Abid Briki : rien n'empêche l'instauration de la Cour constitutionnelle    Yesser Gourari présente les priorité de la Commission de la législation générale au sein de l'ARP    Garde-côte ou partenaire économique ?    Société Générale va céder ses filiales dans quatre pays africains d'ici fin 2023    Miloni reçoit Ddeibah    Un hélicoptère militaire disparu des radars    Play-offs Ligue 1 pro : sur quelle chaine suivre le dernier match de la J10 ?    Météo : Pluies éparses et orageuses, l'après-midi    En Tunisie : Une famille entière sauvagement assassinée...    Tunisie-urgent : Perte de contact avec un hélicoptère qui effectuait une mission    Affaire Adam Boulifa : des condamnations de cinq à vingt ans de prison    Sfax Une famille sauvagement assassinée à Hay Lahbib    Sfax: Un couple et leur fille retrouvés égorgés    Tunisie : Journée de colère de la fédération générale de l'enseignement de base    Ons Jabeur : je suis satisfaite du résultat et j'espère faire mieux la prochaine fois    Bourse de Tunis : le Tunindex poursuit son trend baissier    Mercato : Al-Hilal offre 1,5 milliard d'euros pour Messi sur 3 ans !    Tunisie – La commission parlementaire des droits et des libertés veut auditionner le ministre de l'intérieur    Le monde n'est pas en voie d'atteindre l'objectif clé de l'énergie durable d'ici à 2030 (Rapport)    Par Jawhar Chatty : Le nouveau Code des changes, de nouveau dans les oubliettes    Jaguar Land Rover dévoile sa nouvelle identité, JLR    Une grande multinationale Medius rachète la startup tunisienne Expensya    RG 2023 : ce qu'ont dit Ons et Haddad en conférence de presse d'après match (vidéos)    L'OCDE et l'Ukraine signent un Programme-pays d'une durée de quatre ans    Exportation de 35 mille tonnes de phosphate commercial vers le Pérou    Suspension de la cession de Shems Fm    Recommandations Netflix : Séries et films à regarder    Festival Matera Fiction : Le premier prix est remporté par le feuilleton tunisien "Harga"    Canada : Nouvelle liste des pays éligibles au programme d'autorisation de voyage électronique    Rétrospective Nouri Bouzid L'émotion de la douleur à la cinémathèque Tunisienne    Aïssa Baccouche: La culture, c'est ce qui reste quand tout aura été oublié    Les USA courent derrière l'Arabie saoudite qui file vers la Chine, l'Iran… : Les temps changent    Le journaliste Tunisien Nabil Ben Zekri n'est plus    Play-off – 10e journée – L'USM reçoit l'ESS : Baliser la route du titre    La présidente du gouvernement italien Giorgia Meloni en visite officielle en Tunisie : «Prête à assurer à la Tunisie un soutien à 360 degrés»    Roland Garros – dames : La déception ons jabeur !    76e édition du festival de Cannes : Si la créativité m'était contée    Le Canada ajoute treize pays, dont le Maroc, au programme d'autorisation de voyage électronique    Stress hydrique | Trois questions à … Mohamed Salah Glaied, Ingénieur et spécialiste en eau : «La situation est toujours difficile»    Tunisie: Le biens confisqués sous la loupe de Kais Saied    Tunisie-Ligue 1 (Play Off / J 10) : les matches de ce mercredi    Baccalauréat : plus de 137 mille candidats commencent aujourd'hui les épreuves    La Banque mondiale évoque la Tunisie    Poterie de Guellala: Une richesse patrimoniale djerbienne (Album photos)    Giorgia Meloni à Tunis en visite officielle : Persona non grata selon le FTDES    Algérie-France : Edouard Philippe veut casser le Pacte de 1968 et Tebboune qui annule sa visite…    Festival international des séries télévisées "Matera Fiction" en Italie : «Harga» remporte le premier prix    Films étrangers tournés en Tunisie : Pourquoi les taxer ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lois, Décrets, Arrêtés
Publié dans WMC actualités le 04 - 07 - 2005

Loi n°2005-45 du 6 juin 2005, modifiant et complétant certains articles du code pénal.

Au nom du peuple,

La chambre des députés ayant adopté,

Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Article premier. - La peine de bannissement est supprimée des articles 68, 70 et 71 du code pénal.

Art. 2. - L'article 16 et le paragraphe 10 de l'article 53 du code pénal sont modifiés comme suit :

Article 16. (nouveau). L'amende ne peut être inférieure à un dinar en matière de contravention, ni à soixante dinars dans tous les autres cas, sauf exceptions spécifiées par la loi.

Article 53 (paragraphe 10 nouveau) :
Si la peine d'amende est seule encourue, elle peut être réduite à un dinar quelle que soit la juridiction saisie de l'affaire.

Art. 3. - Les articles 250, 251 et le paragraphe premier de l'article 252 du code pénal sont modifiés comme suit :

Article 250 (nouveau). - Est puni de dix ans d'emprisonnement et de vingt mille dinars d'amende, quiconque, sans ordre légal, aura capturé, arrêté, détenu ou séquestré une personne.

Article 251 (nouveau). - La peine est de vingt ans d'emprisonnement et de vingt mille dinars d'amende :

a) si la capture, arrestation, détention ou séquestration a été accompagnée de violences ou de menaces,

b) si cette opération a été exécutée à main armée ou par plusieurs auteurs,

c) si la victime est fonctionnaire ou membre du corps diplomatique ou consulaire ou membre de leurs familles à condition que le coupable connaisse au préalable l'identité de sa victime.

d) si l'un de ces faits a été accompagné de menaces de tuer l'otage, de porter atteinte à son intégrité physique ou de continuer à le séquestrer, aux fins de contraindre une tierce partie, qu'elle soit un Etat, une organisation internationale gouvernementale, une personne physique ou morale ou un groupe de personnes, à faire un acte déterminé ou à s'y abstenir comme condition expresse ou tacite de remise en liberté de l'otage.

La peine est de l'emprisonnement à vie si la capture, arrestation, détention, ou séquestration a duré plus d'un mois ou s'il en est résulté une incapacité corporelle ou maladie ou si l'opération a eu pour but soit de préparer ou faciliter la commission d'un crime ou délit, soit de favoriser la fuite ou d'assurer l'impunité des auteurs et complices d'un crime ou délit, soit de répondre à l'exécution d'un ordre ou condition, soit de porter atteinte à l'intégrité physique de la victime ou des victimes.

La peine de mort est encourue si ces infractions ont été accompagnées ou suivies de mort.

Article 252 (paragraphe premier nouveau). La peine est de deux à cinq ans d'emprisonnement, si l'auteur de l'infraction a remis en liberté la personne capturée, arrêtée, détenue ou séquestrée dans les conditions prévues à l'article 250 du présent code avant le cinquième jour écoulé, à partir du jour da la perpétration de l'un de ces faits, en renonçant, si tel a été le cas, aux conditions dictées ou à l'ordre donné.

La présente loi sera publiée au Journal Officiel de la République Tunisienne et exécutée comme loi de l'Etat.



Tunis, le 6 juin 2005.
Zine El Abidine Ben Ali


05- 07 - 2005 :: 08:30
© webmanagercenter - Management et Nouvelles Technologies - Magazine on line -
n


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.