Ons Jabeur, photos de Roland-Garros    Des réserves sur le processus électoral: Le PDL saisit la commission de Venise    Najla Bouden se rend aujourd'hui à Djerba    Taux directeur BCT : Le ciel nous tombe sur la tête plus le mépris du gouvernement    Motus après le missile de l'USAID, Tunis attend qu'on coupe le robinet du FMI    Imed Hammami: Un remaniement ministériel est nécessaire    match Eintracht Francfort vs Glasgow Rangers: Regarder la finale de l'Europa League 2022    Club Africain vs Etoile du Sahel: Lien streaming pour regarder le match CA vs ESS de la ligue 1 Tunisienne    WTA bett1open 2022 : Ons Jabeur parmi les superstars participantes    Najla Bouden en visite à Djerba    En Tunisie, un certificat de mariage est-il obligatoire pour une consultation gynécologique ?    Une voiture prend feu sur l'autoroute Tunis-Béja [Vidéo]    Le Festival de l'Amandier débute ce vendredi à Sfax    Tahar Bekri: Aboulkacem Chebbi et la revue Forge    Culture du Colza: Le DG de l'INGC souligne l'importance de coopérer avec les pays du Maghreb [Vidéo+Photo]    Ligue 1 | play-off – 5e journée (CA-ESS) – CA : Souffrir pour gagner    OVNI : Des aveux inédits depuis 50 ans et ça se passe au Congrès américain    Radhia Jerbi élue membre du Conseil international des Femmes    CONDOLEANCES : Nissaf GHORBEL    Désenchanté, Anouar Benchahed retire sa plainte contre les députés Al Karama    Officiel-Tunisie: Des délégués démissionnent    La hausse du taux directeur ne nous aidera pas    Dialogue national : Sur fond de tiraillements et de déclarations incendiaires    Master International Film Festival : Un nouveau festival cinématographique tunisien en juin à Hammamet    Du Cap-Vert, au Cap Bon, Elisabeth Moreno part à la conquête des électeurs français de Tunisie    Industrie du textile-habillement | Rachid Zarrad, membre du bureau exécutif de la Fédération tunisienne du textile et de l'Habillement (FTTH) à la Presse : «Le produit tunisien demeure compétitif malgré les secousses socioéconomiques»    Natation | Tunisian Open Masters : Un grand succès et de grandes promesses    Tunisie : 13 200 décès par an à cause de la dépendance au tabac    Ligue 1 | play-off – 5e journée (CA-ESS) – ESS : Sortir la tête de l'eau !    Billet | Des signaux de reprise positifs    Industrie du textile-habillement | La résilience à toute épreuve    La nuit des musées tunisiens: Ouverture exceptionnelle de 15 musées la nuit le 18 mai    L'entreprise autrement | A quand la fin de tous ces conflits ?(*)    Fadhel Abdelkefi sur la situation économique : nous avons un problème de diagnostic    Europa League : Eintracht Francfort - Glasgow Rangers : les compos probables de la finale    Précisions concernant la pénurie des médicaments traitant les maladies chroniques    L'artiste Mondher Jebabli n'est plus    Météo : Poursuite du termps estival    Mabrouk Tlig: Entre l'Ukraine et la Tunisie pour l'import-export des produits alimentaires    A l'occasion de son 50ème anniversaire, l'APTBEF dévoile sa future dénomination    Circuit 404 HERITAGE NOT FOUND : Visitez la médina de Tunis autrement avec Africvs    Libye : 3ème assaut contre la capitale, les USA et l'UE craignent le pire    Le consulat tunisien à Tripoli appelle les Tunisiens à la vigilance    Sheikh Zayed Book Award 2022 : L'auteur tunisien Mohamed Al-Maztouri, primé    Taïeb Dridi: Toujours à Odessa pour exporter des céréales et des féculents    "Nuit des musées tunisiens": 15 musées ouvrent leurs portes gratuitement pour des visites nocturnes    Des amis d'enfance juifs ouvrent un restaurant de couscous tunisien à Paris    Lancement du PREMIER MEDIA FEMINISTE de la MEDITERRANEE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lois, Décrets, Arrêtés
Publié dans WMC actualités le 04 - 07 - 2005

Loi n°2005-45 du 6 juin 2005, modifiant et complétant certains articles du code pénal.

Au nom du peuple,

La chambre des députés ayant adopté,

Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Article premier. - La peine de bannissement est supprimée des articles 68, 70 et 71 du code pénal.

Art. 2. - L'article 16 et le paragraphe 10 de l'article 53 du code pénal sont modifiés comme suit :

Article 16. (nouveau). L'amende ne peut être inférieure à un dinar en matière de contravention, ni à soixante dinars dans tous les autres cas, sauf exceptions spécifiées par la loi.

Article 53 (paragraphe 10 nouveau) :
Si la peine d'amende est seule encourue, elle peut être réduite à un dinar quelle que soit la juridiction saisie de l'affaire.

Art. 3. - Les articles 250, 251 et le paragraphe premier de l'article 252 du code pénal sont modifiés comme suit :

Article 250 (nouveau). - Est puni de dix ans d'emprisonnement et de vingt mille dinars d'amende, quiconque, sans ordre légal, aura capturé, arrêté, détenu ou séquestré une personne.

Article 251 (nouveau). - La peine est de vingt ans d'emprisonnement et de vingt mille dinars d'amende :

a) si la capture, arrestation, détention ou séquestration a été accompagnée de violences ou de menaces,

b) si cette opération a été exécutée à main armée ou par plusieurs auteurs,

c) si la victime est fonctionnaire ou membre du corps diplomatique ou consulaire ou membre de leurs familles à condition que le coupable connaisse au préalable l'identité de sa victime.

d) si l'un de ces faits a été accompagné de menaces de tuer l'otage, de porter atteinte à son intégrité physique ou de continuer à le séquestrer, aux fins de contraindre une tierce partie, qu'elle soit un Etat, une organisation internationale gouvernementale, une personne physique ou morale ou un groupe de personnes, à faire un acte déterminé ou à s'y abstenir comme condition expresse ou tacite de remise en liberté de l'otage.

La peine est de l'emprisonnement à vie si la capture, arrestation, détention, ou séquestration a duré plus d'un mois ou s'il en est résulté une incapacité corporelle ou maladie ou si l'opération a eu pour but soit de préparer ou faciliter la commission d'un crime ou délit, soit de favoriser la fuite ou d'assurer l'impunité des auteurs et complices d'un crime ou délit, soit de répondre à l'exécution d'un ordre ou condition, soit de porter atteinte à l'intégrité physique de la victime ou des victimes.

La peine de mort est encourue si ces infractions ont été accompagnées ou suivies de mort.

Article 252 (paragraphe premier nouveau). La peine est de deux à cinq ans d'emprisonnement, si l'auteur de l'infraction a remis en liberté la personne capturée, arrêtée, détenue ou séquestrée dans les conditions prévues à l'article 250 du présent code avant le cinquième jour écoulé, à partir du jour da la perpétration de l'un de ces faits, en renonçant, si tel a été le cas, aux conditions dictées ou à l'ordre donné.

La présente loi sera publiée au Journal Officiel de la République Tunisienne et exécutée comme loi de l'Etat.



Tunis, le 6 juin 2005.
Zine El Abidine Ben Ali


05- 07 - 2005 :: 08:30
© webmanagercenter - Management et Nouvelles Technologies - Magazine on line -
n


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.