Dans un marché déserté, la bourse de Tunis récupère timidement ses pertes    Coupe de la CAF : L'Etoile du Sahel éliminée, le CS Sfaxien en quarts    Assurances Maghrebia : Chiffre d'affaires en hausse de 12,81% au 1er trimestre 2021    Hichem Ajbouni dénonce la nomination de Lazhar Loungou    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Ministère des Finances Facilitations en faveur des entreprises impactées par la crise du Covid-19    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Nouveau round FMI-Tunisie : y aurait-il de nouveaux crédits ?    Tunisie-Nabeul : Ouverture d'un troisième centre de vaccination anti Covid-19    Prolongation de la validité des certificats de visite technique    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Levée du sit-in des employés de Shems FM    PSG vs Angers: Où regarder le match des quarts de finale de la Coupe de France du 21 avril?    CNRPS : Une application pour payer les cotisations en ligne    Manque de solidarité : Trabelsi fustige les grandes surfaces    Le Synagri fustige la hausse des prix des carburants    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Avril 2021 à 11H00    Arrestation à Mahdia de trois personnes impliquées dans des affaires terroristes    Tunisie – Coronavirus: 93 décès en 24H dans tous le pays et propagation du variant britannique à Sousse    Tunisie – météo : Brouillard local le matin et hausse des températures    Abdelkarim Harouni : Kaïs Saïed est un projet de dictateur !    Al Ahly (Egypte) – Ali Maaloul entame son programme de réadaptation physique sur le terrain    BCT : Les avoirs en or de la Tunisie s'élèvent à 675 MD, à fin décembre 2020    MEMOIRE : Khalifa BOULAARES EL HERZI    L'ambassadeur Moez Mahmoudi renforce le cabinet du ministre de l'Economie, Ali Kooli    Populisme, accusations sans preuves et discours de bas niveau : Qui mettra fin aux dérapages des députés ?    CONDOLEANCES    Billet | Relais de croissance    Foot-Europe: le programme du jour    Coupe de la CAF | Salitas-CSS (17h00 à Ouagadougou) : Mettre les bouchées doubles    Foot – Les clubs anglais disent "stop" à la Super League !    Le virus en terrain favorable !    News | Retour en octobre pour Dahmen    Tunisie: Accident mortel à Bouhajla    Abir Moussi [EN DIRECT]: "Je dénonce l'acharnement judiciaire orchestré par Ennahdha à mon encontre"    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Les indiscrétions d'Elyssa    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le salut de la Tunisie pourrait venir de la fusion des trois banques publiques, estime l'ITES
Publié dans WMC actualités le 29 - 08 - 2018

La création d'une "banque d'Etat" regroupant les trois banques publiques actuelles (Banque nationale agricole, Société tunisienne de banques et Banque de l'Habitat) constitue l'une des mesures urgentes qui devrait être prises pour sauver la Tunisie de la crise économique.
C'est en tout cas ce qu'estime le directeur des politiques générales et du développement régional à l'Institut tunisien des études stratégiques (ITES), Fethi El Khemiri, qui intervenait au colloque "Quel programme économique pour sauver la Tunisie?", organisé mardi 28 août à Tunis.
El Khemiri propose en outre l'abandon de la spécialisation bancaire et la collecte des fonds publics déposés auprès des banques privées.
Plus globalement, il assure que l'ITES travaille depuis une année à l'élaboration d'une série de mesures (près de 15 propositions) en tant que solutions pouvant être mises en oeuvre dans les plus brefs délais…
El Khemiri pense également impératif de revoir le mécanisme de gouvernance, à travers la mise en place d'un gouvernement restreint de seulement 15 ministres -au lieu de 43 ministres actuellement- et ce en œuvrant à une fusion des ministères ou leur remplacement par des secrétariats d'Etat.
"Nous ne pouvons pas gérer les affaires du pays dans un système parlementaire, avec un tel nombre de ministères, lequel est de nature à impacter le rendement du gouvernemental", a-t-il dit, soulignant au passage que "la crise par laquelle passe la Tunisie est une crise systémique".
Mettant l'accent sur la crise des Caisses sociales, l'ITES propose de placer la CNAM sous la tutelle du ministère de Santé, de fusionner la CNSS et la CNRPS, et de faire bénéficier les salariés du secteur privé des prestations d'une compagnie d'assurance.
Concernant la dégringolade du dinar, El Khemiri jugé nécessaire de prendre une décision politique ferme pour arrêter l'importation des produits superflus pour une période minimum de six mois, tels que les voitures de luxe et les produits agroalimentaires non nécessaires.
Pour le directeur des politiques générales et du développement régional à l'ITES, souligne également nécessaire de procéder à une réforme fiscale qui réduirait les impôts grevant la bourse du citoyen, afin de simplifier et faciliter l'opération de recouvrement.
De son côté, le président de l'ITES, Néji Jalloul, a appelé à proclamer un "état d'urgence économique", à cause de l'aggravation de la crise économique et sociale en Tunisie, faisant remarquer que l'opinion publique et la classe politique doivent faire pression sur les décideurs pour qu'ils prennent des mesures urgentes et puissent remédier à cette situation, même partiellement, au cours de six prochains mois.
Lire aussi: a title="Ahmed Karm plaide pour une "loi d'exception" pour sauver l'économie tunisienne" href="https://www.webmanagercenter.com/2015/04/28/163008/ahmed-karm-plaide-pour-une-%E2%80%9Cloi-d-exception%E2%80%9C-pour-sauver-l-economie-tunisienne/" rel="bookmark"Ahmed El Karm plaide pour une "loi d'exception" pour sauver l'économie tunisienne
De son côté, le professeur universitaire, Abdeljelil Bedoui, a proposé de promulguer une "loi d'urgence économique", axée sur la lutte contre les "barons du commerce parallèle" et la collecte de la richesse du marché parallèle pour résoudre la crise des finances publiques, ainsi que de changer la monnaie, pour connaître le volume des liquidités circulant sur le marché et obliger les contrebandiers à déclarer leurs richesses.
Lire aussi: Un changement de billets de banque peut-il enrayer la contrebande en Tunisie?
Il souligne l'importance de renforcer les mesures de sauvegarde pour améliorer la balance commerciale et augmenter et diversifier les exportations tunisiennes, outre la révision des accords commerciaux existants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.