Kais Saïed: La loi électorale n'exclut pas les partis politiques [Vidéo]    Abid Briki adresse un message à Kais Saïed [Audio]    Sami Ben Slama : ce qui se passe est contraire aux engagements du président    Hand – Championnat d'Afrique des Clubs Champions : programme TV de dimanche    CAN 2025: Officiel. La Tunisie n'est pas concernée pour remplacer la Guinée !    Mondial 2022 : Liste des villes françaises qui vont boycotter la compétition !    Béja: L'usine de sucre va reprendre son activité la semaine prochaine [Vidéo]    Hubert Tardy-Joubert : de l'IFT au cabinet de la ministre de l'Europe et des Affaires étrangères    Kaïs Saïed reprend son rôle d'explicateur    La Chine est-elle sur le point de se redresser sur le plan cyclique ?    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Kais Saïed évoque le sujet de la fuite des médecins [Vidéo]    L'Algérie sera candidate à l'organisation de la CAN 2025    OTE : des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers    Béja: Le secteur agricole en grève de 3 jours    Kais Saïed veut renforcer le dispositif sécuritaire aux alentours de l'hôpital La Rabta [Vidéo]    Météo | Légère hausse des températures, aujourd'hui    Le Pr Tahar Gallali: Un grand homme de science    Deguiche : le ministère veillera à l'application de la loi malgré l'accord entre la FTF et les clubs    Tunisie – L'accord avec le FMI est nécessaire mais insuffisant !    Tunisie – Noureddine Ben Ayed : Il est temps d'accorder à l'agriculture ce qu'elle mérite comme intérêt    Mahdia : La Corniche déclarée première plage écologique en Tunisie    L'éducation au fil du temps qui passe : Que reste-t-il de l'école publique ?    Législatives anticipées : Quel avenir pour les partis politiques ?    L'édito de Taoufik Habaieb: S'attaquer aux démons    Tunisair pourrait se retrouver dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Tunisie: 70% des personnes victimes d'une crise cardiaque sont des fumeurs    Haykel Khadhraoui, nouveau DG par intérim de la BH Bank    Razi Meliani : seulement 30% des médicaments sont disponibles à la Pharmacie centrale    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Le policier filmé en train de toucher un pot-de-vin, placé en garde à vue    Le CS Chebba rejette les décisions de la FTF    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    Inauguration de l'académie Africaine de tennis à Sousse : Un acquis irréversible    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    Le DG de Hyundai Mobis élu président de l'Organisation internationale de normalisation    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sadok Belaïd dans ''le monde'' : la nouvelle constitution est dangereuse
Publié dans Tuniscope le 04 - 07 - 2022

Sadok Belaïd, le président de la commission consultative sur la nouvelle Constitution, dénonce, dans un entretien au « Monde », le texte finalement retenu par le chef de l'Etat Kaïs Saïed.
Le constitutionnaliste Sadok Belaïd, ancien doyen de la faculté des sciences juridiques de Tunis dans les années 1970, avait été nommé fin mai par le chef de l'Etat, Kaïs Saïed, à la tête de la commission consultative chargée de rédiger la nouvelle Constitution. Il a remis le 20 juin au chef de l'Etat son rapport sur le projet de Loi fondamentale qui devrait être soumis au référendum le 25 juillet, premier anniversaire du coup de force de M. Saïed à la faveur duquel ce dernier avait imposé un régime d'exception.
Or le texte rendu public le 30 juin par le chef de l'Etat, s'il s'inspire des propositions de M. Belaïd sur un renforcement des pouvoirs présidentiels, s'en éloigne sur un certain nombre de points. Dans un entretien au Monde, M. Belaïd prend ses distances avec le projet présidentiel, qu'il juge « dangereux ». Le constitutionnaliste dénonce en particulier le risque que s'établisse une « dictature sans fin au profit du président actuel ». Il s'inquiète en outre d'une possible « reconstruction du pouvoir des religieux » et donc d'un « retour aux âges obscurs de la civilisation islamique ». Il s'alarme enfin du risque d'« anarchie » avec l'idée de M. Saïed de « la construction de la démocratie par la base ».
Quelle est votre réaction au projet de Constitution du chef de l'Etat qui était censé s'inspirer de votre propre avant-projet remis le 20 juin ?
Je regrette qu'il y ait une très grande distance entre les deux textes.
Qu'est-ce qui pose problème à vos yeux ?
D'abord, la relance d'une polémique inutile sur l'identité nationale. Ensuite, éparpillée sur l'ensemble du texte, la tendance à la tyrannisation du pouvoir.
La tyrannisation ? Vous dites que le pouvoir risque de devenir une tyrannie dans le projet présidentiel ?
En effet, le pouvoir est en train de s'orienter, à travers le soi-disant principe du présidentialisme, vers l'établissement d'une sorte de dictature sans fin dans le pays au profit du président actuel. Le texte présidentiel peut lui donner la tentation de renouveler son mandat après son expiration en cas de « danger imminent ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.