Tunisie-Un blogueur arrêté pour un simple statut Facebook, le Syndicat des Journalistes dénonce [Vidéo]    ATB : en hausse de 16,29%, le PNB s'établit à 278,3 MD en 2020    La Banque de Tunisie réaffirme sa capacité à surmonter la crise    Ligue 1 : Le choc Espérance de Tunis – Stade Tunisien avancé et délocalisé    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Janvier 2021 à 11H00    Coronavirus: La situation épidémiologique à Siliana    Tunisie [Vidéo]-Coronavirus: "Nous avons atteint le point de choisir entre qui va être admis en réanimation", selon un responsable de santé à Médenine    En vidéo: Leonida, artiste musulmane et française, répond à l'islamophobie en chantant    CONDOLEANCES: Mohamed Moncef MAATOUG    NEWS: L'USM sur Jassem Hamdouni    Mini-Football – Championnat national des féminines: Un championnat à 17 équipes    Handball – Mondial d'egypte – La Tunisie éliminée: Il fallait s'y attendre !    Le programme Isquo Enlien soutient l'entrepreneuriat des jeunes tunisiens et appelle aux candidatures    IACE : 15% des entreprises envisagent de licencier    Le ministère de l'enseignement supérieur appelle les étudiants à regagner les foyers universitaires à partir d'aujourd'hui    Pas d'augmentation des tarifs de la STEG    CONDOLEANCES: Saida SOHLOBJI épouse OUENNICHE    Basket – Equipe nationale : Salah Mejri réintègre le groupe    SIAME : Les revenus en légère régression de 5%    Covid-19: le primat de l'économie et des considérations politiciennes sur la santé    Kerim Bouzouita : « Les sondages ne votent pas »    PERSPECTIVES: Adhérer massivement à la révolution industrielle    Le marché boursier vire au rouge    Ayoba: Une appli de messagerie africaine gratuite qui protège la vie privée    Présidence de la République: démenti des déclarations attribuées à Kaïs Saïed    Audition de trois Ministres au Bardo: Les terroristes profitent des troubles pour semer le chaos    Festival de la Chanson tunisienne: « Ni exclusion ni courtoisie »    Météo | Temps nuageux et températures stables    La pénurie d'eau, une menace réelle dans la région de Kairouan    US Monastir : Taoufik Zaaboub désigné entraîneur adjoint    En photos : Une prothèse intelligente pour un héros de la garde nationale    The Voice Belgique: Un candidat tunisien impressionne le jury    Tunisie-Remaniement ministériel : La date du vote de confiance à l'ARP est fixée    Club Africain : L' Assemblée générale élective fixée au 21 février    Tunisie [Photos]: Hospitalisation des premiers patients à l'unité Covid-19 de Jebeniana    Au moins deux morts dans une forte explosion d'un immeuble au centre de Madrid    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    The Voice Belgique: le chanteur Tunisien Youssef Ben Soltan impressionne le jury (vidéo)    Spectacle Felliniana hommage au grand réalisateur Federico Fellini en streaming gratuit    Les films tunisiens "Un Fils" et "L'Homme qui a vendu sa peau" primés au festival des Lumières de la Presse Internationale    Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique    USA: Le message d'adieu de Melania Trump    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    Le comité directeur du Festival de la chanson tunisienne dévoile les grandes lignes de l'édition 2021    Contrepoint | Populisme, trumpisme : nul génie qui vaille...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Khaled Kaddour : Le baril de pétrole à 64 dollars impactera négativement le budget de l'Etat
Publié dans WMC actualités le 07 - 11 - 2017

L'augmentation du prix du baril de pétrole de 54 à 64 dollars, enregistrée dernièrement, aura un impact négatif sur le budget de l'Etat, a affirmé, mardi, le ministre de l'Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Khaled Kaddour.
Il sera difficile d'établir les équilibres financiers, durant l'année prochaine, a-t-il indiqué, dans une déclaration à l'agence TAP, en marge de la signature d'une convention de financement de deux projets relatifs à la promotion des toits et des bâtiments solaires, tenue au siège de la STEG.
Et de préciser, à ce titre, " qu'une augmentation d'un dollar du prix du baril de pétrole représente un surcoût de 120 millions de dinars (MD) pour le budget de l'Etat et que toute hausse de 10 millimes dans le taux de change du dollar coûte à l'Etat tunisien 30 millions de dinars ".
Pour le ministre, la révision du projet du budget pour l'exercice 2018, pour prendre en considération l'évolution du prix du pétrole est improbable, rappelant que les projets du budget et de loi de finances 2018, sont déjà soumis à l'ARP.
Concernant la production nationale du pétrole, Kaddour a fait savoir qu'elle a atteint à la fin octobre 2017, 45 mille baril/ jour, soulignant que les perturbations enregistrées dans les champs pétroliers, ont été surmontées et que la production pétrolière a repris au même niveau enregistré au début de l'année.
Cependant, Elle demeure toujours faible, comparativement à 2010 ce qui ne manque pas d'avoir un impact négatif sur la balance énergétique, a-t-il dit, notant en outre, que seuls deux permis de prospection de pétrole ont été accordés, en 2017, après la suspension de l'octroi de permis de prospection depuis 2013.
Pour ce qui est de la révision des prix des hydrocarbures et de la tarification de l'électricité et du gaz, prévue dans le projet de la loi de finances 2018, il s'est contenté de souligner que cette révision s'inscrit dans le cadre du mécanisme d'auto-régulation trimestrielle qui a été mis en place en 2016.
Par ailleurs, il a fait savoir que l'augmentation de 10 dollars dans le pris du pétrole aurait des répercussions sur les prix de l'électricité et du gaz, étant donné qu'ils sont produits à partir des hydrocarbures ", a-t-il noté, précisant que les décisions d'augmentation des prix de ces deux matières sont prises par la présidence du gouvernement.
A cet égard, le projet de la LF 2018 prévoit déjà une hausse des prix des hydrocarbures, de l'électricité et du gaz, de manière à drainer des recettes supplémentaires à hauteur de 700 MDT.
S'agissant de la production de phosphate, elle a évolué de 30%, à la fin d'octobre 2017, pour atteindre 3,8 millions tonnes, en comparaison avec la même période de l'année écoulée, drainant des recettes de l'ordre de 500 millions de dollars (environ 1200 MD), selon le ministre .
" Cette production, qui s'élèverait à 4,5 millions tonnes à la fin de cette année, elle demeure toujours au deçà du niveau réalisé en 2010 (environ 8 millions tonnes) ", a-t-il indiqué, ajoutant que " l'objectif tracé pour 2018 porte sur la production de 5,5 millions tonnes".
Rien pour que cette année, les pertes causées par le blocage de la production de phosphate ont atteint plus de 1 milliard de dinars alors que le blocage de la production de pétrole a couté, au pays 926 MDT.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.