un combat » ont distribué des tracts, un questionnaire et discuté avec les passantes en plein centre-ville de Tunis autour du phénomène du harcèlement sexuel et de rue. Certaines de ces femmes ont reconnu le phénomène largement propagée dans notre société, d'autres ont été dans le déni…
Lors de cette rencontre il y a eu plusieurs témoignages sur le harcèlement de rue subi par des femmes ou des personnes LGBT. A travers tous ces témoignages l'on retrouve le désarroi des victimes face au harceleur mais aussi face à son impunité.
Mais, l'on ne peut parler de harcèlement de rue, sans aborder le thème du harcèlement sexuel et il n'y a pas qu'en Tunisie que les femmes mènent leur bataille.
Mona Yousry, journaliste égyptienne a été victime de harcèlement sexuel sur son lieu de travail et son harceleur s'en sortira probablement indemne. Elle, par contre, aura perdu son travail et n'a d'autre choix que de continuer à dénoncer… elle était présente hier et a témoigné pour tuniscope.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.