Mohamed Ouertatani nommé Directeur général du Fonds tunisien de l'investissement    Tarak Ben AMMAR votera aux prochains Oscars    Ce que l'on sait de la rencontre entre Noureddine Erray et Patrice Bergamini    Houssem Habbassi avec le groupe    Les médecins privés reviennent à de meilleurs sentiments    Land'Or décide de distribuer un dividende de 0,180 dinars par action    Mercato : Achraf Hakimi (Real Madrid) signe à l'Inter Milan (Officiel)    Tout le monde contre le projet    La passion amoureuse loin du qu'en dira-t-on    Hausse des températures : Les recommandations du ministère de la Santé    3 nouveaux cas de Covid-19 en Tunisie    Cin'étoiles d'été : Projections de films récents par l'IFT à Tunis, Sousse et Sfax (Programme)    Tennis : Novak Djokovic testé négatif au coronavirus    2,7 milliards de dinars de déficit budgétaire    Istanbul : basilique Sainte-Sophie peut redevenir une mosquée d'ici 15 juillet    Le ministère des Finances invite les contribuables à utiliser le système de télédéclaration et de télépaiement    Lutte contre la Covid-19 : Alwaleed Philanthropies au secours de 10 pays africains    Suspicion d'abus et de corruption : 7 anciens et actuels cadres de Tunisair en garde à vue    Lancée prochainement par le collectif Soumoud : Consultation sur la révision du système électoral    Municipalité de Tunis : Parachèvement des procédures relatives à la réalisation de deux projets importants    Covid-19 : 2 années de croissance de perdues en matière de monétique    Le navire « Tanit » de la CTN, quitte la Tunisie sans voyageurs et y retourne avec 2000 passagers    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 2 juillet à 11H00    FARK : Néziha ZAOUALI    CONDOLEANCES : Halima ABDESSALEM    Tunisie: Une Candidate infectée par coronavirus passe les examens de la neuvième depuis le centre de quarantaine à Monastir    Tunisie : La coordination d'El Kamour refuse les récentes décisions gouvernementales et menace d'escalade    Tunisie: Nouvelle opération d'immigration clandestine déjouée à Sfax    Israël Palestine : A-t-on enterré la paix ?    Réouverture de l'hôtel THE PEARL à Sousse    Espérance de Tunis : Tayeb Meziani sur le départ    Danemark : distances non respectées, la finale de la Coupe brièvement arrêtée    Le ministère de la santé veille sur l'actualisation permanente de la classification des pays selon le niveau de risque épidémique    Météo : persistance du temps chaud    Poursuite de la baisse des cours mondiaux du pétrole brut sous l'impact de la crise du Covid-19    Report du festival de la chanson tunisienne à 2021    Tunisie : Les vols de rapatriement programmés ce jeudi    Grève de 3 jours dans toutes les compagnies pétrolières à Tataouine    Noureddine Erray se félicite de l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU du projet tuniso-français sur la lutte contre la Covid-19    Nouveau partenariat entre le MAMC et deux institutions culturelles publiques    Le plus grand franchisé américain de Pizza Hut dépose le bilan sous le chapitre 11    Cinq ans de prison pour l'anthropologue franco-iranienne    La France et ses alliés sahéliens tiennent sommet à Nouakchott    Le Film palestinien "It Must be Heaven" d'Elia Suleiman projeté en Tunisie (B.A. & Synopsis)    Personne ne peut prétendre détenir la solution militaire ou politique pour apaiser la Libye    Chiraz Laatiri, ministre des affaires culturelles, à La Presse : «Le zonage pour assurer le bon déroulement des festivals»    Tunisie: Un bateau de pêche tunisien arraisonné par des garde-côtes libyens    Le Festival de la chanson tunisienne reporté à 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La députée Olfa Terras s'élève contre «le populisme en appelant à placer l'intérêt de la Tunisie au-dessus des surenchères stériles et des antagonismes simulés»
Publié dans Tunivisions le 03 - 06 - 2020

La députée Olfa Terras, de la circonscription de Bizerte du parti Aïch Tounsi, a publié un intéressant statut sur sa page officielle Facebook, le mardi 2 Juin 2020, à l'issue du rejet par l'ARP d'une convention se rapportant à l'environnement.
Ci-après le texte traduit ainsi que le statut original :
Après que la convention du marché africain se soit effondrée et que nous ayons perdu à cause de ce rejet la possibilité de s'ouvrir à de nouveaux marchés et à travers eux d'importants revenus qui auraient pu donner un nouveau souffle à une économie tunisienne souffrante, et tout ceci pourquoi ? En raison des politiques de vote mettant le battant dans la roue et adoptées par certains blocs influents au sein du Parlement.
Encore une nouvelle farce qui vient de se dérouler à l'ARP : à un moment où nos plages sent en train de se détériorer et de se délabrer, et que le problème environnemental prend de plus en plus de l'ampleur, et ceci je le constate tous les jours à Bizerte, et également dans d'autres régions comme à Sfax et à Gabès … et dans d'autres régions qui peinent également, aujourd'hui le Parlement avait l'occasion d'approuver un accord international par lequel la Tunisie aurait disposé de financements lui permettant de:
-Protéger le milieu marin et les zones côtières en prévenant et en réduisant la pollution et en faisant face aux répercussions des changements climatiques.
-Assurer une gestion durable des ressources naturelles marines et côtières
-Intégrer la composante environnementale dans le développement économique et social
-Protéger le patrimoine naturel et culturel.
Mais, malheureusement, l'accord n'est pas passé, parce que certains blocs pensaient que l'accord inciterait à la normalisation, rien que parce cet accord avait été également ratifié par l'entité sioniste.
Je rappelle que l'entité sioniste est membre des Nations Unies, membre de la Convention relative aux droits de l'enfant, du Fonds monétaire international, de la FIFA et d'autres accords internationaux et autres structures, dont nous sommes nous-mêmes membres ! Par conséquent, suite à leur prétexte, il serait judicieux également de se retirer de tous ces accords et ces organisations … Bien sûr, aucune personne sage n'accepterait de telles paroles.
Il est clair que nous sommes confrontés à un processus populiste de mauvaises interprétations par lequel ils essaient d'échanger un slogan qui est devenu pendant des décennies un fonds de commerce politique que certains partis politiques et autres parties négocient entre eux pour justifier leurs positions et les peaufiner, et dans tout celà, la Tunisie reste « le grand perdant » et par conséquent se trouve privée d'un intérêt sûr, sous le slogan de l'affaire palestinienne, une affaire se trouvant dans le cœur et les émotions de chaque tunisien, et personne ne peu surenchérir car l'amour d'Al Qods sont des actes et non des dires…
En 2013, lorsque les députés discutaient encore la constitutionnalité de l'incrimination de la normalisation, j'ai visité Gaza et la Cisjordanie avec une ONG internationale « Save The Children (Sauvez les enfants) » et j'ai entrepris de restaurer des écoles primaires et des centres d'accueils pour enfants, et ce n'est pas un privilège mais plutôt le moindre devoir que nous pouvions faire avec nos frères palestiniens lesquels en ont marre de la « commercialisation de la cause palestinienne » par les régimes et les partis politiques.
http://


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.