La culture du marché financier au centre d'un accord de partenariat entre la Télévision nationale et la Bourse de Tunis    Tunisie: Election du deuxième vice-président de l'ARP    Températures en légère hausse, demain    Tunisie – Jebeniana : Ils tombent dans un puits en fuyant les policiers    Tunisie-Libye : les Aigles de Carthage pour bien entamer les éliminatoires de la CAN    En vidéo : Neila Ben Zina annonce le lancement de la FRENCH TECH Tunis    Nabil Karoui rencontre Rached Ghannouchi    En vidéo...Saïd Jaziri : Errahma n'est pas Ennahdha    3,8% de baisse des exportations dans les 10 premiers mois de 2019    Photos: Les amis de Maha lui rendent hommage    Middle East Stevie Awards au Salon international des PME aux Emirats Arabes Unis – 17 pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, dont la Tunisie, sont attendus    Les exposants de Décoration à EL Vitrina Sfax – Novembre 2019    Programme TV du jeudi 14 novembre    Tunisie – Hsouna Nasfi : Le bloc de « la réforme nationale » ne s'est pas allié avec Ennahdha    JET'xpo : Le Salon National des Junior-Entreprises de Tunisie, samedi 16 novembre    RFR : A Chaque arrêt des travaux, on enregistre 200 mille dinars de pertes par jour.    Conférence-débat sur le thème Building Young Tunisians' Skills 7 Décembre 2019 Cité des Sciences de Tunis    Les exposants de la beauté et accessoires à EL Vitrina Sfax – Novembre 2019    Le second Vice-président du Parlement sera élu ce jeudi    Club Africain : le dossier de Matthew Rusike définitivement réglé    CAN 2021 : Mohamed Salah forfait pour deux matchs qualificatifs    Le flan droit de la magnifique corniche de Bizerte, attaqué et abîmé de nouveau par la mer    Harouni : nous n'avons rien promis à Kalb Tounes    Retour sur image : Le salut qui cache en soi une certaine « amertume salée/sucrée »    HRW : Priorités du nouveau Parlement en matière de droits humains – La mise en place de la Cour constitutionnelle devrait figurer en tête des tâches à accomplir    CAN 2021 (1re journée) : Résultats de mercredi et le programme de jeudi    Un mort dans un accident de la route à Sousse    Le Club Africain clôt l'affaire Rosicky    Ligue 1 : le derby de la capitale sera joué en 2020 !    Rendez-vous avec la première du spectacle « Sûkûn » de Noômen Hamda, dernière création du Théâtre National Tunisien au Le 4ème Art !    Pour Zine El Abidine c'est sa première et son ultime qualité...    Un record du monde et une médaille d'or pour Raoua Tlili aux mondiaux de para-athlétisme de Dubaï 2019    Airbus présentera le « Futur de l'aviation » au Salon aéronautique de « Dubaï Airshow 2019 »    Forum Esprit, 1ère édition le 20 novembre 2019 à école Esprit sis Pôle Technologique El Ghazela    Kais Saïed invité par le président turc Recep Tayyip Erdoğan à se rendre en Turquie    A Gafsa, des munitions pour mitrailleuse VAL saisies    Les cours s'arrêtent dans d'autres gouvernorats : Voir liste    Soutenons Aya Bouteraa, la Tunisienne finaliste de l'Arab Reading Challenge (vidéos)    La lettre poignante du fils de Chiraz Laatri : J'accuse    Palestine: Israël annonce l'assassinat d'un dirigeant du Jihad islamique à Gaza    Par Abdelaziz Gatri : Chassés de Raqqa et Dir Ezzour, « nos enfants » sont de retour    Démission ou limogeage, Chiraz Latiri répond    Crash d'un petit avion à la Soukra : Décès du pilote !    Aujourd'hui, c'est la journée internationale des célibataires    La Turquie va renvoyer, à partir de demain lundi, les daéchiens chez eux, y compris en Tunisie    Fête du Mouled 2019 : Quelque 12298 activités au programme en Tunisie    Exposition SHIFT, à mi-chemin entre bandes dessinées et récits de vie du 8 au 18 novembre à Central Tunis    Affaire Cactus Prod et Prod Caméléon: Le Contentieux de l'Etat saisit la Justice    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FMI et Banque Mondiale : Restons concentrés sur nos objectifs – Obtenir de meilleurs résultats au profit des plus pauvres dans le monde
Publié dans Tunivisions le 21 - 10 - 2019

La croissance mondiale reste atone, résultat du ralentissement des investissements et des échanges commerciaux. Le risque d'une dégradation de la situation subsiste en raison de la persistance de l'incertitude entourant les politiques publiques, des tensions commerciales, de la volatilité financière et d'un endettement sans cesse croissant. Le Groupe de la Banque mondiale, en coopération avec le Fonds monétaire international (FMI), peut collaborer avec les pays afin de soutenir la croissance potentielle, de renforcer la résilience face aux chocs, de stimuler les recettes intérieures et de continuer à consolider la marge de manœuvre macroéconomique. Les deux institutions ont un rôle important à jouer pour résoudre les vulnérabilités grandissantes liées à l'endettement et elles peuvent aider les pays à faire face aux difficultés qui pèsent sur le système financier international, notamment en matière de lutte contre la corruption.
Voilà ce qu'il faut entre autres retenir du communiqué du Comité du développement, à la clôture des Assemblées annuelles 2019 du Groupe de la Banque mondiale et du FMI à Washington.
Le Comité, qui réunit les ministres représentant les 189 pays membres des deux institutions, a rappelé la place sans équivalent du Groupe de la Banque mondiale pour répondre aux problèmes de développement dans le monde, en l'encourageant à aider à mettre en place des plateformes nationales qui permettront d'utiliser plus judicieusement les ressources consacrées au développement et de tirer parti des solutions qu'offre le secteur privé. Et d'appeler également à la poursuite des actions menées pour protéger les plus vulnérables, stimuler la création d'emplois et renforcer l'efficience du secteur public.
Le président du Groupe de la Banque mondiale a insisté lui aussi sur l'urgence de la mission qui guide l'institution, à savoir son double objectif visant à mettre fin à l'extrême pauvreté et à promouvoir une prospérité partagée. Cependant, alors que 700 millions de personnes dans le monde vivent encore dans l'extrême pauvreté et que les risques grandissent sur le front du changement climatique et de la fragilité, cette mission est rendue d'autant plus difficile aujourd'hui par la situation de l'économie mondiale. Lors de la conférence de presse inaugurant les Assemblées, M. Malpass a appelé à « des idées nouvelles pour relancer la croissance », tout en se montrant optimiste sur les moyens d'y parvenir : « des réformes bien pensées peuvent être fort bénéfiques ». Ce qui s'applique particulièrement aux économies émergentes et en développement, où l'enjeu est de « générer une croissance dont les fruits sont largement répartis dans toutes les couches de la société ».
David Malpass, tout comme les membres du Comité du développement, ont souligné le rôle essentiel que joue l'IDA, le fonds du Groupe de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres, dans la lutte contre l'extrême pauvreté, alors que celle-ci tend de plus en plus à se concentrer en Afrique. Ils ont salué la très bonne exécution du programme triennal de l'IDA en cours, et ont appelé à la poursuite de l'appui solide des pays donateurs dans le cadre de l'actuel processus de reconstitution des ressources du fonds, en se félicitant qu'il progresse dans la bonne direction. Dans son discours devant les Conseils des gouverneurs réunis en séance plénière, le président du Groupe de la Banque mondiale a souligné l'importance grandissante qu'accorde l'IDA aux environnements fragiles et en proie aux conflits et aux violences, où l'on observe une concentration de plus en plus grande des populations les plus pauvres. À l'instar du Comité du développement, il a en outre relevé la collaboration instaurée entre l'IDA, IFC et la MIGA afin d'intensifier les efforts de développement du secteur privé, y compris dans les contextes fragiles.
Les activités du Groupe de la Banque mondiale viennent soutenir l'amélioration des résultats de développement dans un large éventail de secteurs, comme l'a rappelé M. Malpass : « Nous réalisons des investissements qui aident les pays à accéder à l'électricité et à l'eau potable, assurer la pleine inclusion des filles et des femmes, lutter contre le changement climatique et protéger l'environnement, améliorer la santé et la nutrition, et doper les infrastructures. » Le président du Groupe de la Banque mondiale a aussi mis l'accent sur l'importance de l'Etat de droit, de la transparence, de la paix et de la sécurité, ainsi que sur la nécessité d'assurer une meilleure gestion de la dette. Pour être efficaces, les programmes mis en place dans les pays doivent répondre aux besoins spécifiques de chaque économie, a-t-il souligné : « Il est clair que le développement ne peut être imposé de l'extérieur, que sa prise en main et son appropriation par les pays comptent. »
Dans son discours, M. Malpass s'est par ailleurs réjoui des derniers changements à la tête de l'institution, avec l'arrivée récente de Mme Anshula Kant au poste de directeur général et de directeur financier du Groupe de la Banque mondiale et la nomination de M. Axel van Trotsenburg au poste de directeur général des opérations de la Banque mondiale. Il a également adressé ses félicitations à Mme Kristalina Georgieva pour sa nomination au poste de directeur général du FMI, ainsi que ses remerciements au directeur général d'IFC, Philippe le Houérou, pour avoir accepté de coprésider les travaux de reconstitution des ressources de l'IDA, et à Mme Keiko Honda pour ses années passées à la direction de la MIGA.
Dans une déclaration publiée à l'issue de la réunion du Comité du développement, le président Malpass a réaffirmé que le Groupe de la Banque mondiale continuait de se concentrer sur sa mission. « Nous aidons les pays à élaborer des programmes efficaces adaptés aux circonstances particulières de leur économie », a-t-il en particulier rappelé. Tout en prenant acte des risques que représente la conjoncture économique mondiale et des défis considérables auxquels est confronté chaque pays, il s'est montré confiant sur le fait qu'il est possible d'accomplir des progrès : « Nous ne pouvons pas laisser les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui entraver l'amélioration des résultats en matière de développement. »
Source B.M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.